Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2019

Vous plaisantez Monsieur scanner.

Au début, c'était un scanner tous les six mois, ensuite, il est passé à un par an.

Aujourd'hui, treize ans après la perte de son rein, il doit passer un scanner tous les deux ans, il est toujours un peu en retard.
Le mois de mai ne se prête pas aux rendez-vous médicaux, alors il flippe.

Depuis, hier, il a mal à son rein survivant.
C'est la même chose depuis tout ce temps, treize ans.

Je crois qu'on ne s'habitue pas.

Cette nuit, il a dormi comme un bébé.
J'espérais le voir serein ce matin.
Que nenni !

Il a beau profiter de la vie comme d'habitude.
Petite tranche de saumon recouverte par la crème fraîche.
Beurre sans parcimonie sur ses pommes de terre.
Rien ne le réconforte.
Evidemment, je ne comprends rien.
Il meurt...

 

scanner,angoisse, Le Goût

Commentaires

Un sein en moins depuis 14 ans, je repousse sans cesse les examens...
Chaque douleur inhabituelle emmène l'imagination (et les recherches internet) vers des métastases...
Alors j'attends patiemment que cela passe, et pour le moment c'est toujours passé ! :)
Il faut vite qu'il passe ce scanner, et il ira bien !

Écrit par : Fabie | 25/05/2019

Répondre à ce commentaire

Bonjour Heure Bleue, non, on ne s'habitue pas à l'angoisse, et le mental est notre pire ennemi.
Ce serait bien de se jeter à l'eau (passer le scanner) et après, pouvoir respirer!
Bon courage à tous les deux

PS si je puis me permettre... sois mimi avec lui... ;-)

Écrit par : Ambre Neige | 25/05/2019

Répondre à ce commentaire

T'as entendue, lumière de mes jours ? Hmmm ?
Sois mimi avec moi...
Très mimi.
Super mimi...

Écrit par : le-gout-des-autres | 25/05/2019

Répondre à ce commentaire

Oui, HB, sois mimi avec lui. Mon père n'avait plus aussi qu'un rein. Il est mort à 42 ans. Un jour, après une énième dispute avec ma mère (enfin, ça venait d'elle, lui étant un gentil), il était allé bosser chez sa belle-mère qu'il aimait bien. Il lui avait fait du bois toute la journée, sous la pluie, malgré les objurgations de sa belle-mère...Il a fini par rentrer à la maison familiale.Il avait pris froid. Il a dû être hospitalisé et n'est plus rentré à la maison. Comme quoi, ne jamais contrarier un "malade". J'en ai voulu longtemps à ma mère qui disait "je préfère le savoir mort que handicapé à vie". Moi, enfant, je pensais "moi, je préférerais avoir un père malade qu'un père mort".
Au fait, mon père a été "régime sans sel" après ça...et nous aussi par la même occasion.
Et oui, on sait comme dit Fabie comme les examens, ça stresse. J'ai trouvé la parade, je ne vais plus voir mon toubib, même qu'il doit penser que j'en ai trouvé un autre. Voudra t-il de moi quand j'en aurai besoin ? Mon mari est allé la semaine dernière chez le pharmacien chercher mes médocs. Il tire de plus en plus la langue pour me les donner...Mais, c'est si bon de ne plus penser "médecin, examens, odeur d'éther...Hélas, les autres malades sont là pour me rappeler que faire l'autruche, et ben, ça ne sert à rien...Sur ce, ça y est, la pluie est là...je crois les doigts pour que nous n'ayons pas de grêle.
.

Écrit par : julie | 25/05/2019

Homme et femme ne rêvent pas de mourir de la même façon :)) Heu...je crois.

Écrit par : Nina | 25/05/2019

Répondre à ce commentaire

Je me suis trompée de conjoint !! mais on se comprend ...!

Écrit par : Nina | 25/05/2019

Répondre à ce commentaire

Le passer pour ne plus y penser, bien sûr dis je et pourtant je sais combien cela peut être une décision difficile à prendre, on ne s'habitue pas au domaine médical …..il ne te reste qu'à faire preuve d'une grande patience !!

Écrit par : Colette | 25/05/2019

Répondre à ce commentaire

Pour le mien c'est à la fin du mois. Pour l'instant pour lui c'est tous les six mois. (pour moi aussi ce mois sera sous le signe des examens divers et variés)

Écrit par : ang/col | 25/05/2019

Répondre à ce commentaire

Oui oui petite Heure Bleue, sois mimi avec lui... tu sais bien, un homme c'est si fragile :-)
Ceci dit, je comprends son angoisse, j'en ai aussi en ce moment et pourtant j'ai mes deux reins, mes deux poumons, tout bien quoi... mais ça ne veut rien dire :-)
Allez hop, au scanner monsieur le Goût (comme dirait Juju) !

Écrit par : Praline | 25/05/2019

Répondre à ce commentaire

Chacun vit sa douleur , ses angoisses, comme il peut et bien souvent l'accompagnant est moins pris en compte que le malade lui même;

Écrit par : Chinou | 25/05/2019

Répondre à ce commentaire

on comprend...je viens de passer sur son blog il a le moral dans les chaussettes!!! vivement les résultats!!! bisous.

Écrit par : Tarrah | 25/05/2019

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que parfois les circonstances nous poussent à l'angoisse, il faut aussi se rassurer, si le pire reste à craindre, il n'arrive pas à chaque fois. Heureusement.

Écrit par : delia | 25/05/2019

Répondre à ce commentaire

Ah!!! NON! Le RV est pris au moins? L attente s est l enfer ! Allez! On croise le s doigts je me retiens même de respirer en attendant ! Mais ça va aller.... Aie confianceeeeee .......

Écrit par : Emiliacelina | 26/05/2019

Répondre à ce commentaire

c'est une angoisse qu'on ne contrôle pas, même si on fait de gros efforts (et oui l'entourage a l'impression de remplir de petits soins le tonneau des Danaïdes, mais il faut quand même continuer à essayer de le remplir ;-))
bon courage tous les deux pour les examens

Écrit par : Adrienne | 26/05/2019

Répondre à ce commentaire

Courage à vous deux pour les examens, il me semble que c'est plutôt bon signe, non ? Tous les deux ans? Hum, je dois retourner chez la snénologue aussi, je ne sais plus depuis combien de temps je ne l'ai pas vue, elle va m'enguirlander. Pffff, j'ai essayé de prendre rendez vous par internet, ça n'a pas fonctionné, mais je dois d'abord terminer mon parcours vita chez la dentiste.

Je suis sûre qu'elle est tout à fait mimi avec toi et je trouve que votre repas a l'air bien bon !

Écrit par : Pivoine | 26/05/2019

Répondre à ce commentaire

Vivre les angoisses de son conjoint, c'est le lot de ceux qui s'aiment. Pas rigolo, parfois dur à supporter, mais pour rien au monde y être indifférent. Oui c'est le lot des amoureux.
Bises à tous les deux.

Écrit par : Berthoise | 27/05/2019

Répondre à ce commentaire

Remarque, je le comprends. C'est dur d'être serein quand on a des examens médicaux à venir.
Courage à tous les 2 !

Écrit par : Armelle | 27/05/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire