Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2022

Devoir de Lakevio du Goût N°130

Devoir de Lakevio du Goût_130.jpg

C’est le dernier devoir de l’année.
Alors je me fais plaisir.
J’abandonne Montmartre pour les quais de la Seine.
Cette toile de John Salminen me plaît.
C’est une raison suffisante pour que je vous demande ce que vous pensez en voyant cette « boîte » de bouquiniste.
À moi elle évoque comme dit Françoise Hardy « Tant de belles choses ».
Et à vous ?
Peut-être ne serez-vous pas encore partis en vacances lundi.

J'ai abandonné Montmartre sans regret.
Je ne traîne plus vraiment du côté des bouquinistes qui, de toute façon ne sont pas à Montmartre...

Je suis passée sur les quais et j'ai regretté la fermeture de nombreuses "boîtes".
Les derniers dinosaures qui s'accrochent ne vendent plus guère de livres.
Ils n'ouvrent guère que pour les touristes.

C'est tellement Paris, ces vieilles boîtes et ces bouquinistes qui sont presque aussi vieux que leurs "boîtes".
Ils discutent entre eux et je les soupçonne d'ouvrir pour avoir de la compagnie.
Maintenant ils vendent plus de cartes postales, de tours Eiffel made in China que des livres ou des affiches.

Je me vois bien, installée devant ma "boîte", discutant avec mon voisin, essayant de vendre tous ces bouquins que je n'arrive toujours pas à caser dans notre nouvel appartement. 

Commentaires

Je te vois biens, papotant avec des gens, offrant tes bouquins à ceux qui te plaisent et refusant de vendre à ceux qui te déplaisent.
Le rêve de libraire fortunée, en somme...

Écrit par : le-gout-des-autres | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

Maintenant, les "boites à livres" fleurissent (non, pleuvent) un peu partout, chacun vient y déposer ce dont il veut se débarrasser, chacun prend ce qui l'interesse, c'est le turn over comme ils disent, mais ça remplacera jamais le bouquiniste.

Écrit par : delia | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

Les "ventes en ligne" ont remplacé les bouquinistes. Pas donné.

Écrit par : Nina | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

Dans ma jeunesse envolée, je fréquentais les bouquiniste de ma ville et je ne pense pas qu'il y en ait encore. De toute façon je n'en ai plus envie. Ces vieux produits sont trop vieux pour mes vieux os…

Écrit par : alainx | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

Bonjour
Je viens de donner 100 livres à la médiathèque de Vincennes pour " bibliotheque sans frontieres ' ils collectent des livres en bon état et aves de codezdes barres uniquementces livres récoltés dans plusieurs bibliothèques PARIS et banlieue partent ensuite dans divers pays francophones ou non selon la demande pas de dictionnaires acceptés bien sûr nous sommes allés en voiture les livres c est lourdeur vous embrasse

Écrit par : Marieb | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

Tu pourrais faire installer une "boîte à livres" devant ta porte, tu y viderais tes cartons au fur et à mesure... Non ! ce n'est pas une bonne idée ?
Alors je te souhaite un bel été ainsi qu'à ta famille.

Écrit par : tanette2 | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

tu me feras signe, je viendrai te voir :-)

Écrit par : Adrienne | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

Comme Delia et Tanette, j'ai pensé à la boîte à livres, dans ma ville il y en a plusieurs, je trouve ça sympa. Mais moi je n'arrive pas à me débarrasser de mes livres, mais pour l'instant je ne manque pas de place alors ça va.
(le commentaire de ton chéri m'a fait rire !)

Écrit par : Praline | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

Ils représentaient une partie du charme de" la capitale" !

Écrit par : colette | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

J'ai bien aimé ton devoir, il n'y a que toi et quelqu'un qui habite à Paris qui pouvait faire un devoir comme ça ! Il y a encore des bouquinistes... Mais il y a surtout des boutiques de seconde main (des chaînes, comme Pêle Mêle, à Bruxelles... Evasion...) et en dehors de Bruxelles, j'en connais quelques uns (livre ensemble) il faut chercher pour les découvrir. Mais à peu près tous obéissent à certaines règles, avoir des livres contemporains (des Marc Levy, Amélie Nothomb, Musso, et celui qui a écrit la disparition de Stéphanie ... Joël Dicker) mais peu de livres anciens, même des livres de poche ! Pourtant, j'ai fait une trouvaille, à Redu, des trouvailles, village du livre où il y a des bouquinistes, trois Forster d'un coup! Et George Eliot, Middlemarch, Adam Bede, etc. J'ai même hésité à prendre un vieux Folio avec une couverture que j'aime bien, mais je l'ai (avec une couverture plus tardive que j'aime moins) mais je me suis dit qu'il ne fallait pas exagérer, tout de même...

J'aime bien les boutiques de vieux livres, j'y ai fait des belles trouvailles... Dans le temps surtout (des vieux Jardins des modes cuisine... De tout, vraiment de tout...)

Je n'ai pas fait le devoir ni de nouvel article de blog, pourtant, je ne manque pas de choses à raconter.../

Écrit par : Pivoine | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

Tout change, tout est tiré vers le bas. Il m'arrive d'être dépitée. J'aimais bien ces boites sur les quais. On trouvait des pépites. C'était une partie de l'âme de Paris.
Je ne suis pas très positive en ce moment et je vois du gris partout...

Écrit par : Armelle | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

Caser ses bouquins est difficile, mais j'ai une annexe : mon grenier où je vais souvent les réveiller !

Écrit par : Gwen | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

Ah oui! Après libraire fais toi bouquiniste juste pour le plaisir L e Goût t'aiderait et vous auriez plein d'anecdotes a nous raconter

Écrit par : Emiliacelina | 04/07/2022

Répondre à ce commentaire

Les quais, les bouquinistes, la rive gauche le Paris que j'aime.
belle journée

Écrit par : esterina | 05/07/2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire