Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2017

Tu devrais te faire aider.

lakevio.jpg

- Chloë, tu sais que nous sommes tes meilleures amies, au début, nous étions d'accord avec ton régime même si nous pensions que ces trois kilos te rendaient encore plus gironde.

- Je suis énorme ! Je n'ose plus me regarder dans une glace et pourtant je suis dans une forme exceptionnelle, je n'ai presque plus besoin de dormir et mes notes sont excellentes.

- Chloë, tu es trop maigre, tu as les yeux qui t'arrivent au milieu de la figure, on dirait un bébé panda, que disent tes parents de ta transformation ?

- Maman me trouve trop maigre, elle veut me conduire à l'hôpital pour des examens, notre médecin la pousse dans ce sens.

- Chloë, tu ne te nourris plus, une bouteille d'eau et une pomme, c'est un truc d'anorexique, ça.

- Vous plaisantez les filles ! Vous m'avez regardée ? Je suis énorme !

Le temps passe...
Chloë est de plus en plus maigre.
E
lle ne parle plus à ses amies.
Elle court après les cours.
Elle s'épuise sur ses cours.
Elle continue à ne pas se nourrir.
Elle a appris quelques tactiques comme éparpiller sa nourriture dans son assiette, être absente à l'heure des repas ou affirmer qu'elle a déjà dîné.

Aujourd'hui, ses amies se demandent quand Chloë sortira de l'hôpital.
Elle ne pèse plus que trente-deux kilos.
Elle a été mise à l'isolement.
Son contrat avec le médecin exige la prise de trois kilos avant de pouvoir voir sa mère.
Ses amies n'ont toujours pas le droit de la voir.
Elles savent que son combat ne fait que commencer...

Commentaires

Une des filles de ma cousine se bat contre cette maladie depuis plusieurs années...
Des mois et des mois d'hospitalisation.
Elle semble aller mieux, maintenant, elle est en études supérieures et a de très bons résultats.
Mais c'est un équilibre bien fragile...

Écrit par : Fabie | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

L'image qu'on propose à ces jeunes filles, par l'intermédiaire de photos retouchées la plupart du temps, n'est pas la bonne.

Et ça fait plus de dégâts que de jeunes femmes épanouies.

Dans les nouvelles "du jour", la mort d'une jeune mannequin épuisée.

Finalement, Le Goût et toi êtes dans l'actu.

Écrit par : Sophie | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

les anorexiques souffrent énormément: elles ne se voient pas comme elles sont vraiment!
Note que la boulimiques, c'est pas mieux...

Écrit par : Coumarine | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

Elles doivent être salement malheureuses pour se supporter aussi mal...

Écrit par : le-gout-des-autres | 30/10/2017

Un sujet bien difficile que tu as traité avec beaucoup de tact.
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

oui hélas c'est exactement comme ça, les excuses bidon et le chipotage infini avec trois feuilles de salade dans une assiette...

Écrit par : Adrienne | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

Une chose terrible et difficilement guérissable. j'ai une cousine, toujours vivante, qui a traversé cette épreuve mais elle n'a jamais été au stade de l'hospitalisation. Là, c'est très très grave et hélas beaucoup n'en reviennent pas. Nous avons travaillé avec un medecin de la "Maison de Solenn", du nom de la fille de PPDA...

Bisous.

Écrit par : lakevio | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

Ben c'est pas gagné!

Écrit par : mab | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

Ton texte est hélas ! d'une triste actualité... Je ne me souviens pas avoir rencontré ce problème autour de moi au temps de ma jeunesse. Est-ce un phénomène de notre époque où l'image est devenue omniprésente ?
Je me souviens d'un film au temps de ma jeunesse et dont j'ai oublié le titre, où un mannequin d'une maison de couture était passée de la taille 44 à 42 ! Je m'en souviens car ma mère taillait du 44
Nos mannequins d'aujourd'hui ont parfois 13 ans...

Écrit par : Gwen | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

Triste réalité, courante hélas. Je ne te le dirai pas ici, sur ton blog, j'ai dans mon entourage très proche une personne qui fut anorexique, une descente aux enfers... Elle s'en est sortie... Il ne faut jamais dire à un(e) ado qu'il(elle) est grassouillet(te), cela peut avoir des conséquences dramatiques.

Écrit par : Praline | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

ça! C'est rudement moche comme maladie!

Écrit par : emiliacelina | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

Je n'ose même pas imaginer la douleur pour ces mômes... tiens, est-ce que le mal existe pour les petits mâles ?

Bleck

Écrit par : Bleck | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, ça existe aussi chez les garçons et ça gagne du terrain.

Écrit par : heure-bleue | 30/10/2017

Tu sais que l'anorexie me terrifie. Encore plus que le sang qui me fait pourtant tourner de l'œil. Remarque, je te dirais que je me plains si mon mari devait tomber malade. Oui, je ne me trompe pas, je ME plains. Je lui dis souvent "imagine si tu tombais malade, et que tu maigrisses encore, je n'ose imaginer ma peur"...Tiens, en écrivant le mot imagine, ça me fait penser à quelqu'un dont vous vous inquiétez. Car, il est vrai que, lorsque quelqu'un fait un régime, il ne sait plus s'arrêter..

ps : en tout cas, y'en a un qui a bon appétit, c'est Gaby...Il avale tout...mais, pas ce que les parents voulaient qu'ils mangent. Il me réclame du gruyère...et moi, je lui avais acheté pas mal de babybel...Quand je lui ai demandé "tu n'aimes plus le babybel ?", il m'a répondu " papa et maman ne m'achètent que ça". Comme quand il ne veut pas finir son assiette et que je ne le force pas "papa veut que je finisse toujours mon assiette"...L'es quand même mignon, il en sort des vertes et des pas mûres...Je regrette que vous n'ayez pas eu vos Merveilles. Ah si j'avais le n° de téléphone de ton fils, je le ferais bien changer d'avis...
Le lionceau se réveille. Quel sera son comportement ? Va t-il me mordre ?

Écrit par : julie | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

Tableau sobre, presque clinique, d'un drame ordinaire.

Écrit par : La Baladine | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

hé oui, ça existe.......

Écrit par : col/ang | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

et dire que c'est fréquent de nos jours ....
Très bien, justement et sobrement écrit. si le sujet n'était pas si grave, je dirais que j'ai aimé !

Écrit par : Colette | 01/11/2017

Répondre à ce commentaire

De la souffrance ici aussi ; combien de violence faite aux femmes en général ? Leur corps stigmatise, attire, écœure, doit répondre à des injonctions à... On en fait moins cas chez les hommes ! Qu'elle s'en sorte la pauvre !

Écrit par : Véro | 07/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire