Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2020

Hier.

promenade quotidienne,banc public

Hier, nous montions la rue qui mène au cimetière Saint-Vincent, toujours fermé.
Il est pourtant si accueillant, un véritable jardin de Provence en plein Paris.
En passant, j'ai regardé la vitrine de la librairie, comme d'habitude mais pour une fois je n'ai rien acheté.

Ensuite, avec le Goût, nous avons regardé tous les cafés et restaurants du coin.
Ceux susceptibles d'accueillir du monde...
Je crains fort que les rares qui vont pouvoir ouvrir ne puissent pas accueillir beaucoup de monde et que les buveurs de café, dont nous sommes, se feront rabrouer.

Il faisait beau, j'allais dire "comme d'habitude".
En ce moment j'ai des envies de mauvais temps.
J'en ai parfois assez d'avoir l'impression de vivre à Tel-Aviv mais sans la mer.
Je ne vois même plus de différence entre les Parisiens et les Israéliens.
Ils sont aussi mal éduqués les uns que les autres sauf que le Parisien est moins chaleureux et que s'il voit une femme à terre, il passe son chemin sans l'aider...

Nous avons pu constater que notre restaurant chinois, qui n'a pas de terrasse, continuera ses livraisons à domicile.
Nous mangerons donc sans baguettes et chez nous.
Nous n'aurons pas à rentrer...

Finalement, notre vie va continuer sans guère de changement.
À part l'ouverture du square à côté de chez nous, square où les balançoires et toboggan resteront interdits aux enfants.

La vie reprend mais il faut "garder ses distances", comme nous le répète à chaque instant notre station de radio.
"Pas d'embrassade !"
Ça, c'est facile à faire : Je n'ai jamais embrassé un inconnu dans la rue.
Il faut dire que je n'ai jamais vécu ce "soudain un inconnu vous offre des fleurs".

Commentaires

Petit mot puisque je t'ai lue
Bon dimanche à toi :-)

Écrit par : Ambre | 31/05/2020

Répondre à ce commentaire

Un bon café parisien avec un croissant à une terrasse ! Seigneur! C'était rue Mouffetard en 2002! 18 ans !
... j'ai envoyé des photos pas mal au Goût.

Écrit par : Pivoine | 31/05/2020

Répondre à ce commentaire

J'ai aussi des envies de mauvais temps. Oui, il fait beau comme d'habitude. Ca devient presque lassant.
J'ai détesté ce mois de mai très, très lent.
Je vais certainement aller faire un tour à Versailles la semaine prochaine ne serait-ce que pour porter des fleurs à ma maman car je crois que c'est la fête des mères. La ville royale que je n'ai pas revue depuis janvier me manque énormément.
Bon dimanche

Écrit par : Armelle | 31/05/2020

Répondre à ce commentaire

Il parait qu'il fait mauvais la semaine prochaine, tu vas pouvoir te rattraper !

Écrit par : delia | 31/05/2020

Répondre à ce commentaire

interdire les balançoires et les toboggans aux enfants? mais c'est de la maltraitance!

Écrit par : Adrienne | 31/05/2020

Répondre à ce commentaire

Et en plus j'ai entendu tout à l'heure que la notion "d'heure de pointe" va être maintenue dans les transports en commun, en Île de France...
Vous pouvez peut être envisager de faire un petit séjour à l'extérieur de Paris. :)

Écrit par : Fabie | 31/05/2020

Répondre à ce commentaire

les parcs sont à nouveau autorisés. Pour les jeux d'enfants je suis d'accord avec Adrienne !

Écrit par : ang/col | 31/05/2020

Répondre à ce commentaire

et...plus loin... il doit y avoir des terrasses ouvertes aujourd'hui...mais...les terrasses, n'ont rien pour le "pipiroom"...si ?

Écrit par : emiliacelina | 01/06/2020

Répondre à ce commentaire

Il ne doit pas y avoir de "pipiroom", non... que ce soit à Paris ou dans les champs on a toujours le même problème! ;-)
Bonne journée!

Écrit par : Ambre | 01/06/2020

Répondre à ce commentaire

Même chez le coiffeur le « pipiroom » est interdit tout comme les magazines et le petit café !

Écrit par : Francelyne | 01/06/2020

Répondre à ce commentaire

Même chez le coiffeur le « pipiroom » est interdit tout comme les magazines et le petit café !

Écrit par : Francelyne | 01/06/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire