Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2017

Un peu en vrac

montmartre,hanche,les merveilles

Il était temps d'aller chez le généraliste alors nous y sommes allés mardi.
Oui, j'allais tomber en panne de médicaments et le Goût voulait rendre visite à notre assureur qui essaie de modifier notre vieux contrat.
Un contrat avantageux pour nous échangé contre un contrat avantageux pour lui...

L'assureur n'était "exceptionnellement" pas là.
Le médecin, comme d'habitude était là.
Il a pris ma tension qui faisait des bonds.
Habitué à mes réactions excessives en période de stress, il a demandé ce qui clochait.

Alors j'ai raconté.
L'Ours, les filles, le déménagement, tout ça.
Lui, philosophe m'a dit de rester zen.
Les temps avaient changé car
lui-même, heureux père de quatre enfants, a une fille en Espagne, une autre en Belgique et son seul garçon est peu motivé par les études en général et le travail en particulier...
Je lui ai répondu que ce n'était pas grave, celle qui se rongeait les ongles, c'était sa femme.

Donc, j'ai décidé d'être zen.
C'est plus facile à écrire qu'à vivre.
Nous avons parlé cinéma pour les jours de pluie, de musées aussi.
Mais pas d'expositions, elles sont trop fréquentées.
Nous en avons eu la preuve en passant devant le tout petit "Musée de la chasse et de la Nature", rue des Archives.
Nous y avions conduit Merveille, seule et se faisant tout expliquer par les gardiens ravis de renseigner une petite fille curieuse.
Le jour où nous sommes allés chez le médecin, en passant devant ce musée la queue était si longue qu'on aurait dit un Monop' pendant une livraison de beurre...

Donc, je suis les conseils de mon médecin et de ma sœur.
Nous nous sommes promenés dans le cimetière.
J'ai trouvé mon Télérama en sortant
Je surveille ma tension comme a recommandé le médecin.
J'ignore l'Ours comme a recommandé ma sœur.

Commentaires

Difficile de rester zen quand ça tournicote dans la tête et vous met le coeur à l'envers.

Les conseils sont très bons pour ceux qui les donnent, et difficiles à suivre par ceux qui les reçoivent.

C'est trop souvent que je me retiens quand on m'assure "que ça aurait pu être pire" ! ah bon, pour qui ???

Écrit par : Sophie | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Oublié d'écrire que j'adore tes métaphores comme "la queue était si longue qu'on aurait dit un Monop' pendant une livraison de beurre..."...

Écrit par : Sophie | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Appelle ton fils et dis lui comme tu es malheureuse sans tes merveilles. La vie est trop courte!

Écrit par : Zazie | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je sais Zazie, surtout la notre mais il a vraiment envoyé le bouchon un peu loin cette fois.
Il devrait de lui même penser à nous donner ses filles.

Écrit par : heure-bleue | 02/11/2017

C'est difficile de donner des conseils surtout quand on ne connaît pas vraiment l'histoire, mais comme Zazie il me semble que je ferais les premiers pas, pour enfin voir mes petites filles et vivre sereinement... car j'imagine la douleur... qui fait grimper la tension. Bises et courage.

Écrit par : Praline | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

oui! moi aussi je pense comme Praline et Zazie. Les petites sont surement tristes de ne plus vous voir...
Bises

Écrit par : Coumarine | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Plus le silence sera long, plus il sera difficile de reprendre contact...
Mais c'est vrai que donner des conseils, n'est pas aisé, chacun a son propre fonctionnement.
Sans compter qu'à mon avis de part et d'autre chacun doit "souffrir".

Pour le beurre, c'est vrai que c'est compliqué, actuellement...

Écrit par : Fabie | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Son père lui a laissé deux messages, sans réponse, que faire de plus.
Il devrait penser à ses filles, elles n'ont qu'un grand père.
L'Ours boude mais ce n'est plus un ado, il devrait faire la part des choses.
Il devrait grandir, il a l'âge...

Écrit par : heure-bleue | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

La vérité dite d'un côté, la bouderie de l'autre, oui c'est puéril... car les petites dans tout ça ?! c'est ça être surdoué ? :-))
Et JJF n'a pas son mot à dire ?
C'est bien triste... j'imagine vos Merveilles qui devaient se faire une joie de découvrir votre nouveau nid...

Écrit par : Praline | 02/11/2017

Patience... L'Ours n'est certainement pas insensible à votre chagrin.
C'est une crise passagère, difficile à vivre autant pour lui que pour vous, c'est probable.
Noël approche, c'est un temps de fête, paix, et de cadeaux !
Merveille et Petite Soeur trouveront certainement le moyen de faire revenir leur papa à de meilleurs sentiments.
Si vous avez été blessés, le Goût et toi, laissez l'Ours faire les premiers pas...
Même si c'est lui l'enfant et vous les adultes... j'ai envie de dire surtout parce que....
Bref, n'écoutez personne et faites ce que vous ressentez.

Écrit par : Françoise | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Comme je sais à quel point c'est difficile d'être zen quand on ne fait que penser à un problème en particulier, j'ai fini par mettre une sorte de pensée en pratique .........

A savoir, tiens, pour le moment, je suis mal pour une raison x, y, z, eh bien, je l'accepte. J'essaie de faire de mon mieux (en général, à ce stade-là, je me lance dans une opération de ménage...) mais je dois accepter que je me sente mal... parce que vouloir être zen à tout prix quand on est tout sauf zen, il me semble que cela rajouter du stress ...........

De toute façon, vous les reverrez, c'est sûr... La bouderie cessera. Une situation n'est jamais éternelle, la seule chose évidemment, c'est que qu'on ne peut pas dire quand.

Courage !

Écrit par : Pivoine | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Au fait, c'est quoi cette histoire de beurre qu'on vous retire sous le nez ? J'ai un contact fcbk qui m'a un peu expliqué... Mais je ne vois pas l'intérêt. Il y a au moins dix sortes de beurre sur le marché, de ferme, salé, irlandais, sans beurre sans oméga 6, sans eau, sans lactose ... C'est fou ça !

Écrit par : Pivoine | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je comprends tout à fait ta peine au sujet de ton fils et de tes petites filles, je suis pour le moment dans le même cas que toi, je n'ai qu'une petite fille de 4 ans et j'ai 72 ans, j'aimerais en profiter un peu.... comme toi, j'attends que le fils fasse signe mais... c'est long....

Écrit par : tanette2 | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Comme je te comprends, étant moi aussi mal lotie pour 2 sur 3 ! Heureusement ma fille ne va pas jusqu'à me priver de Chachounette. Enfin elle l'a fait une fois et j'en ai souffert.
Ton fils ne se conduit vraiment pas bien ! C'est ce que je disais au Goût : à force de ne vouloir surtout pas les culpabiliser (contrairement à nos mères), ils ne se sentent même pas coupables lorsqu'ils le devraient !!! L'excès inverse quoi.
Non seulement on a le chagrin mais en plus -pour moi en tout cas- j'ai honte pour eux et de réaliser que je n'en ai pas fait des être réellement bien... je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ? Accepter que son enfant ne soit pas quelque de totalement bien, c'est pour moi aussi dur que le chagrin .

Écrit par : col/ang | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je suis entièrement d'accord avec toi, d'ailleurs, j'ai dit à l'Ours qu'il n'était pas un bon fils, et il sait que j'avais de très mauvais rapports avec ma belle mère, il n'empêche que je lui ai toujours confié l'Ours.
Je suis punie pour avoir dit la vérité alors il nous prive des ses filles, c'est puéril, c'est très surfait le côté surdoué.

Écrit par : heure-bleue | 02/11/2017

Comme je te comprends, étant moi aussi mal lotie pour 2 sur 3 ! Heureusement ma fille ne va pas jusqu'à me priver de Chachounette. Enfin elle l'a fait une fois mais il y avait aussi une raison pratique d'éloignement par rapport à un voyage qu'ils devaient faire.
Ton fils ne se conduit vraiment pas bien ! C'est ce que je disais au Goût : à force de ne vouloir surtout pas les culpabiliser (contrairement à nos mères), ils ne se sentent même pas coupables lorsqu'ils le devraient !!! L'excès inverse quoi.
Non seulement on a le chagrin mais en plus -pour moi en tout cas- j'ai honte pour eux et de réaliser que je n'en ai pas fait des être réellement bien... je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ? Accepter que son enfant ne soit pas quelqu'un de totalement bien, c'est pour moi aussi dur que le chagrin .

Écrit par : col/ang | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Pas facile d'être zen, tu parles t'as bien dit au doc c'est sa femme qui se ronge les ongles!ha les mômes! Et si vous leur faisiez une visite surprise...ou aller à la sortie de l'école...même 5 mn...je suis bien contente de n'être point grand mère...franchement!dommage pour les bouquins, j'aurais bien aimé en prendre...moi qui ai tant de place, le seul avantage de la province! bisous.

Écrit par : Tarrah | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou , pas suivi l'histoire du beurre , viens en Belgique , tu en auras tant que tu veux

Écrit par : epalobe | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Ben dis donc ça ne s'arrange pas avec l'Ours, tu as les petites au téléphone au moins.
Pour le beurre les rayons sont vides ici.

Écrit par : mab | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Non, je n'ai personne. Merveille, la grande, avait demandé à venir avec une de ses amies, depuis aucune nouvelle, je ne sais même pas s'ils sont partis quelques jours.

Écrit par : heure-bleue | 02/11/2017

Il persiste le bougre ! pas facile du tout de rester zen dans ces conditions ... pendant de longues années je n'ai pas pu profiter des trois enfants de mon fils quand ils étaient à l'étranger donc je comprends .....téléphoner aux petites tu as essayé ? ou leur faire un petit mot ? cela ménagerait l'Ours tout en te permettant un contact avec tes Merveilles ..... enfin, je ne sais pas trop ..... bon courage !

Écrit par : Colette | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Alors là! Je ne sais pas quoi te dire et encore moins te conseiller, je te plains seulement!
Vous êtes pourtant d'excellent grand-parents il devrait au moin comprendre ça! Je parie qu'un jour de "besoin" il sera bien content de vous trouver! Ne va surtout pas te rendre malade!
Et .... vous ne pouvez pas aller ailleurs qu'au cimetière pour le moment ?

Écrit par : emiliacelina | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Nous voilà logés à la même enseigne... Mais chez moi cela cinq mois que ça dure. Et je ne ferai pas le premier pas. Et je souffre comme une damnée.

Écrit par : Sylvie d L | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je souffrirais moi aussi comme une dingue dans une telle situation...
déjà que quand j'ai l'impression que mon épicier est moins aimable que d'habitude, je lui demande si tout va bien...alors je ne me vois pas me fâcher avec un fils...
j'espère de tout coeur que ça va s'arrêter... A la trêve de Noël, j'espère ?
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 02/11/2017

Répondre à ce commentaire

Excellent, je pouffe...

Bleck

Écrit par : Bleck | 03/11/2017

Tant que chacun reste campé sur ses positions... Si je me souviens bien, c'est toi qui as coupé la communication... Ton fils ne vous a pas aidé à déménager, bon. J'imagine qu'il n'est pas L'Ours par hasard! Et vous avez déménagé quand même (manquerait plus que non). Il te manque (ou pas), tes petites filles te manquent, alors je ne sais pas, mais il est peut-être temps de mettre ton orgueil dans ta poche.
Enfin, bon, j'dis ça... Mais ça commence à faire un paquet de couchers de soleil sur la colère :-(

Écrit par : La Baladine | 03/11/2017

Répondre à ce commentaire

Comme je te comprends, on me reproche souvent d'être trop stressée mais on n'y peut rien !

Écrit par : Koalisa | 03/11/2017

Répondre à ce commentaire

Oui c'est puéril et insensé l'attitude de l'Ours mais puisque vous avez fait le premier pas en téléphonant la balle est dans son camp. Cependant rien n'empêche que vous gardiez le fil avec les petites filles, envoyez cartes postales, livres, photos, etc... C'est ce que je fais avec les miens qui sont loin. Ça leur fera plaisir et elles diront : "quand est-ce qu'on voit les grands-parents ?"
Nos enfants ne pensent qu'à leurs blessures, il faudra leur dire calmement à l'occasion que vous l'êtes aussi.

Écrit par : lakevio | 03/11/2017

Répondre à ce commentaire

Le mien est comme le tien, braqué.
Par contre il laisse la petite me téléphoner, et l'avoir de temps en temps chez nous.
Comme j'estime avoir tout fait pour lui, et bien je ne culpabilise plus. Quand il aura fini et bien il fera signe!!!

Écrit par : edith | 03/11/2017

Répondre à ce commentaire

La zénitude... Difficile à atteindre. Les noeuds (au coeur, au cerveau) sont parfois si difficiles à défaire... Vous avez agi de façon responsable et honnête. Mais, de part et d'autre, vous avez entortillé un fichu noeud...
Qui pourrait vous aider à le défaire ? Ta belle-Fille peut-être ?
C'est déjà assez lourd et fatigant un déménagement, un peu de générosité de coeur de la part de l'Ours vous aurait allégé ces moments. je ne peux que souhaiter une prise de conscience de sa part. Oui, il se grandirait à faire preuve de gentillesse envers vous.

Écrit par : Anita | 03/11/2017

Répondre à ce commentaire

A propos de vrac... du beurre, vous arrivez à en trouver ?

Bleck

Écrit par : Bleck | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire