Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2017

Végan si, végan non

végan, jouets, vie


Je ne suis pas une grande carnivore mais avouez qu'une entrecôte grillée sur des sarments de vigne, ça a
de la gueule et c'est bon.
Des brochettes tendres sur un barbecue, c'est top aussi, non ?

Sinon, je mange peu de viande.
Essentiellement du poulet grillé.
Et sans m'attendrir plus que ça sur ces bestioles.
On laisse crever des enfants dans les rues et on pleure sur un poulet.
Aucune sensibilité pour le sort de ses congénères.
Plein de sensiblerie pour celui des animaux.
Notre civilisation est folle...
Les nazis adoraient les animaux, les hommes, c'était une autre affaire.
Un de mes neveux est tombé dans le véganisme.
Il a d'abord supprimé les jouets de ses enfants car un enfant ça doit s'ennuyer et trouver ses propres ressources en lui.
Apparemment, il n'a pas bien compris que si un enfant doit s'ennuyer, un enfant ne doit pas QUE s'ennuyer...
Bon, il ne les envoie pas encore ramasser leur nourriture dans les bois mais ça vient.
Il a changé de ville, ses enfants ont changé d'école
Il a supprimé le gluten dans l'alimentation de la maisonnée.
Ignorant, comme la plupart des adeptes du sans gluten, que l'allergie au gluten est une allergie grave et rare.
Le naturopathe consulté a même conseillé de garder le gluten sinon, c'est là que l'allergie risque de se développer.

J'attends avec impatience que l'adepte de la non exploitation de l'animal se demande un jour si finalement le légume ne souffre pas.
Je le vois d'ici, pétrifié par le cri silencieux mais déchirant de la carotte écorchée vive par "l'Econome" ou la panique du petit pois séparé de ses frères.

Je trouve que notre civilisation, si on peut encore parler de civilisation, est en fin de course.

Pendant que ceux qui ne manquent de rien se privent de tout plaisir sauf celui d'entasser du fric, les autres les regardent manger leur verdure en rêvant d'un steack.

Commentaires

Bien dit, bien écrit !

Écrit par : Armelle | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Allez, un dernier com pour mon retour et puis je me sauve accomplir mon dernier devoir..
Mais, ton article me fait bien rire quand je pense à ma semaine dernière...Allez, je raconte vite fait.
Je ne pense pas que mon fils, le parisien, viendra me débusquer chez toi. Il a autre chose à faire que suivre à la trace maman.
Il y a 2 mois, il a été largué par son ancienne copine. Il en a été tout retourné, peinait à s'en remettre. Mais, je ne savais pas que peiner à s'en remettre durait juste un certain temps, un mois pour tout dire..
Jeudi dernier, il nous a appelé et nous a dit :
- est-ce que ça vous embête si j'amène une copine avec moi ?
- non, pas du tout, content que tu ais quelqu'un avec qui tu te sentes bien.
- attention, ne tire pas des plans sur la comète, on en est qu'au début, on ne sait pas ce que ça va donner....heureusement...On verra bien.
En prévision du déménagement, j'avais préparé la veille un beau rôti à manger froid, de la charcuterie, des quiches aux lardons, à tomber par terre..
Allez, devines ce que ma fille m'a dit :
- tu sais que M est végétarienne ?
Zut, crotte de bique, je n'ai jamais eu de végétarien dans mon entourage. On donne quoi à manger à un végétarien, hein ! moi qui suis "viande". Heureusement, mon fils est beaucoup "salades en tout genre".Heureusement, j'avais aussi acheté des carottes râpées, salade de riz au poisson...zut, le végétarien ne mange pas non plus de poisson ), du taboulé...Mon mari avait ramassé quelques tomates cerises. Elle n'a donc mangé que des crudités et du fromage en quantité. Heureusement, elle n'est pas en plus végétalienne. Je le lui ai d'ailleurs fait remarquer..
C'est vrai que l'être humain est bizarre, pleurer sur un petit veau et se boucher les yeux devant des enfants faméliques, squelettiques. Je t'avouerai que, quand je vois ces images d'enfants mourant de faim, je tourne la tête. C'est insupportable à regarder.

Écrit par : julie | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Zut, j'ai envoyé 2 coms...C'est la faute au téléphone..Ca a sonné, j'ai vite cliqué pour envoyer mon com..C'était mon mari qui me demandait "à ton avis, la glace de l'étage, je l'enlève ou pas ?". Voilà, il va donner le dernier tour de clé à la maison et aller à la poste. Nous avons oublié de faire le changement d'adresse. Là aussi, c'est folklorique. J'ai essayé de le faire par internet hier soir, mais ça m'a vite gonflé. Pour finaliser l'achat, il fallait des codes à n'en plus finir, j'ai stoppé l'achat du transfert du courrier. Oui, achat, c'est comme ça qu'ils appellent. Je ne savais pas d'ailleurs que ça coûtait aussi cher, 26 euros pour 6 mois de transfert...et en plus, c'est nous qui devons faire le boulot. Ah, il est bien loin le temps où c'est l'administration qui faisait le boulot.

Écrit par : julie | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Tu as mille fois raison.

Écrit par : mab | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou, heure-bleue,

Pas tout à fait d'accord avec votre billet!

Premièrement, aimer les animaux n'empâche pas d'aimer les humains. Mes animaux sont la prunelle de mes yeux, mais j'ai à l'époque déboursé +/- 40 000 € pour adopter deux enfants, enfants qui ont maintenant à leur tour des enfants, et avec qui j'ai une super relation basée sur l'amour réel que nous nous portons (pas sur la reconnaissance, je veux dire, même si elle est là, des deux côtés).

Deuxièmement, quand on est végétarien de façon réfléchie, on aime bien sûr les animaux et on n'a pas envie de les manger, mais on aime aussi les humains, et on aimerait par exemple leur éviter la pollution qu'entraîne l'élevage des animaux, et on aimerait que la terre utilisée pour élever par exemple des bovins soit utilisée pour cultiver des légumes ou autre, moins polluant pour l'humain.

Je ne suis pas végétarienne, je mange de la viande dont je connais la provenance, mais peu, parce qu'on n'en a pas beaucoup besoin.

Lorsqu'il y a eu la crise de la vache folle en Angleterre, et qu'on a éliminé je ne sais combien de milliers de bovins, est-ce que vous avez entendu une seule fois qu'il y avait pénurie de steak??? Pourquoi, à votre avis?

Je crois que les gens ont chacun leur sensibilité, mais ce qui m'énerve, c'est les gens qui critiquent ceux qui s'occupent d'animaux mais pas d'enfants, ceux qui critiquent ceux qui s'occupent des vieux, mais pas des jeunes, etc. Si tout le monde faisait quelque chose, pour un autre être que lui-même, ben, le monde serait déjà un tout petit peu différent.

C'est juste mon opinion, of course!

Biz,
lulu

Écrit par : lulu | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

"Lorsqu'il y a eu la crise de la vache folle en Angleterre, et qu'on a éliminé je ne sais combien de milliers de bovins, est-ce que vous avez entendu une seule fois qu'il y avait pénurie de steak??? "

Il n'y a pas eu de pénurie de steak mais je me souviens très bien de la demande du Royaume-Uni à l'Europe : "on n'a pas le droit de commercialiser notre viande dans l'UE, mais peut-on l'exporter hors UE ?"
On a des leçons à prendre en matière de cynisme et d'âpreté au gain.
Pourtant, on est déjà fort en la matière...

Écrit par : le-gout-des-autres | 08/09/2017

Je ne parle que de ce que je connais, et je trouve certains végans excessifs, c'est tout..

Écrit par : heure-bleue | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je crois qu'on est d'accord, alors! :-)

Je suis gagnée à la cause écolo, je connais donc pas mal d'écolos, beaucoup sont végétariens, mais parmi ceux-là, beaucoup n'ont même pas un chien ou un chat...

Ce que je voulais dire, c'est qu'être végétarien, ce n'est pas que pcq on est animé par l'amour des animaux.

Je mange peu de viande, mais même si je n'en mangeais pas, mes animaux en mangent, car ils sont carnivores, donc ce ne serait pas très logique d'être végétarienne...

En fait, le tout est de trouver le juste milieu (il y a quelques années on a trouvé que nos enfants ne s'ennyaient plus, et que ça faisait du tort à leur inventivité, ce qui est vrai , mais de là à les laisser s'emmerder des journées entières, il y a une marge...).

Biz,
lulu

Écrit par : lulu | 08/09/2017

Le vegan n'aime personne, même pas les végétariens. Le vegan n'aime que lui. A fuir.

Écrit par : La Baladine | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Toutes ces modes, je pense que c en est une me paraissent dangereuses. Perso je n aime pas la viande mais il m arrive d en manger et d apprécier .Ici nous avons la chance de bénéficier des circuits courts mis en place par les agriculteurs locaux qui ont des exploitations de taille raisonnable. Mais le vegan se developp e aussi !

Écrit par : AGNES | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je suis toujours soucieuse quand je vois des personnes verser d'un seul coup dans les excès (dans tous les sens, et pas seulement pour la nourriture).

Je mange de moins en moins de viande, mais je crois que c'est normal quand on n'a plus autant de besoins. Mais j'apprécie un steak frites de temps à autre; les viandes blanches, et pas seulement le poulet, mais je goûte de plus en plus le poisson, même si je n'ai jamais de si bon bar qu'en bord de mer (pêché le matin), grillé et c'est tout, un mets de roi. Je cuisine beaucoup de légumes (chance d'avoir des jardins qui préparent des paniers)

J'aime les animaux : J'ai eu un chien quand j'étais encore chez mes parents, puis un pour moi seule . Je n'aime pas trop les chats (car allergie) il n'empêche que je vais régulièrement m'occuper d'une petite Canelle quand ses maîtres sont absents.

Il y a quand même une chose qui m'horripile : c'est le nombre d'anathèmes que l'on lance contre les gens qui abandonnent les chiens au moment des vacances. Ce n'est pas que je ne les partage pas. Mais avez - vous vu beaucoup d'anathèmes contre les familles qui abandonnent leurs parents pendant leurs vacances sans se soucier vraiment ni de leur bien - être physique ou moral.

Pour en revenir aux nouvelles modes, je me demande ce que font faire tous ces parents quand ils vont être obligés de faire inoculer 11 vaccins en janvier prochain....

Écrit par : Sophie | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

"Mais avez - vous vu beaucoup d'anathèmes contre les familles qui abandonnent leurs parents pendant leurs vacances "

Non mais t'as vu le prix des maisons de retraite !!!

Écrit par : le-gout-des-autres | 08/09/2017

Tout-à-fait d'accord surtout avec tes deux derniers paragraphes.

Écrit par : tanette2 | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Et effet, je me suis déjà mise en rogne, sur les réseaux sociaux, face aux excès sur la protection des animaux (comme le foie gras à noël), alors que les mêmes personnes ne pensent absolument pas à ceux qui n'ont personne avec qui le partager, leur foie gras . Ou non... Il y a beaucoup à redire sur l'industrie agro-alimentaire... Mais pas au détriment des humains.

Écrit par : Pivoine | 10/09/2017

J'ai bien ri, mais c'est plutôt désolant ces positions excessives !
Ma sœur , et son mari, ou plutôt son mari et elle (c'est de lui que vient cette philosophie) sont des "pseudos" végétariens.
Oui comme le dit mon compagnon, ils sont végétariens lorsque c'est eux qui payent, chez les autres ils mangent de la viande, et même comme ils sont en manque se resservent avant que nous n'ayons fini notre assiette.
Lors des vacances en commun, mes enfants devaient se cacher pour manger pour ne pas donner envie aux leurs....
Il y a longtemps qu'il n'y a plus de vacances en commun...
Un des fils de mon compagnon a failli devenir vegan, nous avons été inquiets, car lorsqu'il décide quelque chose il est "obtus", mais il a abandonné, heureusement pour ses enfants, qui déjà doivent se laver les mains au moins dix fois par jour... mettre des chapeaux ridicules pour se parer du soleil, etc... L'aînée a 7 ans, d'ici 2 à 3 ans, elle risque de se rebeller et nous compterons les points.
Cela risque d'être le cas pour les enfants de ton neveu !

Écrit par : Fabie | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

pas trop d'accord. Plutôt d'accord avec Lulu . Je n'aime pas cette opposition systématique humain/ animaux. Comme quoi ceux qui défendent les animaux se fichent des humains. Je pense qu'il faut bien se conduire avec les deux (c'est loin d'être le cas), que les deux méritent notre compassion . je ne vois pas pourquoi l'un excluerait l'autre ?

Écrit par : col/ang | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Tu es en voiture et un type commence à traverser la route tandis que ton chat, en face, commence lui aussi à traverser.
Ta vitesse ne te permet de t'arrêter à temps.
Tu écrases qui ?

Écrit par : le-gout-des-autres | 08/09/2017

Col, tu es bien placée pour connaitre mon amour des animaux mais l'amour ne rend pas aveugle, j'ai remarqué que les passants donnaient des boites pour les chiens des SDF mais pas à leurs maitres.

Écrit par : heure-bleue | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Ben là, tu vois, ce qui m'énerve, c'est que ces SDF ne savent déjà pas s'occuper d'eux-mêmes, mais prennent en plus des animaux (et en général ce sont de grands chiens, et pas qu'un seul!). Je ne donne rien, car je ne veux pas encourager ça.

Et pour répondre à la question du goût-des-autres, je n'ai jamais eu le cas avec un chat, mais avec un écureuil, j'ai écrasé l'écureuil... C'était il y a au moins 10 ans, j'y pense encore. Mais si j'avais écrasé une personne humaine, non seulement j'y penserais encore, mais je m'en voudrais pour le reste de ma vie.

Quand je perds un animal, je pleure un bon coup, et... j'en reprends un autre. Jamais je ne pourrais agir ainsi avec un de mes enfants ou petits-enfants, je me sentirais amputée à vie, je ne m'en remettrais jamais, car les humains ne sont pas remplaçables, contrairement aux animaux.

Biz,
lulu

Écrit par : lulu | 08/09/2017

Le Goût traite par l'humour les sujets graves, c'est comme ça qu'il a traité son cancer, il ne se moque, il se protège.

Écrit par : heure-bleue | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Hi hi, je l'avais compris, heure-bleue, je lis son blog depuis très longtemps, je l'adore (son blog...), j'aime le recul qu'il prend envers tout, sa façon de tout "mettre en perspective".

Biz,
lulu

Écrit par : lulu | 08/09/2017

je te suis complètement. ....et je ne trouve rien de mieux à dire que les commentaires du Goût !
...... qui m'ont bien fait sourire !

Écrit par : emiliacelina | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Encore une fois, c'est l'extrémisme qui fait que ce n'est pas sain ....... Tout ou presque exclure transforme parfois un corps en provocant des carences .... je connais un cas ! le végan va jusqu'à exclure le miel !!

Écrit par : Colette | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je suis comme toi, je connais des personnes vegan, végetérienne qui ne se se soucie que des animaux et pas du tout des humains et ça me choque... Une d'elle est d'ailleurs hyper aigrie...Je continue à manger du gluten et de la viande de temps à autre.

Écrit par : lanabc | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Végan ....nouvelle religion ... et comme toujours, les plus prosélytes, sont les derniers convertis ...et d'une intolérance !!!! Se forger des interdits, ça occupe l'esprit, ça coupe du monde ....et ça durera le temps d'intégrer d'autres mœurs sectaires ...

Écrit par : Martine 68 | 09/09/2017

Répondre à ce commentaire

« Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée... »
Visiblement ce vieil aphorisme n'est plus vrai.
Le juste milieu, la modération ont déserté les rangs.
Le veganisme est un extrémisme comme les autres. Les adeptes sont des intégristes. A fuir absolument.
Moi, mon modèle c'est Robert Marchand.A 105 balais, il tient droit sur son biclou et quand on lui demande son régime alimentaire il dit: je mange de tout, en petites quantités.
Tout le reste n'est que lie et ratures.
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 09/09/2017

Répondre à ce commentaire

Ah chère Heure Bleue... imagine toi que pas plus tard que ce matin un chou fleur que je découpais tout cru a hurlé de douleur... aussitôt les radis et les courgettes en ont fait autant...
Quant aux salades... des sanglots à te fendre le coeur !
Pendant ce temps mes petits animaux (2 chiens et un chat) dormaient paisiblement nullement troublés par cette cacophonie...
Bises sans gluten LOL

Écrit par : Françoise | 09/09/2017

Répondre à ce commentaire

l'excessivité en tout est ridicule et nocive. Chacun est libre de faire ce qu'il veut à condition qu'il respecte son voisin autant que les animaux. Si j'avais des invités végan je les inviterai que pour le café. Bises HB
manouedith

Écrit par : manouedith | 10/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je partage ton avis même si, de temps en temps, j'ai une pensée pour le poulet dans mon assiette, une pensée pour ce qu'il a été et surtout ce qu'il a vécu lorsqu'on l'a tué... Mais surtout j'aimerais que les végans utilisent de nouveaux mots, bien à eux, je supporte mal le "steack" de soja, le "saucisson" d'algues et j'en passe.

Écrit par : Marie Bland | 10/09/2017

Répondre à ce commentaire

On en avait parlé chez moi, déjà, un peu... Quand une de mes amies a privilégié le régime bio, certainement, vegan un peu, mais surtout végétarien, je ne me suis pas posé trop de question. J'ai découvert d'autres aliments, des choses intéressantes... Tous les desserts, par exemple, à base de dattes, de cacao cru... De tofu soyeux... Mais c'est assez compliqué et cher.

Par contre, quand, allant plus loin en me renseignant, j'ai vu qu'on ne pouvait rien consommer d'animal, cuir, (dans le non-food), et dans le food, oeufs, lait, miel (en effet), j'ai trouvé cela excessif. Je ne suis pas pour l'industrie agro-alimentaire qui épuise la planète et l'élevage intensif (idem), et nous avons pas mal de misères avec toutes sortes d'excès, vache folle, poulets grippés, (encore récemment en Belgique, on a eu un scandale avec les pesticides qu'on déverse dans les élevages des poules), honnêtement, si on peut faire diminuer la production industrielle de nourriture ce serait bien (mais il faut que tout le monde puisse se nourrir et tout le monde ne sait pas payer du bio)... Haché qui vient des anciens pays de l'Est en transitant par la Hollande, etc.

En fait, il y a à redire sur tout malheureusement.

Le tout est de trouver un équilibre, mais s'écarter du monde n'est jamais bon signe non plus (là, je reviens sur le cas du cousin).

Écrit par : Pivoine | 10/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire