Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2017

Pour vous c'est de l'hébreu.

La preuve par l'hébreu que vous avez tort avec votre écriture inclusive.

L'hébreu est une langue compliquée, qui prend en compte, le féminin et le masculin.

Si j'envoyais une lettre, en admettant que je puisse l'écrire, mon interlocuteur, même s'il ignore tout de moi, apprendra que je suis une femme des les premiers mots.

C'est simple comme bonjour :

- Le Goût dira : "Ani rotsé", je veux au masculin.

- Heure-bleue dira : "Ani rotsa" je veux au féminin.

Même les chiffres ont un féminin et un masculin.
La preuve ?

Trois chaises, trois ans.

    שלושה כיסאות, שלוש שנים

Oui, on lit de droite à gauche.
Ça se prononce :
"shlosha kissot, shalosh shanim".

Ce n'est plus de l'écriture inclusive ! Allez-vous vous écrier.
C'est un modèle tout court pour toutes les femmes opprimées de la terre qui souffrent de la prédominance du masculin sur le féminin.

On cause au féminin au Moyen Orient, le pays ou coule le lait et le miel...

La parité s'arrête là.
La violence domestique fait des ravages là-bas comme partout.
Pouvoir dire "j'ai mal" au féminin, ne change rien à la violence des coups.

Alors, je persiste et je signe : Avant de vouloir massacrer notre langue, on ferait mieux d'éduquer les hommes et les femmes.
Mais ça, ça coûte beaucoup plus cher...

Commentaires

Personne ne s'est précipité pour te dire "Tiens, c'est vrai, on n'avait pas pensé à ça !"

Écrit par : le-gout-des-autres | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

Pour dire ça, encore faudrait-il connaître l'hébreu. Comme je n'y connais que quick, pas facile de commenter...Mais, une chose est sûre, ce truc de féminiser les mots, c'est du grand n'importe quoi à côté de choses autrement plus graves.

Écrit par : julie | 25/11/2017

sans doute parce que "ça coule de source" !!

Écrit par : Sophie | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

Mais oui ça coule de source. Eduquer déjà les enfants.

Écrit par : Praline | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

carrément! quand j'entends la conne EELV qui veut mettre matrimoine au lieu de patrimoine, elle ferait mieux de s'occuper des salaires, des femmes battues et opprimées car il y en a aussi chez nous...mais bon, se sont des gens incultes qui ne servent à rien!Mais personne ne leur dit...y en a mm qui votent pour eux c'est à vomir! bisous.

Écrit par : Tarrah | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

Lorsque l'on voit comment est malmenée l'orthographe, ajouter de nouvelles règles qui pourraient être illisibles à voix haute, parait vraiment plus qu'inutile !
Et surtout pas utile pour aider toutes les femmes qui souffrent pour quelque raison que ce soit !

Écrit par : Fabie | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

merci pour ce cours d'hébreu, j'ai toujours rêvé de le comprendre... un rêve fou bien sûr.
Mais j'y pense, on fait tout un pataquès alors que l'écriture inclusive existe déjà depuis longtemps...
Sur la porte de la B.U, j'ai toujours vu écrit :
« Les étudiant(e)s sont prié(e)s de déposer leurs livres dans les bacs prévus à cet effet. »
Sans que personne n'y trouve rien à redire...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas l'écriture inclusive, ça, c'est juste pour préciser que les filles comme les garçons doivent ranger correctement leurs affaires.

Écrit par : le-gout-des-autres | 25/11/2017

Célestine, tu es de mauvaise foi, je te parle d'une langue qui utilise le féminin pour les femmes, un truc que les féministes réclament, je te dis que la violence faite aux femmes est la même que partout et toi tu me réponds " écriture inclusive".
Je sais, j'ai utilisé l'hébreu mais je pense avoir été claire.

Écrit par : heure-bleue | 25/11/2017

Je suis de mauvaise foi ? Ah bon bien désolée, je n'avais pas cette impression. J'ai trouvé ça génial que l'hébreu soit une langue égalitaire, mais bon en attendant on ne peut pas parler hébreu en France...
Je pensais que ton billet était un prolongement de celui sur l'écriture inclusive. Et que les opinions étaient libres de s'exprimer chez toi ...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 26/11/2017

Célestine, l'opinion est libre chez moi, je pense que toutes les femmes sont d'accord, c'est le chemin à prendre pour l'égalité qui nous sépare.

Écrit par : heure-bleue | 26/11/2017

Ce n'est pas parce que je défends un chemin que je méprise les autres. Il y a le chemin symbolique, et le chemin sympathique. je ne suis pas une suffragette, je ne suis pas l'ennemie des hommes, je ne suis pas une damnée de la terre. Juste une être humain qui rêve que les êtres humains vivent en paix sans se dominer les uns les autres.
Et on a sûrement bien plus de points communs que tu ne sembles le penser.
Rien ne nous sépare, dans le fond.
Sans rancune ?
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 26/11/2017

Merci!
Pour notre pays, qu'ils réapprennent déjà ce qu'est un participe passé, les joli mots de notre langue et non anglais transformés. Je sature des: checker, cocooning, drinker after work......

Écrit par : edith | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

Et si, au lieu de ça et d'armer les policiers municipaux comme des commandos en zone de guerre, on trouvait les sous pour ouvrir des crèches, des classes de maternelle, des écoles où les classes ne seraient pas bourrées comme un soudard un soir de solde, payer au même tarif les femmes qui font le même boulot qu'un homme et financer des endroits où seraient accueillies celles qui sont victimes d'un homme (connu ou inconnu) ?
Et si les lois étaient appliquées ?
Notamment celles qui répriment les discriminations de toute sorte.

Écrit par : le-gout-des-autres | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

Là, ce n'est qu'un début j'espère, allez les commentaire, allez et pas des mous du genou ALLEZ !!

Bleck

Écrit par : Bleck | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

Vous faites bien d'insister, massacrons l'ignorance!

Écrit par : alezandro | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

Merci heure-bleue...

Écrit par : Sylvie d L | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

Mais qui a dit que la langue était LA solution???

Écrit par : La Baladine | 25/11/2017

Répondre à ce commentaire

Toi ? Benoite Groult ? Je crois que la solution vient de l'entraide et pas de la modification de langue et de l'application des lois.

Écrit par : heure-bleue | 25/11/2017

Ni moi, ni elle, en ce qui concerne la langue. Quant aux lois, si on les appliquait plus strictement, on gagnerait déjà beaucoup quant à l'égalité des salaires, par exemple. Mais j'dis ça...

Écrit par : La Baladine | 26/11/2017

Il faut relire Benoite Groult, elle était pour la féminisation de la langue, elle a même été chargée, sous Mitterrand, d'une commission sur la langue.

Écrit par : heure-bleue | 26/11/2017

C'est même moi qui te l'ai rappelé ;-)
Elle n'a jamais dit pour autant que c'était la panacée.

Écrit par : La Baladine | 27/11/2017

j'ajouterai qu'en plus ça demanderait beaucoup! Beaucoup trop d'efforts!

Écrit par : emiliacelina | 26/11/2017

Répondre à ce commentaire

Célestine, j'espère que nous sommes amies.

Écrit par : heure-bleue | 26/11/2017

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup votre démonstration (et votre blog et celui du Goût...).
Passez une bonne soirée

Écrit par : Mme Chapeau | 26/11/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai bien aimé ton article... J'ai bien aimé tout ce qui concerne l'hébreu...

Et j'ai suivi attentivement ton raisonnement aussi.

A l'époque du Cinéma des Libertés à mon boulot, on avait programmé un film d'Amos Gitaï - mais je ne sais plus le titre... L'histoire d'une épouse répudiée parce qu'elle n'avait pas d'enfants, alors que c'était son mari qui était stérile // Et d'une de ses soeurs ou de sa soeur en parallèle... Mais entre autres films, on en avait beaucoup, c'était sur le thème Images de la citoyenneté au féminin .............................

Écrit par : Pivoine | 27/11/2017

Répondre à ce commentaire

C'était chouette, hein "Kadosh" ?

Écrit par : le-gout-des-autres | 27/11/2017

C'est ça, je ne me rappelais plus le titre. Ce n'est pas moi qui avais choisi le film, c'était dans la programmation d'une semaine sur les femmes au cinéma. Je trouvais le film un peu tristounet.

Écrit par : Pivoine | 30/11/2017

Répondre à ce commentaire

L'écriture inclusive me fait grincer des dents, je n'arrive pas à la lire... Et puis, si ça servait à quelque chose, ça ferait longtemps que le sexisme aurait disparu dans les pays anglo-saxons puisque l'anglais est naturellement "inclusif"... Bref, il y a tellement d'autres manières plus efficaces de lutter pour l'égalité... Bon week-end !

Écrit par : Koalisa | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire