Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2017

la dame qui vivait dans un carton à chaussures.

Je n'ai pas pu me résoudre à écrire le vrai titre, il commence par : "La vieille dame..."
Même si je ne suis pas jeune, il y a un sacré décalage entre mon état civil et ma cervelle.
Mais non, je ne suis pas encore gâteuse.
Quoique...

Revenir à Paris pour y passer "le reste de son âge"...
Ça peut être court, impose des sacrifices et on perd des mètres carrés.
On se sépare de livres, de vêtements, de bidouilles qui ne servent jamais.
J'en ai perdu des mètres carrés dans une vie mais finalement ça présente des avantages : Moins de ménage, moins de bidules qui prennent la poussière.

Le kif extrême ?
C'est aller boire un café au métro Anvers et pouvoir revenir chez soi à pied.
On vit dans ce quartier où les stations de bus s'appellent "Damrémont-Caulaincourt-Sacré-Cœur".
Là, je trouve la RATP très optimiste, parce que le Sacré-Cœur n'est pas vraiment à côté.
Il faut drôlement grimper pour le trouver, le Sacré Coeur...

J'adore lorsque je vais chercher ma "baguette bio", au même prix que la "baguette pas bio ailleurs", apercevoir cette pâtisserie monstrueuse et voir passer le petit train qui promène les touristes.

Il ne me reste plus qu'à voir passer le soir les corbeaux qui rentrent chez eux, dans les arbres du cimetière de Montmartre, pour avoir apprivoisé mon nouveau quartier

mètres carrés, Paris, espace

Commentaires

J'avais fait un "monstrueux mais nécessaire nettoyage" quand j'ai quitté ma maison pour un appart. que je croyais vaste et capable d'avaler des nouveautés.

Que nenni, tout est plein, archi-plein.

A force d'y rester sans avoir la possibilité de sortir pour l'instant, je finirai bien par être claustro. D'autant que je vais devoir relire ce que j'ai déjà lu... il y a longtemps certes. Mais plus le charme des nouveaux mots.

Aussi, malgré tout ce qui te fait peine, je t'envie.

Écrit par : Sophie | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Moins de ménage... mon rêve!

Écrit par : mab | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, moins de ménage, j'adhère ! Et je te comprends, je fais partie des pas parisiens qui adorent Paris.
Bises

Écrit par : lakevio | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Un billet bonheur ! presque parfait...
Comme c'est plaisant de te sentir bien dans ton nouveau nid et dans l'environnement que tu aimes !
Mon fils me dit toujours de vendre cette grande maison pour un appart' mais ça me chagrinerait... et puis quel bazar à déménager ! Et le ménage donc, quelle galère, alors ma foi la poussière se plaît bien dans les pièces où je ne vais pas souvent :-))
Peut-être qu'un jour je serai dans le petit train ! ;-)

Écrit par : Praline | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

C'est tellement bien pour vous de pouvoir aller à pied dans des endroits que vous aimez, vous savourez ce plaisir, c'est déjà çà !
Plus qu'à ce que la raison prenne le dessus sur la fâcherie...

Pouvoir aller faire quelques courses à pied, c'est ce qui nous manque le plus dans ce village de campagne qui est devenu au fil du temps vide de tout commerce, et une cité dortoir...
Nous habitions, avant, dans une petite ville où il y avait de l'animation, cela nous manque, mais bon, nous n'avons pas l'énergie de déménager...
Bon we

Écrit par : Fabie | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Oui c'est vrai (c'est passionnant cette évocation de Montmartre),
Avez-vous des petits commerces près de chez vous?
Je sais que les boulangeries abondent (genre acheter les croissants et aller les manger à une terrasse en été),
Que les marchés abondent aussi
(je me souviens de celui du boulevard Richard Lenoir où j'avais acheté des tulipes blanches pour une amie... Qui m'a beaucoup promenée dans le Marais d' ailleurs...),
Sinon ya t il des grandes (petites) surfaces dans votre quartier?

Tous les lecteurs de ce blogue vont avoir envie de venir à Paris:-)))

Écrit par : Pivoine | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Carton à chaussures? tout dépend de la pointure!!!

Écrit par : edith | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Tout à fait exact ce que tu dis à propos des mètres carrés perdus et de ses avantages. Nous en avons perdu 50, oui 50....Passer l'aspirateur est presque du bonheur, le ménage est fait en 2 temps, 3 mouvements. Bon reste le côté cuisine, où, parfois, nous nous fritons avec mon mari, car pas habitués à être collés quand l'un veut prendre une assiette pendant que l'autre fait une sauce béchamel (comme présentement).... 20m2 de plus n'aurait pas été négligeable, ça, c'est sûr... le sous-sol est plein de tout ce que nous n'avons pu entrer à l'étage. Nous allons avoir 3 canapés à vendre d'ici 2 mois....encore d'autres meubles, comme des bureaux...Bon, j'aurais le temps d'en reparler sur mon blog.
Je rigole quand tu dis que vous vivez dans un carton à chaussures. Je suppose que si vous enleviez 50m2 à votre logement, vous logeriez effectivement dans une boite à chaussures. Tu sais que je ne fais que, ça, changer de place mon meuble à chaussures dans l'entrée, où en fait, il n'y en a pas. Je passe mon temps à regarder des jolis paillassons qui feraient un effet "bœuf".

Écrit par : julie | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

J'adore lorsque je vais chercher ma "baguette bio...
Finalement, malgré les inconvénients d'un petit appart, vous êtes là où vous avez toujours eu envie d'être (à Paris, un m2 en plus, c'est le caviar du pauvre). Dommage que votre ours ne le comprenne pas...Quand je pense que nos enfants, nous, c'est le contraire. Depuis 2 mois, ils rêvent de nous voir repartir ailleurs, même si, pour cela, nous ne pourrons emmener leurs enfants à leurs activités extra-scolaires.
Mon mari est obligé de prendre tous les jours (enfin, obligé, façon de parler, il pourrait y aller à pied, mais les boulangers sont à 2 km et grimper ne lui plait pas...Oui, nous avons 5 boulangeries à moins de 2km et 4 sur 5 dont nous savons qu'ils sont bons ...
Va savoir si, d'ici quelques mois, nous ne pourrons y aller nous aussi "à pattes"..
Alors, on s'emploie à réaliser ce rêve...

Écrit par : julie | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

pas besoin d'un château pour être heureux dans sa maison, c'est normal que ce soit plus petit tu as vu où s'est situé? lol...le principal c'est que tu t'y sentes bien!

Écrit par : Tarrah | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, en fait, vous habitez le 18e quoi ... bon courage !

Écrit par : Aukazou | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Aukazou, tu commences, comme on dit, dans la haute société, à me les briser menu, je vais bientôt te bannir.

Écrit par : heure-bleue | 04/11/2017

Contente de voir que le moral s'améliore... on se fait à (presque) tout, n'est ce pas ?

Écrit par : col/ang | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

On se fait à tout surtout que je n'ai pas l'éternité devant moi.

Écrit par : heure-bleue | 04/11/2017

Vous voilà enfin à l'endroit dont vous rêviez, c'est formidable ! il vaut mieux avoir moins de m2 et être bien que d'avoir un château et y dépérir !! Profitez !

Écrit par : Colette | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Avez-vous lu "Pour ne pas que tu te perdes dans le quartier" de Patrick Modiano? C'est curieux mais je pense toujours à ce titre là à la lecture de vos derniers articles....

Écrit par : alezandro | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

On a tout les Modiano même le dernier depuis aujourd'hui

Écrit par : heure-bleue | 04/11/2017

L'important c'est d'être là où on a envie d'être. On te sent sereine, c'est bien.

Écrit par : Mathilde | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Oui c'est bien ! ;-)

Écrit par : Aukazou | 04/11/2017

J’ai habite ce quartier au début de ma vie de femme. Ma première fille est née rue des Marthyrs plus exactement
Passage Malesherbes si je me souviens bien. Profitez’ deguster’savourez.

Écrit par : Manouedith | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

C'était Cité Malesherbes : mon frère cadet y est né aussi, et comme à l'époque il y avait encore le cirque Medrano place Pigalle, et que la clinique était tout contre l'arrière du bâtiment, ma mère entendait les lions rugir la nuit...

Écrit par : Dame Marthe | 05/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je comprends absolument ton kif extrême, ça me semble même être un "besoin naturel" sortir de chez soi, trouver le guide de survie : un troquet, une baguette de pain.

Bleck

Écrit par : Bleck | 05/11/2017

Répondre à ce commentaire

Tu as quand même de grandes chaussures... ;-)

Écrit par : La Baladine | 05/11/2017

Répondre à ce commentaire

Contente pour toi...
Ces m2 en moins valent bien le bonheur en plus...
Comme on dit on n'a rien sans rien... sans quoi ?
Je n'en sais rien LOL
L'essentiel, et peu importe la pointure, c'est de se sentir bien dans ses baskets !!!

Écrit par : Françoise | 05/11/2017

Répondre à ce commentaire

Une erreur de clic et me voilà ici dans des pages originales, sincères: la vraie vie, simple, qui coule comme un petit ru . Je reviendrai

Écrit par : Chinou | 05/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire