Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2019

Paris est une fête ?

Nous nous sommes inscrits sur une plateforme de voisinage.

Je vous rassure tout de suite, nous ne sommes pas naïfs à ce point.
C'est seulement par curiosité car nous savons bien qu'il ne s'agit pas de se faire des amis.
Pour ce que nous avons vu, il s'agit avant tout de travaux à faire, de services à rendre ou à demander.
Si les services sont demandés ou les travaux à faire faire, c'est gratuitement si possible.
Si les services sont à rendre ou les travaux à faire, ils deviennent évidemment payants...
Il s'agit d'emprunts divers et variés, de cours gratuits si c'est une demande, payants si c'est une offre.
Plusieurs fois, j'ai eu envie de me désinscrire mais c'est un site américain qui commence à s'implanter en France et pour les semer, il faut être persévérant et je manque parfois de courage.

Pour une fois, le quartier avait un vrai problème, le problème des rues calmes et sans café.
C'est un avantage mais qui a un revers, l'absence de passage qui favorise la délinquance des petits voyous avec bijoux, téléphones et sacs-à-main arrachés.
Tout ça avec une absence totale de réaction de la maréchaussée.
Maréchaussée qui de surcroît use d'un numéro surtaxé pour ne pas répondre au téléphone.
On paie six centimes d'€uro par minute pour entendre des menaces et conseils divers et on raccroche au bout de dix minutes faute d'interlocuteur...

Nous voulions profiter de l'approche des municipales pour adresser une lettre au maire de notre arrondissement, tout en étant conscient que les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

Nous nous sommes donc retrouvés mercredi dans un café sur la place.
Là une cheftaine a pris la parole, s'est autodésignée générale des avions, forte de la fréquentation assidue des couloirs de l'administration sans doute.
Depuis ? Rien...
Nous allons donc envoyer la lettre écrite par le Goût au maire avec quelques signatures et laisser la cheftaine à ses considérations philosophiques qui portent sur quelques sous-vêtements aperçus de sa fenêtre sur un balcon voisin.
Elle a les yeux plus sensibles que le sac-à-main...

Commentaires

J'adore ta note qui reflète si bien notre société. La lettre sera lue mais peut être pas entendue. Tant pis, tu auras au moins l'impression d'avoir bougé un peu pour ton quartier.
Bonne journée

Écrit par : Armelle | 12/07/2019

Répondre à ce commentaire

Il en faut du courage et de l'abnégation, aujourd'hui pour se faire entendre !

Écrit par : delia | 12/07/2019

Répondre à ce commentaire

Une fan de Renan Luce sans doute...

https://youtu.be/Z-L4jPVoNAE

•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | 12/07/2019

Répondre à ce commentaire

big brother, mais en pire (si c'est possible), cet œil du voisinage ;-)

Écrit par : Adrienne | 12/07/2019

Répondre à ce commentaire

Autre problème. Chez nous, les copropriétés trouvent toujours de l'argent pour tondre un gazon inexistant pour cause de chaleur... sans ramasser les crasses. Les responsables sont aux abonnés absents et le syndic est un vendeur de savonnettes. Cet été il y a du vacarme jour et nuit. Je deviens folle. Je vais devoir m'acheter un casque anti bruit. Mais ce n'est pas la peine d'écrire à la commune ce sont des problèmes privatifs.

Écrit par : Pivoine | 12/07/2019

Répondre à ce commentaire

le reflet d'une société en effet.
je me bats comme je peux, en utilisant tous les moyens légaux.Je me transforme en furie lorsque les "bornes des limites" sont dépassées.

Écrit par : edith | 12/07/2019

Répondre à ce commentaire

L'avantage de la campagne, c'est qu'il n'est pas besoin de s'inscrire sur une plateforme de voisinage, mes voisins sont attentifs, gentils, toujours prêts à écouter et rendre service.
Ceci dit, je fais pleinement confiance au Goût pour la lettre qu'il va "pondre" :-)

Écrit par : Praline | 12/07/2019

Répondre à ce commentaire

Voisins vigilants ?
Bon week-end.

Écrit par : Berthoise | 12/07/2019

Répondre à ce commentaire

Ces plateformes de services offerts/rendus entre voisins, on en a beaucoup entendu parler puis ça s'étiole petit à petit. Les associations de quartier, je suis assez dubitative : j'ai regardé celle de mon quartier, elle est surtout pour la promotion des commerçants, même s'il y a quelques fêtes comme celles des voisins. Mais comme vers chez moi, il y a surtout de l'habitat, ça ne remue pas des masses.

Et puis, dans ma ville, on a supprimé plein de mairies de quartier donc ça devient très compliqué pour tout.

Tu sais, j'ai fait partie du syndicat de copropriété, et "le chef" ne répondait jamais aux mails et ne s'intéressait qu'à ce qui le concernait directement. Pour le reste, il était "contre". Ça m'a écoeurée et pourtant la vie m'avait appris à ne rien attendre.

Écrit par : Sophie | 13/07/2019

Répondre à ce commentaire

Depuis 32 ans que nous sommes ici nous jouons les « voisins vigilants » nos voisins n’étant présents que de temps en temps aux beaux jours ou souvent absents pour cause de travail ou autre ... nous avons les clefs, les alarmes, et préposés à l’arrosage des fleurs, vérification du chauffage l’hiver etc ...ils sont contents et nous nous sentons utiles mais ça commence à changer , décès, ou retraite, mise en vente de l’une d’elles. ... c’est l’avantage de la campagne ...,et en ce moment on veille +++
car les cambriolages en plein jour sont légion, comme tous les ans à partir de juillet ...( les fourgons blancs circulent et repèrent ... les volets clos ! )

Écrit par : Francelyne | 13/07/2019

Répondre à ce commentaire

Oui, Francelyne, j’ai vu qu’hier une tentative de cambriolage a été assez rocambolesque à Royan.
Bon, ici à La Rochelle, c’est parfois assez agité de ce côté-là aussi.

Écrit par : Anita | 13/07/2019

Le fils aîné de Zhom a voulu mettre en place une plate forme collaborative, dans laquelle il pensait pouvoir réunir des spécialistes pour chaque "problème rencontré".
Nous n'y avons jamais cru, mais il n'était pas simple de lui faire comprendre qu'il avait peu de chances de réussir.
Il a tout fait lui-même en plus de son boulot, et de ses 3 enfants.
Il y a passé des nuits et des nuits, et bien sûr cela n'a pas fonctionné, à part nous les proches qui avons servis de cobayes...

Écrit par : Fabie | 13/07/2019

Répondre à ce commentaire

Au décès de mon voisin son fils à exigé que sa mere me laisse ses clefs ...au cas où....
Icic'est plus tranquille(village de 5oooH(JE CROIS!) Mais il y a quand même eu des cambriolages..... quelle époque !

Écrit par : Emiliacelina | 13/07/2019

Répondre à ce commentaire

Quand on a acheté notre maison il y a 32 ans ( maison avec juste le gros œuvre murs et toiture)... en vente depuis assez longtemps sans amateurs car il fallait la terminer ... pas de voisins a l'époque ... mon mari ayant entrepris les travaux , avait posé les menuiseries dans la journée mais pas les persiennes par manque de temps... le lendemain matin en arrivant (nous n’habitions pas sur place bien sûr )... il vit avec consternation que portes et fenêtres avaient disparu dans la nuit plus tous les outils ... voleurs impunis car jamais retrouves !

Écrit par : Francelyne | 13/07/2019

Répondre à ce commentaire

Nous passons notre temps à lutter contre l'égoïsme, l'incivisme, le "je m'en foutisme" de nos congénères .

Écrit par : Chinou | 14/07/2019

Répondre à ce commentaire

c'est génial la façon détachée dont tu raconte ça...il y en a toujours qui se prennent pour des , moi j'ai le bras long, mais la protection courte...lol...je préfère la musique que les cafés... cette nuit je ne dors pas, j'ai fais du repassage, maintenant je lis les blog en écoutant Beethoven...
https://youtu.be/YFD2PPAqNbw
bisous.

Écrit par : Charlotte17 | 15/07/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire