Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2019

Faust, prends garde à toi.

Les blogs ne sont pas si anonymes qu'on le pense.
On se connaît plus ou moins, parfois on s'écrit.
Il arrive qu'on boive un café avec une ou l'autre croisée sur les blogs.

Puis je me suis aperçue que presque tous les blogs qui ont cessé d'être alimentés, ont cessé de l'être faute de pouvoir dire librement ce qu'on a envie de dire.
Normalement ce devrait être possible mais non.
Vous finissez par vous apercevoir que vous n'êtes pas lue et commentée.
Non, vous êtes suivie, débusquée, identifiée, épiée...

Le matin, je me torture l'esprit pour essayer de trouver quelque chose à écrire qui ne parlera ni de mes enfants, ni de mes amis, ni de, ni ni ni...

Je parle du 17ème arrondissement ? Hop ! On va dans les endroits que j'évoque et on me reprend.
Je parle de la rue des Abbesses où un neveu du Goût a un restaurant ?
Hop ! On va essayer de trouver ce restaurant.

Ce n'est plus de la curiosité, c'est du voyeurisme.
Je me demande d'ailleurs quelle peut-être la vie de celles là pour qu'elles passent leur temps à épier la vie des autres.

Le Goût et moi ne sommes pas méfiants de nature, ils nous faut un certain temps avant de comprendre que finalement nous ne sommes que des objets d'examen pour concierge cultivée.

J'avoue que je commence à trouver cela pénible et je comprends ceux qui activent la modération des commentaires.
Un jour je ferai comme beaucoup, je photographierai mon assiette, je mange sainement, ça devrait pouvoir passer sans recherche indiscrète.

Espionnage, blog, censure

 

Commentaires

Suivez mon regard ai-je envie de dire…
Je comprends. Moi aussi, je fais attention aux enfants et petits enfants. Je les protège au mieux. Pas facile. Pour moi même pour l'instant, je m'en fiche. Je suis facilement repérable là où je viens d'emménager mais je n'y suis pas pour longtemps.
J'ai déjà des vues ailleurs et là, je serai un peu plus méfiante.
Tu as raison. Parfois, on écrit, souvent, on efface parce qu'on se rend compte que…
La maison humide, j'avais tu ma destination parce que c'était une maison. Je suis en appartement. Ce n'est pas tout à fait pareil et puis je ne sais pas si je serai encore à cette adresse à Noël. J'y réfléchis sérieusement car marre d'être tributaire d'un propriétaire ne serait-ce que pour réviser une chaudière. J'ai de la chance finalement avec le temps. Il me permet de mettre en lumière, la fatigue de l'engin avant les frimas.
Bonne journée

Écrit par : Armelle | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

Ah bon ? à ce point-là ???

Moi qui ne suis pas méfiante pour un sou, j'aime que vous disiez vos promenades, vos découvertes, vos déceptions et j'aime vous suivre dans les endroits que je connaissais ou fréquentais.

Je n'aime pas tes ni.... ni.... mais je ne sais que faire pour te rassurer, hors faire confiance à tes fidèles.

Écrit par : Sophie | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

Pour toi Sophie et pour toi Ambre, j'espère que ce n'est pas la majorité mais plusieurs blogueurs sont des insectes étudiés par la même personne.

Écrit par : heure-bleue | 11/06/2019

Bonjour Heure Bleue, j'ai été étonnée en te lisant.. je ne pense pas avoir ce genre de problèmes, et pourtant je raconte ma vie en large et en travers..
Mais bon, j'ose espérer que ce n'est pas la majorité de vos lecteurs qui se comportent ainsi, quelque peu malsainement semble-t-il !

Écrit par : Ambre Neige | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

L'anonymat est impossible sur Internet. Gogol ramasse tout et dé...gole tout. J'ai même retrouvé des informations de mes parents morts avant internet !!! Le moindre indice et d'un simple clic, hop, une piste s'ouvre. Les derniers gadgets vous localisent n'importe où. Big Brother nous espionnera,bientôt,chez nous !!!

Écrit par : Nina | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

Cela n'a rien à voir. Je découvre ,grâce à twitter, les manifestations à Alger dans MON quartier. J' observe tous ces immeubles que je ne voyais pas, le nez tourné vers les vitrines. Je pense,aussi, à tous ces visages découverts qui subiront, peut-être, des représailles.

Écrit par : Nina | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

Tiens, ton troll aurait-il encore sévi ? Je suppose que c'est le même que moi...celle qui doit avoir une existence tellement médiocre qu'elle ne trouve d'intérêt qu'à "emmerder" les autres, surtout ceux qui, comme nous, sont directs et francs du collier comme dirait je ne sais plus qui…Tu dis que, bientôt, tu ne photographieras plus que ton assiette. Mais là encore, ma brave dame, on te dirait que, si tu manges de la viande, tu es un assassin.
Bref, quand on tombe dans les pattes de ces gens-là, qui lancent leur pique, crachent leur venin, cachés derrière leur écran, comme des morpions, ce n'est pas facile de s'en débarrasser...quoique, je ne sache pas à quoi ressemble un morpion.

Écrit par : julie | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

Oooooooooooooooooooh mais quelle horreur !!!

Écrit par : Praline | 11/06/2019

Je dois être très naïve, je n'y ai jamais songé.

Écrit par : edith | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

Alors on ira voir "Douleur et gloire"

Écrit par : le-gout-des-autres | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que ce doit être usant de devoir se protéger de ce type de personnes !

Écrit par : Fabie | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

Et on sait de quoi on parle, hein Fabie !

Écrit par : julie | 12/06/2019

En modérant et supprimant certains commentaires je pense que cela ira. Allez, ne te décourage pas.

Écrit par : Anita | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

et sur un blog privé on n'a plus très envie d'écrire... (mais moi le traître était dans la place, comme l'on dit que l'assassin est au 3/4 du temps un proche) , mdr !

Écrit par : ang/col | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

Pffff moi je m'en fiche, je donne mon nom, mon prénom, mais je ne montre pas mes petits-enfants, et j'ai horreur du voyeurisme, j'aime respecter autrui, et surtout vous que j'aime beaucoup ! Si j'ai des commentaires malveillants, je les supprime et ne renchéris pas, ça ferait trop plaisir à ceux qui les écrivent.

Écrit par : Praline | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

tu sais des gens indiscrets: il y en a partout .....même sur les blogs apparemment .... tu as encore eu affaire à un (une) emm.....se!? Mais c'est vrai que l'on est obligé de faire attention à ce que l'on écrit sur nos blogs et c'est dommage !

Écrit par : emiliacelina | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Heure bleue : sur mon blog je ne mets pas de photos de famille. J'écris, je parle d'autres choses que ma vie toute privée. Je me protège. J'ai toujours mis des citations, des poèmes et des textes que je puise dans les livres. J'ai aussi fait, au tout début de mon blog, des articles sur les instruments de musique et la guitare en particulier, sur la musique que j'aime mais je sais que mes goûts peuvent être différents de mes lecteurs, et au bout de 2 ans j'ai arrêté ces articles. J'ai eu des commentateurs "bizarres" qui, heureusement, ne sont pas restés longtemps à m'embêter. Bises.

Écrit par : elisabeth | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

Oh non …. je ne doute pas que ton assiette soit jolie mais j'aime tant tout ce que tu nous racontes …. même si tu ne nous dis pas tout !

Écrit par : Colette | 11/06/2019

Répondre à ce commentaire

"J'aimais bien quand tu nous racontais ta vie", dit celle qui n'écrit plus rien.
Et non, je ne photographierai pas mon assiette. ;)

Écrit par : Berthoise | 12/06/2019

Répondre à ce commentaire

Je me suis débarrassée d'une de ces punaises et elle n'est plus jamais revenue...
j'ai écrit un billet cathartique à ce sujet, ça m'a libérée. Peut-être qu'elle revient me lire en douce mais je n'en ai strictement plus rien à secouer.
http://celestinetroussecotte.blogspot.com/2017/04/pince-linge.html
Les gens n'ont que le pouvoir qu'on leur donne, comme dit un ami à moi.
L'essentiel est de dire et faire ce que tu veux, tant qu'on vit dans un pays à peu près libre...je dis bien "à peu près"...
Bisous
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | 12/06/2019

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas pareil, "aucazou" était une "mauvaise"
Je pense que là c'est quelqu'un de curieux, qui veut en savoir plus que ce qu'on veut dire.
Un peu trop curieux, quoi...

Écrit par : le-gout-des-autres | 13/06/2019

Je ne sais pas pour les blogs (le mien n'est pas référencé sur google, ça joue peut-être?) mais je suis habituée à ça sur facebook (d'où mon envie de prendre un peu de champ, surtout après les élections qui n'ont pas fini de nous agiter, ici ................ ) mais apparemment, d'après ce que j'ai pu lire, cela existe. Je comprends que vous n'aimiez pas qu'on vous piste (par rapport au resto du neveu, etc.) peut-être n'ai-je pas le même problème, parce que je vis à Bruxelles, que la blogosphère belge est très éclatée (une bonne partie a d'ailleurs disparu, avec la fin des skynetblogs), évidemment, à Paris, c'est peut-être plus compliqué.

Sinon, j'emmènerais mes lecteurs dans la friterie halal la plus crade du quartier o;) (or, les tenanciers y sont en général aimables).

Écrit par : Pivoine | 12/06/2019

Répondre à ce commentaire

moi je viens vous lire régulièrement, comme je le faisais chez Mab, et sans laisser de message.
Mais je ne "piste" pas.

Écrit par : sépia | 13/06/2019

Répondre à ce commentaire

à ce point-là? ça fait un peu froid dans le dos...
j'essaie de préserver mon anonymat mais je sais que c'est illusoire, sur internet, les adresses IP et tout ça... toutes ces traces qu'on laisse, tous ces indices qu'on sème...
j'espère que le Goût et toi continuerez à publier, j'aime tellement vos billets!

Écrit par : Adrienne | 16/06/2019

Répondre à ce commentaire

Pourquoi es-tu si amère ? Je te lis régulièrement et avec le même pklaisir même si je ne laisse pas de comm
J'aime te lire

Écrit par : Gwen | 23/06/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire