Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2018

Je suis allée chez le coiffeur mais pas que

Je suis allée chez le coiffeur.
Ce coiffeur, indiqué par une blogueuse, a deux salons à quelques rues d'écart.
Il m'avait été précisé d'en choisir un en particulier et surtout d'éviter l'autre.

Reine de la gaffe je suis.
Reine de la gaffe je reste...
J'ai dit à la coiffeuse que j'étais venue dans ce salon en suivant les conseils d'une amie qui m'avait fortement déconseillé l'autre.
"N'y va pas ! Ils m'ont scalpée !"
Bien entendu celle qui me coiffait venait de l'autre salon...

J'ai reconnu ma tête en sortant, c'est déjà ça.
Oui, je déteste aller chez le coiffeur et je ne me décide que lorsque je ressemble à la "Folle de Chaillot".

J'avais retrouvé des livres à la maison :

- Le désert de la grâce de Claude Pujade Renaud dont j'adore l'écriture.
Son bouquin parle de l'éradication en 1709 de l'Abbaye de Port-Royal.
Si vous aimez l'Histoire et une belle écriture, ce bouquin est pour vous.
Vous le trouverez chez Babel, il n'est pas récent.

Puis j'ai acheté "Les cygnes de la cinquième avenue".
Amitié d'une riche héritière et Truman Capote.
Héritière du genre, "on est jamais assez riche, ni assez maigre".

J'adore Truman Capote et pourtant il n'est pas franchement sympathique.
Il trahit plus vite que son ombre, il suffit de lire "De sang froid"...

En cherchant un livre, j'en ai retrouvé plusieurs que je n'avais pas lus.
Il peut pleuvoir, je suis tranquille.
J'en ai acheté un dont je n'étais pas sûre de ne pas l'avoir déjà lu.
Evidemment, c'est le cas.
J'irai le changer...

coifeur, livres, pluie

Commentaires

Merci pour les titres : le premier me tente bien.

J'allais aussi dans un salon où j'avais trouvé une coiffeuse qui "faisait ce que je lui demandais". Puis un jour, elle n'était plus là mais dans un salon du même proprio. Et j'ai appris qu'elles s'interchangeaient, donc c'était peut-être le cas hier ???

Écrit par : Sophie | 05/04/2018

Répondre à ce commentaire

Je n’ai pas lu ce livre de Claude Pujade, je suis tentée merci.
J’aime bien aller chez le coiffeur, cela détend. Mais hélas, le résultat n’est pas toujours agréable !

Écrit par : Anita | 05/04/2018

Répondre à ce commentaire

Le coiffeur c'était la semaine dernière, après le brushing cela allait, cette semaine après le shampoing (et sans brushing, pas la patience) c'est moins bien...
Je lis peu... je tricote :)
Bises

Écrit par : Fabie | 05/04/2018

Répondre à ce commentaire

Comme Sophie : Merci pour les titres !

Bisous.

Écrit par : lakevio | 05/04/2018

Répondre à ce commentaire

je ne vais plus chez la coiffeuse ..... j'ai ma petite coiffeuse perso !!!!!! Robert aussi !! C'est chouette !

Écrit par : emiliacelina | 05/04/2018

Répondre à ce commentaire

"Il peut pleuvoir...." ah non hein ça suffit !
Moi j'adoooore aller chez le coiffeur, me faire papouiller les cheveux... et quand je sors, à peine tourné le coin de la rue, je les ébouriffe car c'est toujours trop apprêté :-)

Écrit par : Praline | 06/04/2018

Répondre à ce commentaire

Je n'aime pas aller chez le coiffeur. la position pour le shampoing me brise le cou, l'eau est trop chaude trop froide, et le coiffage me brûle le crâne. je n'aime pas ça.

Écrit par : berthoise | 06/04/2018

Répondre à ce commentaire

Aïe ! J'espère que ce n'est pas celui auquel je songe.... Oui, là c'est la gaffe !
Je suis allée chez le coiffeur pour l'anniversaire de Petit Filou mais dans ma ville pour cause de grève SNCF. Je suis au carré. C'est donc "sécurisant" mais ce qu'elle m'a fait ou rien en hésitant, j'ai le sentiment d'avoir payé pour rien. Sinon, la prochaine fois, on évite le massage du cuir chevelu car je souffrais de sinusite aigüe et ça a diffusé tout le mal dans la boite crânienne. Je suis rentrée avec des nausées en plus du mal de tête !
Hier, j'ai comaté toute la journée. Ce matin, ça va mieux mais vu la dose de cachets pris, je suis barbouillée...Bref, je déteste aller chez le coiffeur moi aussi.
Je pense que Macron devrait organiser une réforme des salons de coiffure aussi. Autrefois, on avait sa coiffeuse ou son coiffeur, on prenait RV quand ça nous chantait et on ressortait bien coiffé. Où est passé ce confort ?

Écrit par : Armelle | 06/04/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai la chance d'avoir un artisan coiffeur qui comprend que aller me faire couper des cheveux fins et frisés est pour moi une torture.
Cela fait deux semaines aujourd'hui que j'y suis allée, toujours contente.
Je ne lis pas ce week end, retour au pays....

Écrit par : edith | 06/04/2018

Répondre à ce commentaire

Oh la gaffe ! Elle n'a rien dit la coiffeuse ?
Ca fait au moins 6 mois que je ne suis pas allée chez le coiffeur. J'essaie tant bien que mal - plutôt mal - et avec l'aide de mon mari, nul, de me couper moi-même mes pauvres cheveux, enfin ce qu'il en reste..ce que j'ai fait la semaine dernière avec des petits ciseaux à ongles (oui, je ne voulais pas que mon mari prenne les gros ciseaux de peur qu'il ne me coupe une oreille). Dire que j'avais de si beaux cheveux avant.... !
J'envie les femmes aux cheveux gonflants, légers. Certaines femmes âgées ont encore de très beaux cheveux....Ma belle-mère, jusqu'à sa mort, a eu de très beaux cheveux.
Je n'ai plus envie d'aller chez le coiffeur pour voir la coiffeuse et son ami se régaler avec la tête de leurs clientes et passer des heures à les brushiser. La dernière fois, j'ai vu une femme de plus de 70 ans avec des cheveux magnifiques, le coiffeur "prenait son pied". Ca m'a trop fait mal. J'ai eu honte de ma tête. A chaque fois, quand la coiffeuse me demande "ça vous va ? " je répondais "pour ce que ça sert, ça ne me redonnera pas des cheveux au sommet du crâne". Donner mon fric pour pas grand chose, à quoi ça sert ?....J'aimais l'hiver pour pouvoir cacher ma tête sous des chapeaux, des bonnets...Le mois prochain, nous allons fêter les 95 ans de mon cher oncle, celui dont je parle souvent sur mon blog..."on" nous a demandé de venir en tenue des années 20..Faut que j'essaie de me trouver un chapeau "cloche"..
Bon, assez parlé de ma tête...parlons plutôt de la tienne..Tu as toujours ta chevelure flamboyante ?
Quant au soleil, il est là, les livres vont pouvoir attendre - parait même qu'il est sur toute la France - mon mari va en profiter cet après-midi pour passer le karcher et moi pour laver des couvertures. J'adore les premières chaleurs qui donne envie de laver toute la maison.
Sur ce, bon week-end....ensoleillé ou pluvieux...mais, en principe, le soleil nous fait faux bond très vite..Parait que demain......allez, ne gâchons pas notre plaisir du moment.

Écrit par : julie | 06/04/2018

Répondre à ce commentaire

Allez ! Puisque le cheveu est source d’inspiration, voici une petite énigme en cette fin de semaine perturbée pour cause de grévistes : ces empêcheurs de bosser en rond !

Imaginez-vous dans une ville que vous ne connaissez pas, à la recherche d’un coiffeur pour vous faire une coupe (ou un brushing) en urgence.

On vous indique qu’il n’y a que deux échoppes de « coupe-tiffes » installées sur la grand-rue ;
Le premier ne vous inspire pas : La boutique est sale, mal rangée, les présentoirs en désordre, du linge sale qui déborde de la corbeille, des cheveux coupés jonchent le sol et le coiffeur à un allure douteuse et une coupe particulièrement mal réussie.

Vous traversez la rue et portez vos pas en direction de l’autre établissement.
Celui-là vous inspire nettement plus favorablement : C’est bien rangé, c’est propre, c’est clair, le coiffeur est bien habillé et sa coupe est vraiment impeccable.

De vous à moi, vous allez chez lequel ?
Le premier ou le second ?

Écrit par : Visiteuse | 06/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire