Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2019

La vie mode d'emploi.

lakevio.jpg

Je m'appelle Catherine, j'habite la maison du milieu, je loue deux petites pièces sous les toits à Madame Fortuna.
Elle porte bien son nom, elle est propriétaire des deux maisons à côté et elle surveille  ses biens et ses locataires d'un œil vigilant.
Elle n'hésite pas à prendre la plume pour se renseigner...

Avec Alfred, l'apprenti plombier qui loue une petite chambre contre de menus travaux, menus travaux qui se sont transformés en travail de forçat, nous asseyons d'en savoir plus sur l'origine de la fortune de Madame Fortuna.
Elle qui veut tout savoir de tous est très discrète sur elle...

Alors, le soir, assis sur un banc dans un coin tranquille, on échafaude des histoires.
Ça tombe bien, je veux devenir écrivain.
Monsieur Lenoir, l'homme toujours en costume qui travaille "dans les assurances" nous a dit qu'elle triche même sur sa date de naissance, qu'elle est née peut être en Afrique ou en Chine.

On ne lui connait pas de mari, pas d'enfant.
Son secrétaire, un homosexuel revendiqué est muet comme une tombe.
Il la vénère !
C'est peut être sa mère ?

Chaque premier du mois, elle frappe chez tous ses locataires.
Monsieur Lambert tremble en lui ouvrant car il travaille dans l'intérim alors parfois il paie avec un peu de retard.

En revanche, elle est tout sourire pour les deux filles, qui "travaillent" dans une boîte échangiste.

Avec Alfred, on va continuer à chercher.
Je suis sûre que mon livre se hissera dans les meilleures ventes...

Commentaires

T'as cherché à regarder du côté des "maîtresses" de maisons closes ?
Je suis sûre que tu vas bien nous broder une histoire à ta façon : tu as bien commencé !

Écrit par : Sophie | 08/04/2019

Répondre à ce commentaire

Si ça se trouve, la proprio de la maison est aussi la gérante de la boîte échangiste.
M'étonnerait pas.
Ce qui m'étonne, d'ailleurs, c'est que toi tu ne l'ai pas pensé...
Mais il est chouette ce devoir.

Écrit par : le-gout-des-autres | 08/04/2019

Répondre à ce commentaire

Je suis totalement de l avis du Gout

Écrit par : Emiliacelina | 08/04/2019

Répondre à ce commentaire

Que peuvent bien cacher ces portes closes ? Y'a des secrets bien gardés…

Chaque premier du mois, elle frappe chez tous ses locataires
Tiens, c'est ce que faisait le proprio de ma belle-mère. Elle râlait parce qu'il venait toujours le 1er ou le 2 du mois...Même qu'un jour, il est entré sans attendre qu'on lui ouvre la porte. Elle lui avait passé un savon. Nous avions beau lui dire de faire un prélèvement automatique, elle disait "il ne veut pas". Je suppose que c'était pour surveiller sa locataire. D'ailleurs, lui qui ne voulait jamais faire de travaux ou alors, contraint et forcé, la maison à peine vidée, ma belle-mère à peine froide, ils ont tout cassé, ont rajouté un étage, enlevé les haies, refait la toiture du garage, etc...C'est le petit fils du proprio qui l'habiterait maintenant..
Je souhaite que ton livre ait du succès...

Écrit par : julie | 08/04/2019

Répondre à ce commentaire

On attend la suite et je sais que ton livre aura le succès qu'il mérite... seulement, il va te falloir l'écrire ! Car des promesses... toujours des promesses... laisse ce "privilège" aux hommes politiques de tout poil !
J'ai aimé !

Écrit par : Gwen | 08/04/2019

Répondre à ce commentaire

L'histoire est bien lancée. Une enquête intéressante et un ouvrage prometteur... On penche pour l'avis du Goût vu les préférences de Madame Fortuna...

Merci, Heure Bleue ! Tu retiens ton lecteur...

Écrit par : lakevio | 08/04/2019

Répondre à ce commentaire

ou l'illustration du proverbe "L'argent n'a pas d'odeur" :-)

Écrit par : Adrienne | 08/04/2019

Répondre à ce commentaire

La trame se présente bien, cela donne envie de lire la suite, alors au boulot Catherine :)

Écrit par : Fabie | 08/04/2019

Répondre à ce commentaire

mystérieuse Madame Fortuna

Écrit par : ang/col | 08/04/2019

Répondre à ce commentaire

Comme on dit par ici, elle veut tout savoir et rien payer la Fortuna ! Propriétaire d'une maison close ? C'est probable !

Écrit par : delia | 08/04/2019

Répondre à ce commentaire

Un vrai mystère cette Madame Fortuna ! mais je parie que toi et Alfred saurez trouver la faille !
Que ton livre ait du succès !!

Écrit par : Colette | 08/04/2019

Répondre à ce commentaire

Je vois surtout dans ton récit qu'immobilier et littérature se marient bien dans tes billets.
Je n'ai pas connu de Mme ou un Monsieur Fortuna quand je me suis mariée. Par contre, il fallait que depuis Versailles nous allions du côté de Chevreuse lui porter son chèque chaque début du mois..
Bonne journée

Écrit par : Armelle | 09/04/2019

Répondre à ce commentaire

Ha ces bonnes femmes , toujours à épier, à se cacher derrière un rideau pour voir sans être vues , et entre deux, compter les billets avant de les mettre sous le matelas, ou dans la vieille boîte rouillée.

Écrit par : Chinou | 11/04/2019

Répondre à ce commentaire

Madame Fortuna , voila le nom d'une héroïne d'un roman qui pourrait avoir toutes les chances de devenir un grand succès ! belle soirée Heure-Bleue !

Écrit par : Jerry OX | 11/04/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire