Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2018

Des roses blanches ? Tu rêves !

lakevio.jpg

Adieu Berthe...

Tu n'espérais quand même pas que j'allais t'offrir des roses !
Des blanches en plus !

Je sais, je me suis fait avoir sur toute la ligne au début, ton prénom désuet, ton côté jeune fille de bonne famille.

J'ai été fou amoureux de toi au premier regard, tu as baissé les yeux modestement et je n'ai pas vu ton air triomphant.

Tu acceptais que je vienne t'attendre à ton travail.
Si j'avais connu la nature de ton travail, tes fréquentations, le voyou qui vivait avec toi et te dictait ta conduite, ça se serait arrêté dès le début.

J'ai voulu faire de toi ma femme. Non mais quel idiot !
Je t'offrais des bijoux, je voulais te faire rencontrer mes parents, tu trouvais toujours un prétexte pour repousser cette rencontre.
Je ne raconterais pas ici mes souffrances lorsque j'ai découvert la vérité.
Tu ne feras plus souffrir personne.
Je t'ai frappé avec rage. J'ai jubilé de voir ton corps à terre, inanimé.
J'ai jeté ton corps dans un ravin puis j'ai fait croire au village que tu avais suivi un colporteur.
Ton visage a été dévoré le premier, tu es désormais en bonne compagnie ave Capucine.
Elle aussi croyait pouvoir me berner.
L'idiote...

Commentaires

Ben! Dis donc! Pour ma première lecture du matin ... la semaine commence fort !!!!!!! On retrouve ton humeur du moment (à cause de ces grosses chaleurs????? ) !

Écrit par : emiliacelina | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

Tu as une façon de régler les problèmes !

En fait je commence à avoir peur...

Écrit par : le-gout-des-autres | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

je crois qu'à ta place je n'en mènerais pas large non plus !

Écrit par : Délia | 02/07/2018

Tu as raison d'être prudent !

Écrit par : Gwen | 02/07/2018

mince! un récidiviste! on va finir par manquer de femmes, dans ce village ;-)

Écrit par : Adrienne | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

C'est pas un tendre lui, dis donc. Il va falloir se méfier !

Écrit par : Délia | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

Je comprends la frayeur du Goût ! Oulala… Ca saigne, chez toi, en ce début de semaine. La faute, peut être, à cette chaleur. Je compatis et je comprends car j'ai encore passé une nuit blanche !

Écrit par : Armelle | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

Bon hier tu avais envie de baffer les gens, aujourd'hui tu passes au meurtre...
Vivement que le temps se rafraîchisse ! ;)

Écrit par : Fabie | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

Hé bé, tu nous avais prévenus hier, tu avais de baffer,

Mais diable, pourquoi l'avoir fait jusqu'à ce que mort s'ensuive, hein ?

Bon sang, c'est pas folichon ce matin ! ça apprendra à Lakévio de proposer des roses blanches. Je me demande : et si elles avaient été rouges ???

Écrit par : Sophie | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

Ah oui en effet..... :)

Écrit par : ang/col | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

Et vlan, ça défoule!

Écrit par : mab | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas pourquoi - peut-être le devoir du Goût, mais j'avais bien envie de lire un texte comme le tien ! Merci pour cette rage au ravin ! !) Parfois, les roses se retrouvent à la poubelle ...

Écrit par : lakevio | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

Eh bé ! tu ne fais pas dans la dentelle ! Et ce ne serait pas la première fois...

Écrit par : Gwen | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

- On n'avait pas dit "Pas de drame" ?

- C'est pas un drame, c'est un polar ! ;-)

Écrit par : Joe Krapov | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

Tu es machiavélique.. mais c'est si bien écrit... j'ai aimé.

Écrit par : tanette2 | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

Hé oui, encore du Heure Bleue pur jus :-)
Tu ne lirais pas trop de polars ?
J'espère que le temps s'est un peu rafraîchi... parce que vraiment, passer du baffage au meurtre...
Bises

Écrit par : Praline | 03/07/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire