Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2018

Le choix du libraire.

livres,rentrée littéraire,nouveauté

livres,rentrée littéraire,nouveauté

livres,rentrée littéraire,nouveauté

J'étais une libraire "à l'ancienne".
J'aimais les livres.
Surtout je les lisais...

Je lisais aussi Télérama et la presse du jeudi, jour des critiques littéraires.

La rentrée littéraire n'a jamais été mon truc.
Les éditeurs sortent en priorité les livres qui vont concourir pour les prix littéraires.
C'est la cuisine des éditeurs : "Je te laisse le Renaudot si j'ai le Goncourt".
Et le jury est juge et partie car ils sont tous écrivains.

Je suis donc allée me chercher des livres et j'ai regardé "Le choix du libraire".
J'y trouve régulièrement :

- Le monde selon Garp, John Irving, publié en 1978.
- "Mon chien stupide", John Fante né en 1909 mort en 1983, "Mon chien stupide" publié discrètement en 1982 puis à grand bruit en 1986, un excellent bouquin, lu et relu.
- "Une odeur de gingembre", Oswald Nynd publié en 1977.
Il est de toutes les rentrées littéraires.
Certes un excellent bouquin mais toutes les rentrées littéraires ! ?
- Barbara Pym, que j'adore, que je lis et relis.
Elle est "redécouverte" tous les dix ans avec "Des femmes remarquables" livre publié pour la première fois en 1952.

Des exemples comme ça, j'en ai des listes, j'ai peur de vous lasser.

Allez donc faire un tour en librairie, tous les livres que je cite sont en bonne place.
Je vous l'accorde, les libraires sont plus jeunes que moi, ils ont droit de découvrir à leur tour...

Commentaires

Depuis ces années où j'ai mangé de la vache enragée, j'achète peu de livres neufs. J'aime bien les occasions. Autrefois, je flânais sur le boulevard St Michel où Boulinier vendait des bouquins à 1 franc et désormais, 1 ou 2€ (convertir…) sur le trottoir. J'y ai fait de belles rencontres littéraires avec des auteurs, j'entends.
Je ne sais pas si Boulinier est toujours là. Jules s'étant remis à la lecture, nous aurons l'occasion d'aller nous balader cet hiver !

Écrit par : Armelle | 21/09/2018

Répondre à ce commentaire

J'avais adoré "mon chien stupide"!!! En effet pas de grande nouveauté!

Écrit par : manoudanslaforet | 21/09/2018

Répondre à ce commentaire

Ce matin, tôt, j'ai pensé à toi en écoutant l'interview de John Irving dans "'laissez-vous tenter" : très intéressant.

Dans la même rubrique, il y a le samedi et le dimanche "le choix du libraire" avec les arguments d'un libraire souvent de province. Je note, je note. ... et j'attends la sortie en livre de poche, si le résumé m'a accrochée.

Je viens d'aller vérifier : je n'ai rien lu de Barbara Pym qui a échappé à ma curiosité ! donc je vais noter également. C'est bien le diable si je n'arrive pas à trouver quelques titres.

J'ai un défaut d'acheteuse, quand un auteur me plaît, je veux tout lire de ce qu'il a écrit, quitte à être quelquefois déçue.

David Lodge m'a bien plu pendant un moment, par exemple.

Mais je lis moins vite qu'avant et me fatigue plus rapidement aussi.

Écrit par : Sophie | 21/09/2018

Répondre à ce commentaire

Lire Barbara Pym est un plaisir délicieusement léger et acidulé. Sinon je n'ai lu aucun des livres cités et je ne chercherai sans doute que "une odeur de gingembre" dans les rayons de la bibliothèque.

PS : je ne me lasse jamais de lire les chroniques littéraires sur les blogs que je fréquente.

Écrit par : nicole 86 | 21/09/2018

Répondre à ce commentaire

Je privilégie toujours les librairies où les libraires "lisent" et mettent leurs appréciations. Nous sommes gâtés au merle moqueur ou au Comptoir des mots ! De plus quand ils connaissent le client, ils peuvent te recommander des auteurs.

Écrit par : lakevio | 21/09/2018

Répondre à ce commentaire

J’ai toujours beaucoup lu mais moins maintenant que je passe trop de temps sur l’ordi....
Barbara Pym, j’adore. Je relis actuellement les bouquins de Wallace Steiner, pas vraiment récent non plus.... mais j.aime beaucoup.
Bon week-end !

Écrit par : Marie | 21/09/2018

Répondre à ce commentaire

Je voulais écrire Wallace Stegner!

Écrit par : Marie | 21/09/2018

Répondre à ce commentaire

tes clients devaient beaucoup t'apprécier . On se rend bien compte que tu aimes les livres et que tu devais aimer ton travail ... Tu es une vraie connaisseuse qui parle de ce qu'elle connait bien ! Tu devais être une bonne conseillère ! Je vais essayer de me procurer "mon chien stupide" et peut-être, si j'ai le temps de lire les titres dont tu parles , ainsi j'aurai une idée de ce que tu aimes ?

Écrit par : emiliacelina | 21/09/2018

Répondre à ce commentaire

Finalement, la vie (de libraire) est un éternel recommencement !

Écrit par : delia | 22/09/2018

Répondre à ce commentaire

J'aurais adoré aller dans ta librairie et te demander conseil...
 •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

Écrit par : celestine | 22/09/2018

Répondre à ce commentaire

... tu as connu la librairie des Quatre vents, et lle papetier voisin? Avenue Legrand? Un bon livre, mais ce n'est pas une nouveauté loin s'en faut c'est l'Allégorie du patrimoine de Françoise Choay. Elle peut être très théoricienne mais c'est passionnant (surtout pour des personnes qui aiment les balades urbaines ).
J'aurais bien aimé venir tailler une bavette avec toi dans ta librairie. J'ai fait ça un jour dans une librairie à Arles. La libraire et moi étions enchantées.

J'aime bien le roman de l'odeur du gingembre.
Pas mal aussi et bien écrit (Ou traduit ) Hélène Simonson, cet été là (Ou l'été 1914 je ne me rappelle plus le titre exact).

Écrit par : Pivoine | 22/09/2018

Répondre à ce commentaire

Trouvé d'ailleurs à la bibliothèque. Décidément les romancières anglaises sont imbattables...

Et Mme de Lafayette...

Écrit par : Pivoine | 22/09/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire