Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2020

Soeur Anne, ne vois tu rien venir...

 

devoir de Lakevio du Goût_31.jpg

Elle est comme nous.
Elle est à sa fenêtre.
Que souhaite-t-elle ? Que pense-t-elle ?
Dites lundi ce que vous pensez à partir de cette toile de Salvador Dali.

Elle est à sa fenêtre et elle attend.

Qu'attend t-elle ?
Un beau chevalier qui va grimper comme un cabri et la sortir de son triste sort ?

Qu'attend t-elle ?
Que l'eau baisse et qu'elle puisse enfin sortir ?

A moins qu'elle soit confinée comme vous et moi et qu'elle guette la dispersion des touristes qui sont venus répandre cette nouvelle peste pour sortir quelques minutes.

Peut être attend t-elle son mari qui est parti chercher des victuailles depuis trop longtemps...

Il faut dire qu'elle attend depuis très longtemps.
Elle est là, depuis deux ans, depuis que cette maladie est apparue.
Le confinement n'a jamais été levé.

Dans sa tour, elle n'a ni radio, ni télé, elle est sereine, elle lit.

Bientôt, la Terre aura gagné.
L'Homme aura disparu.
La Terre n'a pas besoin de nous pour prospérer.
Au contraire...

Commentaires

depuis quelques jours, ce confinement me fait penser au livre de Robert Merle, dont un film excellent avec Serrault, Malevil.
Et si tout cela ne s'arrêtait pas?

Écrit par : edith | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

J'ai adoré ce bouquin mais il a disparu comme tant d'autres choses à force de déménager.

Écrit par : heure-bleue | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

J'ai hélas songé à cette éventualité avant de la chasser d'un revers de main. Nous allons tous terrasser ce dragon. Et si la thèse du complot n'était pas si farfelue.
Allez courage !

Écrit par : Armelle | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

Ah non ! Tu ne vas pas toi aussi croire à la fable du complot !

Écrit par : Gwen | 23/03/2020

Pleine d'optimisme.
Du moins pour la planète, parce que pour nous...

Écrit par : le-gout-des-autres | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

On peut te faire confiance, tu sais trouver les mots pour nous remonter le moral ;)

Écrit par : Fabie | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

je me demande comment "ça" va évoluer mais il est plus que probable qu'il y aura d'autres crises de ce genre...
à part ça, carpe diem :-)

Écrit par : Adrienne | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

Tu as de l'espoir toi ! deux ans ? on sera morts avant !

Écrit par : delia | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

Mais tu ferais déprimer un régiment toi ! :-))
J'adore le commentaire de Fabie, tellement vrai ! lol !
Bisettes de loin

Écrit par : Praline | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

Alors !
Si même l'optimisme est confiné et ne peut plus sortir !
Où est le gaz ? Comme disait Coluche
Quoi ! Il est coupé aussi… ? !

Écrit par : alainx | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

2 ans, et bé, tu es optimiste toi….Sans avant lu ton devoir, j'ai aussi pensé à 2 ans….On se sera tous entre-tuer si le virus ne l'a pas fait...2 ans privé de liberté, comment on va faire pour vivre, vu que la planète ne travaillera plus...Ah oui, on se bouffera entre nous…
Mon dieu, que c'est gai tout ça. Vais-je trouver un devoir qui ne parle pas de CA ?
Quelqu'un va t-il parler des rapports familiaux ? Même mon fils, l'ex parisien, nous a appelé, et, évènement plus important, a appelé son frère dans la semaine, à qui il ne répondait jamais quand celui-ci lui envoie des cartes, de vœux ou de vacances. C'est dire comme la situation est grave...

Écrit par : Julie | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

Bonjour Michèle,
ah bah ça y est j'ai cet air dans la tête:

https://www.youtube.com/watch?v=IKH6N5leYQg

:-)

Bon courage à toi! Bonne journée!

Écrit par : Ambre | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

Ça me rappelle le printemps été 76 dans le Poitou quand le soleil se levait et brillait jusqu'au soir, et tous les matins et soirs c'était pareil... Et je me demandais, en ouvrant les volets, si tous les jours seraient ainsi jusqu'à la fin des temps, du soleil, de la chaleur, des vaches sans herbe à brouter, guettant le moindre petit nuage qui n'arrivait pas... Flippant!!! Et puis un jour, il se mit à pleuvoir.

Écrit par : Ridley | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

En imaginant le pire, toute surprise ne peut être qu'agréable ;-) !

Écrit par : Passion Culture | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

Il faudra bien être réaliste et se dire qu'il manquera à l'appel quelques-uns de nos blogueurs favoris, (et soi-même au premier chef) avant la fin de cette histoire.
Nous avons pris conscience que nous vivons une époque exceptionnelle pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, et qu'il se pourrait bien que ce soit la fin de notre onde qui est entamée...
Mais comme j'adore la vie, je vais essayer de la savourer jusqu'au bout !
J'ai toujours pensé que le plus beau cadeau que m'ont fait mes parents, c'est de fme mettre au monde

Écrit par : Gwen | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

deux ans sans voir nos enfants et petits enfants tu n'y penses pas !

Écrit par : ang/col | 23/03/2020

Répondre à ce commentaire

Elle est comme soeur ANNE qui ne voit rien venir , elle regarde l'hidalgo tirant les filets aux poissons d'argent ,elle mère et maire de sa commune regarde amère la mer.

Écrit par : celadon7 | 24/03/2020

Répondre à ce commentaire

En tout cas, une chose est sûre, il faut oublier les déménagements pour le moment...
La maladie va sans doute refluer... tôt ou tard on trouvera, mais les pandémies risquent de revenir... j'ai lu un article intéressant là-dessus. En attendant les journées se ressemblent. Jour nuit / jour nuit... je viens de me réveiller.

Écrit par : Pivoine | 25/03/2020

Répondre à ce commentaire

À Cadaqués... Dali... je crois que c'est sa soeur Anna Maria ??? mais c'est la morphologie de la plupart des femmes du village que j'aime tant.

Écrit par : Francoise | 26/03/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire