Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2018

Insensiblement...

Si tu t'imagines fillette, fillette, que ça va durer toujours, ce que tu te goures...

Bien sûr qu'on s'imagine que ça va durer toujours !
On cavale, on porte des cartons, on fait des batailles de boules de neige avec son gamin, on grimpe les escaliers quatre à quatre.
Et évidemment qu'on s'imagine que ça va durer toujours !

Le temps passe.
Le gamin se marie.
Il a des enfants.
On tient encore le coup avec la première Merveille.

Puis six ans après, arrive P'tite Soeur.
Les deux premières années, on ne s'aperçoit de rien, Merveille vient toujours seule chez Papy et Mamie, la petite détourne la tête lorsqu'elle nous voit.

Merveille joue à saute moutons sur les colonnes de Buren, mange une glace passage Vivienne et si on évite les miroirs, on se sent toujours jeune.

Bon, le matin, j'émets quelques "aïe" car la machine est un peu grippée.
Mais c'est bien connu, si à partir de cinquante ans, un matin
 on n'a pas nulle part, c'est qu'on est mort.
Depuis, on a les filles, les deux, c'est un lot.
Si on veut un peu d'harmonie, on finit toujours par prendre une fille chacun pour permettre à chacune de choisir son activité.

Je me retrouve souvent au jardin avec P'tite Sœur, à quatre ans et demi, on a des goûts simples.

On finit la journée sur les rotules, on a vieilli.

Le Goût tousse, il a dû attraper ça chez le médecin, ça lui fait mal sur le côté, ma hanche réclame du titane.
On refuse même de se regarder dans la glace de l'ascenseur car on ne se reconnaît plus.

On continue à trouver la vie chouette.
C'est peut être qu'on commence à perdre la tête mais on s'en fiche.
On est heureux.
Pourtant, on n'a jamais été cantonnier...

Age, douleur, Juliette Gréco

Commentaires

Celui de la route de Louviers ?

Écrit par : Dame Marthe | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

Et qui baisait comme un salaud !
Au lieu d'casser, ses tas d'cailloux !

Écrit par : le-gout-des-autres | 27/04/2018

La vie quoi!

Écrit par : mab | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

Vi vi. Pour la hanche allons y à plusieurs.
On nous fera un prix d'amis.
Genre la treizième est gratuite.
Mais que font les mille pattes?
I
Vivent les bonheurs simples...

Écrit par : Pivoine | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

J'adore ton humour, Pivoine !
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 27/04/2018

Joli billet plein de philosophie. Je suis plus jeune que toi mais je ressens la même chose.
Le bonheur se nourrit de choses simples.

Écrit par : Armelle | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

Vos constatations personnelles se rejoignent au moins sur un point : vous êtes heureux.

Et n'est-ce pas là l'essentiel. ?

On supporte mieux les maux du corps que ceux du coeur et de la tête.
Je passerai sur les maux du corps, j'en ai eu et j'en ai suffisamment. Mais le moindre petit plaisir familial, amical agit comme un stimulant.

Tu n'en est pas rendue là, mais imagine que je ne m'étais pas aperçue de mon âge avant mon accident cardiaque... alors profite.

Écrit par : Sophie | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

Fulgurant ! l'essentiel sera de pouvoir se dire un jour : j'ai bien vécu, je ne regrette rien !
Bisous
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que le rythme de nos petits enfants bouscule pas mal le nôtre, mais ils nous donnent tellement de bonheur !
Je n'ai eu les deux miens ensembles qu'une demie journée, pas plus... je voudrais tester de garder le petit frère tout seul, une nuit, pour savoir comment il se comporte...
Bises

Écrit par : Fabie | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

Mais il est parfait ce billet, j'aurais pu l'écrire tant il me ressemble ! (oui bon, je sais, je n'écris pas assez :-) ) En ce moment le mal de dos me prive des mes grandes randos du lundi, je me contente du tour de mon petit lac et je peux compter tous les actes que je ne fais plus comme "avant". Ceci dit je me sens quand même apte au bonheur car si je commence à me lamenter, je vais vite mourir...
Ceci dit ce matin j'en ai fait une belle de c....., j'ai pas le temps de raconter faut que je surveille ma ratatouille... mais j'en ris encore !
Bisettes de bonheur

Écrit par : Praline | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

Tu en as fait une belle Praline ? Moi aussi ce matin , en me retrouvant sur le dos au beau milieu de la pelouse en voulant enlever un fil de fer enroule dans le carter de la tondeuse ! Mais je l'ai eu ce fil de fer !...mais J'ai eu bien du mal à me remettre sur mes.pieds ! Malheur de malheur ce qu'on est malhabile quand on vieillit! Et ce soir j'ai l'impression d'avoir été rouée de coups ! Demain je vais encore me déplacer comme une petite vieille! C'est la vie quoi comme dit Mab !

Écrit par : Francelyne | 27/04/2018

Re.

J'ai un ami blogueur photographe de talent qui commence un petit reportage sur Paris. Il y a une magnifique photo sur les toits de Paris. Peut-être que cela vous plaira !

je le suis depuis... Douze ans !

Nuages : https://nuages9.blogspot.be/2018/04/toits-parisiens-2.html

Écrit par : Pivoine | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

On refuse même de se regarder dans la glace de l'ascenseur car on ne se reconnaît plus.
Je ne veux plus me regarder dans la glace, surtout en ce moment, avec ma tête d'oiseau déplumé qui avait cru que se couper elle-même les cheveux, ce serait génial. Penses-tu !
Le goût tousse. Serait-il allergique ? C'est ce que le médecin a dit à Gaby lundi matin, quand son père l'a emmené chez le médecin, que ça devait être des allergies...il avait 39°5 de température (le soir, il n'avait plus rien) ...Chez nous, il a beaucoup toussé le 1er et le dernier jour, les jours où les parents étaient là. J'en conclus donc qu'on en avait bien pris soin le reste de la semaine.. Prends-tu soin de ton mari ? Met-il bien son pull quand il sort, pull en cachemire cela va de soi, le plus doux, le plus agréable à porter ?
C'est vrai que c'est sympath d'avoir ses petits enfants, mais, j'aime bien aussi ma tranquillité...Contente de les voir, contente d'être à nouveau tranquille. Je n'arrive pas à tenir longtemps leur rythme. Manque d'entrainement je suppose..
Bon, je compte les lignes de mon commentaire..12 avant celle-ci. Le compte est bon. Je ne dépasse pas ton article...Ca ne devrait pas m'occasionner des critiques...Quoique, avec les "mal léchés" qui trainent sur la toile, on ne sait jamais".

Écrit par : julie | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

Et passer de 55 ans à 80 ans en l'espace de quelques mois, moi je trouve ça très moyen, mais j'ai pas choisi et je dois faire avec.
Il faut revoir ses ambitions à la baisse, c'est qe que me disent les toubibs, et apprécier les bons moments fussent-ils fugaces.

Écrit par : Berthoise | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

Oui, fillette, un jour, étonnée tu te retrouves en première ligne. Devant c'est le désert. Tu es devenue la doyenne. Il n'y a plus personne à qui quémander un bout de l'histoire familiale, c'est à toi fillette que l'on s'adresse.
J'y marche, les lignes sont rares devant...
Cela donne le vertige.
J'écoute le magnifique Concerto pour deux clarinettes en mi bémol majeur, Op.91 de Franz Kommer. Une évasion...
Je vous souhaite une bonne fin de soirée
Jean-Jacques'60
Berne, 23h30, le 27 avril 2018

Écrit par : jeanjacques666 | 27/04/2018

Répondre à ce commentaire

Ce qui est étrange c'est se sentir jeune dans un corps qui ne suit plus. Mais je n'ai pas peur de la glace ni de la place que me donne les ans. C'est a mon tour de renseigner les petits et mes rides disent que j'ai vécu. Ainsi va la vie.
Bises

Écrit par : lakevio | 28/04/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai l'impression d'avoir perdu quelques années grâce à ma prothèse de genou nouvellement posée. Mais ne nous leurrons pas, comme dit Mab, la vie quoi !

Écrit par : Mathilde | 28/04/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai de la chance : j'ai peu de douleurs, mais les doigts qui se déforment et ça me navre !

Écrit par : ang/col | 28/04/2018

Répondre à ce commentaire

comme dit mab : la vie quoi ! L'important c'est comme tu dis de savoir être heureux .... envers et contre ..."tout" !

Écrit par : emiliacelina | 29/04/2018

Répondre à ce commentaire

bonjour HB je ne passe plus aussi régulièrement mais quand je viens, c'est toi la première et Le Goût en second, inutile de te dire que j'en ai pour un moment car je reprends tout ce que j'ai manqué. Mais au moins vos billets ensoleillent ma journée. Alors celui-ci j'en ris encore, c'est tellement vrai que l'on s'y croirait. Alors continuez tous les deux à nous faire rire , n'arrêtez pas surtout, sinon vous nous manqueriez tant. A bientôt je suis toujours là.

Écrit par : manouedith | 05/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire