Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2020

Oui mais non.

Je déteste cette année !
Pourtant je fais des efforts.
Nous voyons des amis "dans le respect de la distanciation physique".
Nous buvons des cafés "en laissant nos coordonnées".
Je vis "l'année du Covid-19", c'est moins sympa que "l'année du cochon" ou "l'année du rat", elles aussi importées de Chine.

Je supporte de moins en moins de croiser des gens avec le masque sur la bouche ou le menton voire pas de masque du tout.

Il n'y pas de profil type, hier une mamie qui avait bien dépassé les quatre-vingts printemps m'a dit : "Oh ! J'ai oublié ma muselière ! ".
Elle aurait dû se rappeler qu'elle était une proie rêvée pour la réa...

Je recommence à marcher au milieu de la rue comme pendant le confinement.
Évidemment, j'évite un "sans masque" pour me faire doubler de l'autre côté par un autre "sans masque".

Chaque jour, les chiffres grimpent.
On a dépassé aujourd'hui le million de malades en France malgré ceux qui continuent à croire que ce truc n'est qu'une "petite grippette".
Mon fils, qui a toussé pendant quatre mois, a perdu le goût et l'odorat et qui traîne encore une grosse fatigue, pourrait donner un cours aux complotistes de tout poil.
Complotistes qui ont en général la chance de vivre encore dans des régions épargnées.
Régions qui d'ailleurs se rétrécissent comme peau de chagrin...

Avec le Goût, on a prévu d'aller chez le coiffeur car j'entends de plus en plus souvent parler de durcissement des mesures, voire de reconfinement pour sauver Noël.

Je n'aime vraiment pas 2020.

Paris, couvre feu, Paris n'est plus une fête.

Commentaires

Ce 2020 qui avait l'air si rigolo, il nous a bien eûs.

Écrit par : Nina | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

Nous sommes au moins deux ....................
De tout coeur avec toi

Écrit par : Ambre | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

Nous sommes trois. Je vis pourtant à la campagne! Et Toulouse est comme Paris : Le masque est en option à l'instar du clignotant.
Cette année me sort par les yeux.

Écrit par : SdL | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

Un des fils de Zhom est positif et malade, il s'est isolé dans une des chambres de sa maison, et ne vois ses enfants que dehors.
Nous savons qu'il est prudent, il respecte bien les consignes, sa femme étant infirmière à domicile, comme quoi malgré tout le virus a trouvé un chemin.
Chez mes enfants les tests ont été négatifs, mais je pense que durant ces vacances nous allons continuer à nous contenter de nouvelles sans contacts physiques !

Écrit par : Fabie | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

Moi aussi j'ai pris rendez-vous chez le coiffeur, une bonne coupe pour tenir jusqu'à Noel.Le covid laisse en effet une grande fatigue, un de mes amis qui était tapissier après avoir passé 3 semaines en intensive et 3 mois à l'hopital, a fermé son activité,car depuis juin il doit vivre avec une grande faiblesse, des troubles de mémoire de plus en plus évidents et des problèmes respiratoires qui ne s'améliorent pas du tout avec le froid et l'humidité. Il vient d'avoir 60 ans et il se portait très bien avant. Pour les médecins c'est un des guéris du covid.

Écrit par : francesca | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

Prenez le train, aller vous aérer et vous détendre en pleine cambrousse.
Bon courage à vous

Écrit par : Anita | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

Je viens d'entendre un zèbre à la radio (un intervenant lors d'une émission sur le virus) dire tout bonnement : "il faut confiner les personnes âgées et à risque et laisser les autres tranquilles." Ben voyons ! A croire que ces gens-là ne vivent qu'avec des jeunes !
Je ne vais plus en ville pour éviter d'avoir à faire comme toi. Parce que je ne pourrais pas m'empêcher de dire mon fait. Mais il y a assez de m...comme ça. On va se battre bientôt...

Écrit par : Yvanne | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

Bonjour c'est une année à 13 lunes donc une année pas ordinaire, et elle l'a bien fait savoir. j'ai bien peur moi aussi qu'à Noël on soit tous confinés malgré ce qu'ils disent. ici pareil on est encore dans le dénis, mais c'est pas possible ils le font exprès. Moi j'en suis à leur dire "si vous le choppez vous l'aurez bien cherché", en plus ils s'en fouttent.
C'est sur pourquoi ne pas sacrifier ces pauvres vieux dixit des jeunes. Le problème c'st qu'il y a de plus en plus de jeunes qui l'attrape alors on verra bien la suite..
Il faut prendre se précautions car cela va se durcir cela en prend le chemin. Vivement l'année prochaine. Bonne journée pluvieuse ici dans le Sud.

Écrit par : M comme Marie | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

Mon avis rejoint le tien. Je me traine, je fatigue tout de suite, j'ai une gêne respiratoire quand je suis fatiguée et je suis fatiguée souvent.
Pourtant, je fais des efforts pour sortir et conserver un minimum de vie sociale.
Je coupe mes cheveux plus courts que les années précédentes au cas où...
J'aime beaucoup ton allusion à cette année Covid...

Écrit par : Armelle | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

Mince, si j'en juge par toutes les personnes qui vont chez le coiffeur, je devrais peut être y aller. Ils redeviennent longs comme quand j'étais jeune, sauf que je ne suis plus jeune... courage courage. Moi, je n'ai vraiment pas envie de reconfiner...

Écrit par : Pivoine | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

Oui, on s'en souviendra de cette année 2020... ça voudra dire qu'on est en vie !
J'ai eu 4 de mes petits-enfants pendant 3 jours, j'ai pris le risque...
Cet après-midi j'étais avec des amis au salon de thé, distance respectée, comme toi nous avons fait très attention...
Ce soir on est en couvre-feu, ça ne me gêne pas je ne sors jamais le soir mais l'économie va être un peu plus ébranlée.

Écrit par : Praline | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

avec mes petits enfants plus des visites médicales (une par jour), je n'ai pas la possibilité d'aller chez le coiffeur. Après les vacances s'il est encore temps. D'après un des toubibs que j'ai vu, on en a encore pour deux ans, j'espère qu'il se trompe !

Écrit par : ang/col | 22/10/2020

Répondre à ce commentaire

je me demandais justement la même chose, pour la coiffeuse... à moins d'opter pour une tresse ukrainienne ;-)
(non je rigole)
dur de garder le moral

Écrit par : Adrienne | 23/10/2020

Répondre à ce commentaire

C'est vrai qu'on hésitera dorénavant à se souhaiter une bonne année, quand on voit les effets que nos souhaits ont :-( ... Enfin, il faut positiver : tu n'as pas perdu le Goût ;-) !

Écrit par : Passion Culture | 23/10/2020

Répondre à ce commentaire

Je ne sors quasiment plus de chez moi pour me préserver... Mais je crains que Noël aux Antilles soit reporté aux calendes grecques. Notre réunion familiale d'été aurait dû se faire en juillet à la Guadeloupe, mais covid19 a contraint Air-France de reporter nos billets en décembre.
Habituellement, c'est chez moi que la famille se retrouve à Noël, et Aux Caraïbes l'été. Je crois bien qu'en 2020, ce sera "chacun chez soi".
Comme tu as raison de râler contre ceux qui se croient malins en ne portant pas de masque ou le portent mal !

Écrit par : Gwen | 23/10/2020

Répondre à ce commentaire

Ah là là !! Je crois que tu n'es point la seule dans ce cas, Heure-bleue , je suis bien d’accord sur le fait que l'année du Covid-19", c'est moins sympa que "l'année du cochon" et que j'ai bien hâte qu'on sorte de ce bourbier en bonne forme bien évidemment. Ce qui m'agace au plus haut point, ce sont celles et ceux qui doutent de cette épidémie et qui ne se protègent pas (tu l'évoques aussi ) et qui (comme ma propre sœur) affirment qu'il s'agit (je cite ) d'"une immense escroquerie mondiale" et qui ne portent pas de masques et embrassent à qui mieux-mieux .RÉVOLTANT !!

Écrit par : Jerry OX | 23/10/2020

Répondre à ce commentaire

Je déteste aussi cette année ….nous basculons ce soir en zone à couvre feu …..comme quoi, même à la campagne rien n'est gagné !

Écrit par : Colette | 23/10/2020

Répondre à ce commentaire

Moi non plus, je n'aime pas l'année.

Écrit par : Berthoise | 24/10/2020

Répondre à ce commentaire

Le souci c'est quand nous aurons fini avec la covid 19, un autre virus nous tombera probablement sur le dos...
Nos hôpitaux belges saturent, mais le gouvernement préfère sauver l'économie du pays que des vies...
J'ai vu un reportage poignant il y a quelques jours, une journaliste qui a suivi une équipe de réanimation covid. Le personnel soignant est à bout de force, autant physique que psychologique.
Il vont bientôt arriver au seuil de faire des choix, qui devra vivre ou mourir :(
Nos virologues font appel aux influenceurs pour essayer de faire comprendre aux gens de se protéger et de protéger les autres avec le port du masque et les gestes barrière.
Et dire qu'une troisième vague est prévue pour janvier...

Écrit par : Claudine ex l' ange qui passe) | 25/10/2020

Répondre à ce commentaire

2020 année maudite ! l'avenir fait peur!

Écrit par : Emiliacelina | 25/10/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire