Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2018

Cuisine et dépendances

Hier, j'ai demandé au Goût de me faire des kefta.
C'est l'Ours, le champion de cette spécialité marocaine, le père a donc téléphoné à son fils qui lui a dicté sa recette.
Après avoir acheté la viande, il manquait encore quelques épices, du paprika et du curcuma, que le Goût a achetés chez un Indien.
Le plat était superbe, délicieux.
Mais piquant, très piquant...
Chez l'Ours, ça ne pique pas car Merveille n'aime pas quand ça pique.
P'tite sœur, elle, ne mange pas de kefta.
Renseignement pris auprès de l'Ours, il apparaît qu'il existe deux sortes de paprika.
Un pas piquant et un piquant, je dirai très piquant.

Ce matin, j'ai encore les papilles endolories...

Le Goût, kefta, cusine

 

Commentaires

J'en ai mangé quand je suis allée au Maroc, mais elles n'étaient pas piquantes, je n'aime pas non plus.(c'est rare que je rajoute de l'harissa dans le couscous s'il est bien assaisonné)

Mais c'est très bon, pas trop difficile çà réaliser, même si pour moi les frire dans l'huile (qui saute partout y compris sur toi) est le plus rebutant !

Il n'y a que tes papilles qui sont endolories ? ton estomac a tenu le coup ????

Écrit par : Sophie | 27/09/2018

Répondre à ce commentaire

Elles ne sont pas frites, elles cuisent longtemps dans la sauce, mon estomac n'a pas tenu le coup.
Elles n'ont de marocain que le nom, l'Ours met du porc, c'est pas très hallal.

Écrit par : heure-bleue | 27/09/2018

La cuisine orientale n'est pas facile à réaliser. Les bonnes épices pas si faciles à trouver non plus ou alors à prix d'or. J'aime bien manger ce genre de plat au restaurant mais je ne m'y risquerai pas.

Écrit par : Armelle | 27/09/2018

Répondre à ce commentaire

Hum... J'adore mais n'en ai jamais faites , ma cousine les faisait à merveille , elle tenait sa recette de sa belle mere, d'origine pied noir de Tunisie ... Il faut que je reprenne mes vieilles notes ... J'ai peut être copié la recette autrefois . Je salive rien qu'à voir la photo !

Écrit par : Francelyne | 27/09/2018

Répondre à ce commentaire

Pas facile à digérer... l'ail, la peau des tomates les oignons les épices mais c'est bon évidemment. On peut peut-être les cuire au four ? Genre brochette kefta. J'imagine que c'est de l'agneau normalement...
J'ai un épluche tomates maintenant. Ça va plus vite que l'ébouillantage, sauf que pélerinage les légumes et les fruits est ennuyeux...

Écrit par : Pivoine | 27/09/2018

Répondre à ce commentaire

L'épluchage lol, pas le pélerinage.

Écrit par : Pivoine | 27/09/2018

Répondre à ce commentaire

j'en ai mangé dans un restaurant indien, ce qui me fait me poser des questions sur leur origine... et je vois que les Arméniens aussi s'en réclament :-)

Écrit par : Adrienne | 27/09/2018

Répondre à ce commentaire

Miam ! Hier j'ai fait un tagine d'agneau aux abricots et aux amandes pour mes invités. C'était bon.

Écrit par : ang/col | 27/09/2018

Répondre à ce commentaire

Mon estomac ne veut plus de plats épicés, alors je vois très bien de quoi tu parles.

J'avais un beau frère tunisien, sa femme (la sœur de mon ex mari) m'avait rapporté de l'harissa de Tunisie, son mari s'était servi abondamment, alors que j'avais fait un couscous.
L'harissa était très très forte, il s'est fait avoir et avait engueulé sa femme d'avoir acheté la plus forte...

Écrit par : Fabie | 27/09/2018

Répondre à ce commentaire

j'aurai pas pû manger..... je ne supporte même pas le poivre .
C'est dommage avec le mal que le Goüt s'est donné pour te faire plaisir!

Écrit par : emiliacelina | 27/09/2018

Répondre à ce commentaire

J’aime ce plat, mais pas épicé. Un peu parfumé quand même.
(En fait, j’évite de manger de la viande le soir. Chacun ses lubies !).

Écrit par : Anita | 28/09/2018

Répondre à ce commentaire

Je ne mange pas de viande le midi, nous avons gardé l'habitude de prendre notre principal repas le soir.

Écrit par : heure-bleue | 28/09/2018

Écrire un commentaire