Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2019

Les lilas blancs

devoir de Lakevio Lilas Manet.jpg

Il devait être là dimanche...
Encore un voyage d'affaire de l'homme pressé qui descend d'un avion pour monter dans un autre.

Il est arrivé mercredi avec un bouquet de lilas, du lilas blanc en plus !
C'est un homme absent qui ne connaît rien aux fleurs.
Couper le lilas, c'est le faire mourir à moins que ce ne soit une parabole de notre couple.
Avant... Avant il ne serait pas arrivé en retard ni avec du lilas.

Lorsque je l'ai connu, il était marié à une autre.
On dit que les hommes mariés ne divorcent jamais mais lui a divorcé pour moi.
Il n'a pas changé.
Aujourd'hui, je suis l'épouse et c'est l'autre qui a droit aux weekend dans des coins délicieux.
Ces coins qui abritent souvent des gens mariés mais pas ensemble...
Il picore dans son assiette.
Elle boit dans son verre.
Le soir, avec elle il n'a pas sommeil...

Dire que je vais lui repasser ses chemises !
Oui il veut que je le fasse !
Il paraît que je repasse mieux que la femme de ménage.
Mais c'est "elle" qui la lui retirera et la froissera...

Les hommes ne changent pas.
Les femmes non plus.
Je commence une belle histoire avec son associé.
Il divorcera pour moi, ce n'est qu'une question de temps...

Commentaires

Bel éloge du cynisme !
Je vais regarder mes chemises avec un autre œil...

Écrit par : le-gout-des-autres | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

Finalement, il vaudrait peut être mieux que l'associé ne divorce pas...

On m'a raconté l'histoire, vraie, d'un couple où chacun trompait l'autre, et un we ils s'étaient retrouvés, par hasard, chacun avec leur amant respectif dans le même hôtel...

Écrit par : Fabie | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

Bonjour Heure-Bleue,
ah ah j'adore la chute!
Heureusement, dans la vraie vie ce genre de choses n'arrive JAMAIS! ;-) ;-) ;-)

Écrit par : Ambre Neige | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

LOL mais où va ce monde :-)
hilarante, ton histoire!

Écrit par : Adrienne | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

Divorcer, soit mais pas pour un autre.
Super texte, Heure-Bleue.

Écrit par : Berthoise | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

Tu as raison pour ce qui est de ne pas couper le lilas qui fane très vite, une fois cueilli….Drôle d'idée qu'a eu ce monsieur d'offrir du lilas...Je me demande d'ailleurs si on en trouve chez les fleuristes...Comme tu dis, où serons-nous au printemps prochain quand refleurira le lilas...blanc ou mauve..Le lilas ravive la nostalgie..

Écrit par : julie | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

Côté fiction, tu t'es bien défendue ! Quand j'avais encore des lilas dans le jardin, j'en cueillais (peut-être est-ce pour ça que leur vie a été écourtée ?) et j'écrasais au marteau leur tige sur 5 cm avant de les mettre dans l'eau
Mais c'est vrai qu'on n'en trouve pas chez les fleuristes...

Écrit par : Gwen | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

Une histoire d'amour avec un associé qui débute par l'achat de fleurs et se finit avec le repassage des chemises. L'homme pressé et la femme pressing, un duo qui promet !

Écrit par : Jerry OX | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

Quand on lit ce qu'on lit, on se dit qu'on a bien de la chance de vivre ce que l'on vit... ;-)
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | 27/08/2019

Répondre à ce commentaire

Si tu veux, chez mon frère, de mes jouets d'enfant, il reste un petit jeu pour apprendre à repasser... Non, je ne devrais pas le donner, je devrais le vendre.

Tu aurais pu lui faire commencer une histoire avec unE associéE, pour un peu changer... A moins qu'une femme fasse aussi repasser ses chemisiers ???????????????????????????

Écrit par : Pivoine | 28/08/2019

Répondre à ce commentaire

N'empêche que tu as toujours le chic pour trouver des histoires qui déchirent o;)))

Écrit par : Pivoine | 28/08/2019

Répondre à ce commentaire

excellent ! Moi je ne peux toujours pas...

Écrit par : ang/col | 28/08/2019

Répondre à ce commentaire

J'ai bien aimé l'homme pressé et la femme pressing ! La vengeance est un plat qui se mange froid, mais pas avec n'importe qui ! Je comprends maintenant pourquoi tu dis que tu es la méchante de service !

Écrit par : delia | 29/08/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire