Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2018

Lettre à Elise

lakevio.jpg

Mademoiselle,

Je vous écris malgré l'interdiction de Madame votre mère qui nous a confié votre enfant lors de votre séjour en Suisse.

Cet enfant nous a été confié afin d'être adopté par une bonne famille chrétienne.
N'ayez point de crainte, l'enfant du péché recevra une bonne éducation.

Comme vous le savez, c'est une fille, bien plus difficile à placer car les filles n'apportent que le déshonneur à leur famille.

En attendant l'enfant a été placé chez une nourrice.
Elle est bien traitée, je m'informe toujours du sort réservé aux victimes de la dépravation de leur mère.

Elle est chétive et a besoin de fortifiant.

J'ai cru comprendre à vous voir pleurer que vous teniez à cet enfant aussi je vous propose de m'adresser une rente mensuelle et je vous donnerai alors des nouvelles de cette petite âme égarée.

J'attends votre premier versement, ne tardez pas, cette enfant à besoin de soins.

Bien à vous.

J. Putet

Commentaires

Tu nous la joues Cosette ! Pauvre Fantine... A bas tous les Thénardier (et les Putet) de la terre !

Bises consolantes

Écrit par : lakevio | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Bien triste surtout quand on sait que ces histoires comme celle-ci étaient "monnaie courante " autrefois
Bonne semaine à venir
Bises

Écrit par : Rose63 | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Quelle noirceur d'âme ! Comment Mademoiselle pourra-t-elle fournir une rente mensuelle ?

Écrit par : nicole 86 | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Triste ce chantage !
Aurais-tu le moral dans les chaussettes ce matin ?
Bises pluvieuses, mais heureuses... et très enrhumées.

Écrit par : Praline | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Ah la s... !
Non mais quelle garce !

Écrit par : le-gout-des-autres | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Charité bien ordonnée commence par soi même ne dit-on pas…
Bon début de semaine

Écrit par : Armelle | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Misère ! l'âme humaine a de ces noirceurs !
Qu'est-ce qui a pu susciter ce billet ?

Je file lire d'autres billets plus... moins.....

Écrit par : Sophie | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Ah oui. C'est net... et noir. Quel cynisme. Tiens cela me rappelle Monteillhet. L'as tu déjà lu ? Lui est limite limite dans certains livres.

Écrit par : Pivoine | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Je connais j'ai lu mais même si il écrivait bien, je n'aimais pas cet homme antisémite.

Écrit par : heure-bleue | 11/06/2018

Gloup, bien triste cette histoire. Je dirais bien aussi " mais quelle salope !"...Heureusement que les choses ont évolué...Mais, il y a encore guère plus de 40 ans, ce genre de mésaventure n'était pas encore bien accepté"...On traitait ces mères célibataires de salope, quand ce n'était que des victimes. Ca me rappelle aussi un souvenir encore bien présent...On en parlait encore avec ma sœur ainée, il y a peu...

Écrit par : julie | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Ah les bonnes âmes ! si bien intentionnées. Elle n'aurait pas aussi besoin de sa mère, par hasard cette petite ?

Écrit par : Délia | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Une participation bien sympathique !

Euh... J'ai encore écrit une connerie ? ;-)

Écrit par : Joe Krapov | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

ah ben c'est la suite de la mienne !! (on est des fleurs bleues hein ? Mdr !)

Écrit par : ang/col | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

quelle horreur, d'un bout à l'autre et même en crescendo!

Écrit par : Adrienne | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

rusée la J.Putet!!!!! même si le t est de trop ! Malgré tout obligée de rire en lisant le com de Lili !

Écrit par : emiliacelina | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Quelle horreur !

Écrit par : Berthoise | 12/06/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire