Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2021

Devoir de Lakevio du Goût N°68

Devoir de Lakevio du Gout_68.jpg


Cette toile de Pissaro vous inspire-t-elle ?
Je l’espère…
Le mieux serait que vous commençassiez ce devoir par :
« Il semble que ce qui vous pousse brusquement à la fugue, ce soit un jour de froid et de grisaille qui vous rend encore plus vive la solitude et vous fait sentir encore plus fort qu’un étau se resserre. »
Et que vous le terminassiez par :
« Je vais laisser cette lettre en suspens… »
Ce serait vraiment bien, je vous assure.

Il semble que ce qui vous pousse brusquement à la fugue, ce soit un jour de froid et de grisaille qui vous rend encore plus vive la solitude et vous sentir encore plus fort qu'un étau se resserre.

Elle n'aurait jamais dû lire Modiano.
Depuis toujours le judaïsme et Paris ne le quittent pas.
Et elle qui s'interroge, pas sur Paris mais sur le judaïsme.
Un truc dont on n'a jamais parlé chez elle.
"Ces vieilles histoires, il faut les oublier" lui a dit une de ses tantes.

Vous avez déjà vu une étoile jaune ?
Une vraie ?
Non, pas dans un film qui va vous tirer une petite larme, un film dont vous parlerez devant votre choucroute aux poissons, sans même vous apercevoir que derrière vous, Modiano vous écoute.

C'est gros une étoile jaune.
Surtout portée par une petite fille de la rue du Temple dont on dirait que les jambes maigrelettes ont du mal à porter le poids d'une religion qu'elle ne pratique même pas.

Ses parents n'ont pas le temps.
Il coupe et elle coud.
Tout ça pour des femmes qui les méprisent, qui ne disent pas merci, et qui racontent que "les Juifs ont tué le Christ".

Aujourd'hui ses parents sont morts depuis longtemps.
On a mis des plaques sur les écoles du quartier.
On visite encore la maison d'Anne Frank mais on la regarde toujours comme une porteuse d'étoile jaune.

Elle commence à écrire.
Mais à qui ?
Ils sont tous morts !
Elle repose son stylo, boit son café puis se dit " Je vais  laisser cette lettre en suspens..."

Commentaires

C'est fort, ton histoire.
Tu me rappelles chez Alain, l'étoile jaune de son père sur son bureau.
Tu me serres la gorge, ma Mine.

Écrit par : le-gout-des-autres | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

Poignant !
Bises.

Écrit par : Fabie | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

Quel texte poignant !
Ah mince, Fabie a ressenti la même chose
C'est vrai que ça serre le coeur ..

Écrit par : Ambre | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

Fort. Et fort bien dit.

Écrit par : Adrienne | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

Ton texte donne la chair de poule. C'est vrai que ceux qui ont vu pour de vrai ou porter pour de bon, sont de moins en moins nombreux et nous avons du mal à imaginer l'horreur. C'est pareil pour toute les catastrophes humaines ou humanitaires. Et bien souvent les vrais témoins ont du mal à témoigner. C'est glaçant.

Écrit par : delia | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

Une étoile jaune, une vraie, j'en ai vu une à l'expo, consacrée sur Vichy, il y a 2 ans, une très belle expo cela étant dit sur Vichy, de l'antiquité à nos jours. La période 39-45 n'avait pas été occultée. D'ailleurs, il y avait du monde dans la salle consacrée à cette période...Tu sais ce qui m'a révulsée aussi, c'est la liste des commerces tenus par des juifs, affichée dans la ville.
D'ailleurs, Vichy, enfin, s'est décidée à envisager un musée consacré à cette période. Beaucoup de gens le réclamaient. Il y a beaucoup de jeunes, quand on les questionne, qui sont complètement ignares sur cette période de l'histoire....J'avais toujours été surprise qu'il n'y en ait pas...Peut-être qu'enfin, un président de la République y viendra, en visite officielle, le visiter...Oui, parait que jamais, aucun président n'y est venu officiellement depuis la fin de la dernière guerre. Mitterrand y venait en cachette à titre privé, Hollande y avait sa mère...Il y venait aussi en privé...

Écrit par : julie | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

Il ne faut jamais lire Modiano. Il vaut mieux lire Heure Bleue !

Écrit par : Passion Culture | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

Un texte puissant, qui dit énormément en peu de mots.
Une écriture qui te caractérise : force et concision.
J'ai pensé à toi en lisant la consigne.
Comment ensuite sortir de l'embarras pour écrire son propre texte.
J'ai tenté !
Merci pour ce texte fort.

Écrit par : alainx | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

Beau texte. Je ne savais pas que Modiano était juif, Bacri non plus

Écrit par : ang/col | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

Cette vue sur Paris t'a inspiré un beau texte. Bravo et bon début de semaine

Écrit par : Armelle | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

J'ai également le cœur serré à te lire...
Je t'embrasse bien fort et tendre ♥

Écrit par : Praline | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

Un vrai texte coup de poing ..... Merci !

Écrit par : colette | 15/02/2021

Répondre à ce commentaire

Durant l'Occupation, je n'ai pas vu d'étoiles jaunes, sans doute parce qu'il n'y avait pas de Juifs dans notre quartier et nous allions rarement dans le centre ville.
Chez nous, on ne parlait ni des Juifs, ni des Protestants... Pour tout dire, on ne parlait pas non plus de la religion catholique apostolique et romaine !
Je n'ai vu d'étoile jaune "en vrai" qu'au cours d'une exposition.
Ton témoignage m'a bouleversée...

Écrit par : Gwen | 16/02/2021

Répondre à ce commentaire

je n'ai jamais li Modiano .... mais ton texte touche là où ça fait mal !

Écrit par : Emiliacelina | 16/02/2021

Répondre à ce commentaire

C'est tout ce qui n'est pas dit dans ce texte qui le rend troublant; le sentiment d'impunité, entre autres choses... et pour le moins ! C'est fort.

Écrit par : tiniak | 16/02/2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire