Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2018

Les enfants sont venus.

Continuons notre effort de presque chaque jour pour essayer d'écrire mais ne dire presque rien.
C'est un exercice où Mab excelle mais qu'elle-même ne pratique plus, hélas...

Les enfants sont donc venus.
Ils avaient fait la fête la veille.
Les parents étaient un peu éteints.
Les filles faisaient la tête.
La petite pleurait et la grande jouait les grandes.

Le Goût avait fait un menu spécial P'tite Sœur.
Si ça n'a pas marché auprès auprès d'elle, les autres ont apprécié.

La grande a voulu jouer au "petit bac".
Lorsqu'elle a vu qu'elle perdait, elle a arrêté...

Puis ils sont repartis à la nuit, sous la pluie.
Avec ce temps, j'ai parfois l'impression que Macron est le digne successeur de Hollande, chaque fois qu'il sort, il pleut.
On devrait l'envoyer en Afrique, ils ont plus besoin d'eau que nous.

Lorsqu'il pleut, je lis, il pleut souvent, je n'ai plus de livres à lire.
Je vais remédier à ce gros souci tout à l'heure.

enfants pluie blog

Commentaires

Je confirme. Il faut une sacrée motivation pour continuer à tenir un blog de nos jours. Tout s'éteint comme une chandelle qui se consume.
Merci pour ces quelques nouvelles.

Écrit par : Armelle | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Je ne vois pas l'intérêt de continuer à tenir un blog, s'il faut être motivé aujourd'hui comme hier... il s'agit là d'un acte gratuit d'une envie soudaine "tiens, je vais ouvrir un blog" si l'envie n'est pas suffisante stopper le blog n'est pas un drame. Un blog peut être une belle parenthèse un joli moment dans une vie constellée de moments. C'est vrai que l'arrêt d'un blog, quel qu'il soit, peut coûter à son auteur et a une partie du lectorat. Une page se tourne c'est tout.

Ce n'est que mon avis.

Bleck

Écrit par : Bleck | 03/04/2018

Un de mes fils sort pas mal, et souvent lorsque je les invite le dimanche midi il est "ailleurs"...
Bon, il "a grandi" ces derniers temps, et il est mieux dans sa tête, dans sa peau, et est plus présent lors des repas de famille.
La petite fille de mon compagnon (7ans 1/2) adore jouer, mais aussi gagner, il faut se fâcher pour lui faire comprendre que l'on joue pour jouer et pas uniquement pour gagner...
Chez nous, c'est le vent qui gagne en ce moment :)
Bons achats de livres alors ;)

Écrit par : Fabie | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Sais-tu que ton billet me fait sourire ???

Pas besoin de grandes phrases pour que je ressente l'atmosphère de ce moment familial.

Dis-nous un peu quels livres tu projettes d'acheter. Au hasard des chroniques que j'entends ici et là, je note, je note , mais j'attends qu'il y ait assez de "retours" pour me lancer dans un achat.

(je viens de me faire une "frayeur" : mon clavier s'est mis moitié en qwerty, moitié azerty). Un coup de nettoyage et ça repart. Mais je flemmarde sur les choses qu'il serait urgent de faire !!!)

Écrit par : Sophie | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Nous n'avons plus de nouvelles d'Eugénie et de ses frères....peut-être que Mab est occupée à tricoter de la layette pour ses arrière petits-enfants....
Tu as encore le temps,.... "la grand jouait les grandes et la petite pleurait..." mais vous étiez réunis autour d'un menu spécial P'tite Soeur et "C'était bien", j'imagine.
Fais nous part de tes futures lectures s'il te plaît...

Écrit par : tanette2 | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

A propos de livres : j'ai entendu que K. Pancol avait sorti "La sentinelle de la pluie" et à ce propos, je me souviens d'un livre sur une crue d'un autre fleuve, où l'auteur se trouvait plus ou moins coincée ; était-ce Irène Frain (il y avait une histoire de famille) ? ça m'énerve de ne pas me souvenir du titre. Et toi ???

Écrit par : Sophie | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Je ne lis ni K. Pancol, ni Irène Frain j'ai un gros faible pour les auteurs anglais.
J'ai une mémoire visuelle et d'anciens tics de libraire mais parfois je me fais honte, je cherche un livre, je me souviens de la couverture, de l'éditeur mais pas du reste.

Écrit par : heure-bleue | 03/04/2018

Il me semble que c'est Tatiana de Rosnay ( elle a ecrit "Elle s'appelait Sarah')

Écrit par : Evelyne 66 | 05/04/2018

Comme Sophie, je souris à la lecture de ton billet, c'est pas gentil hein ! on est vraiment dans l'ambiance un peu plombée mais je suis sûre que tu n'as écrit que le négatif. C'est quoi comme menu, le spécial p'tite Soeur ?
J'ai envie d'écrire sur mon blog mais j'ai du mal à trouver du temps, là j'ai dû louper la piscine car une amie vient me voir, fin de journée je vais en voir une autre à l'hôpital... bref. Mais c'est vrai que ton écriture "tout venant" me plaît bien et je vais essayer de m'y mettre ;-)
Bisettes.

Écrit par : Praline | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Début Janvier 1994, la Charente est en crue. Madeleine Chapsal habite à Saintes, et vit la montée inexorable des eaux. Evénement d’autant plus pénible qu’il correspond au premier anniversaire de la mort de son père.
C’est cette crue angoissante que l’on vit ...

Écrit par : Coquelicot | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Merci Coquelicot : tout m'est revenu d'un coup avec le nom. (sauf que j'étais persuadée que c'était la Loire !!!). En regardant sa bibliographie, je m'aperçois que j'en ai lu quelques-uns... sinon plus.

Écrit par : Sophie | 03/04/2018

Bjr Heure Bleue. Tu as lu les romans de Eva Rice?
Il y pleut aussi... en Angleterre évidemment.
Je te souhaite de retrouver de l'énergie...
Après cet hiver et la grippe ce n'est pas étonnant.
Et évidemment l'amitié des blogueurs fait plaisir.
Le printemps finira bien par arriver


...

Écrit par : Pivoine | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

en si peu de mots .... tu dis tout! C'était une réunion de famille ..... avec les enfats et petits-enfants... donc, c'était bien !
Je crois que c'est la première fois que je t'entend dire que tu n'as plus rien à lire!

Écrit par : emiliacelina | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Ces peu de mots, ces petits riens maintiennent le blog ! Je sais bien qu'un seul être qui manque et tout est dépeuplé mais ce n'est pas encore le désert dans le monde des blogs ! Les anciens se raréfient : chasse aux nouveaux !

Écrit par : lakevio | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Lu dernièrement la trilogie de Peter May, j'ai adoré, dépaysement total en Ecosse.

Écrit par : mab | 04/04/2018

Répondre à ce commentaire

Un conseil de lecture ? Attends que je me souvienne ......Je suis allée chercher dans la bibliothèque. Voilà " Je m'appelle Lucy Barton " d'Elizabeth Strout.Pas anglais, américain. J'ai beaucoup aimé.

Écrit par : Berthoise | 04/04/2018

Répondre à ce commentaire

Lassitude, lassitude quand tu nous tiens..
Comme Pralinette, j'ai toujours envie d'écrire, mais, j'ai la tête qui part dans tous les sens en ce moment, préoccupée que je suis à aménager notre nouvelle maison, à décorer, à repeindre, (heu, c'est le mari qui peint, fort bien d'ailleurs), à me poser des questions existentielles comme "où qu'on va mettre le lit à Gaby dans 10 jours, lit en l'occurrence constitué le week-end dernier en un matelas posé au sol dans la "chambre" des parents, Gaby ne voulant plus du petit lit en bois...il voulait camper...Aller chez ma mère qui dit qu'on l'abandonne, aller choisir du carrelage pour la terrasse...redonner du courage au mari, épuisé (hier matin, il a dormi 10h) D'ailleurs, est-ce normal d'être épuisé quand on a pas encore 70 balais après avoir juste refait une pièce, juste aller le matin chercher le pain, juste reboucher des trous dans les murs, juste planter 6 plants de patates donnés par un fils, juste avoir bien mangé dimanche dernier et s'être couché à minuit !
Lire le matin les blogs, les petits riens de la vie de tous les jours, ça vaut bien mieux qu'entendre parler de politique en ouvrant la radio, à me demander quelle taxe on va encore nous avoir pondu pendant la nuit, quelle tranche de la population va encore trinquer, quel malheur va être arrivé à l'autre bout du monde... Je n'ai pas perdu l'envie de lire les blogs, moins que d'écrire chez moi d'ailleurs. Je suis juste dégoûtée d'entendre toujours parler du 1er de la classe et de son arrogance à vouloir faire plier les grévistes, surtout les fonctionnaires et les retraités, ces nantis à qui tout est dû (je dirais bien que je suis du côté des grévistes..mais, comme je ne prends pas chaque matin le train, ma foi, je ne dois pas prendre parti sous peine de me fâcher avec certains membres de ma famille qui en bavent en ce moment et mettent 2 heures le matin pour aller au boulot, comme mon fils qui a dû dimanche se "démerder" à trouver un blablacar (tiens, ça, c'est une bonne invention Blablacar) et qui avait la rage contre les grévistes (c'est que j'en ai eu des cheminots dans ma famille), à se demander aussi, si, dans la semaine, il pourra voir sa copine...
Pas facile de prendre parti...mais, quand même, j'aimerais bien que le 1er de la classe se prenne une claque, que ce soit lui qui cède (mais, j'en doute..il est coriace)...J'aime pas ceux qui nous prennent pour des gamins, pour des bleus qu'il faut mener à la baguette. J'aime pas ceux qui, qui...Zut, t'énerve pas sur le blog de HB Juju, ne le prend pas pour une tribune.....Pardon pour ce dérapage, pour cette déviation...
reprends ton calme Juju...
Lire un blog, c'est comme regarder l'eau d'une rivière qui, doucement, poursuit sa route vers les fleuves, tantôt douce, tranquille, tantôt tumultueuse, tantôt coléreuse, tantôt triste avec son eau grise....mais qui, toujours poursuit immuablement son cours...
Bon, sur ces considérations philosophiques, m'en vais mettre quelques photos de mon week-end...mais, zut, il est déjà midi 30..¨pas le temps de m'y coller ce matin...Ce matin, j'ai glandé. Dehors, il pleuvait (maintenant le soleil est en train de montrer le bout de son nez).

Écrit par : julie | 04/04/2018

Répondre à ce commentaire

Je partage l'avis de Bleck mais je crois aussi que stopper son blog c'est comme arrêter de fumer : très difficile !

La motivation est une chose super étrange. Bleck justement qui a encore l'air motivé qu'est-ce qui le pousse à "écrire pour ne dire rien" comme toi ? Et d'autres pareils sans doute...

Écrit par : Clairette | 04/04/2018

Répondre à ce commentaire

Moi non plus je ne dis rien et je regarde Joséphine ange gardien.
C est dire...

Écrit par : Pivoine | 05/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire