Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2018

Avant mais c'était avant.

Avant, je vous parlais des enfants, des petites, des difficultés de JJF pour marcher.

Avant, j'avais le clavier facile, je vous aurais parlé de mes voisins, que je ne vois jamais.
Je rencontre de jeunes gens.
Ils sont souvent plus jeunes que mon fils.
Ils ont parfois des têtes connues.
J'ai l'impression qu'ils utilisent cet appartement comme hôtel après avoir enregistré au studio en bas.
Avant, j'aurais photographié les maisons du coin qui font rêver mais c'était avant...

C'était l'époque où Mab écrivait deux lignes laconiques chaque jour.
L'époque où Maé racontait son coin.
C'était avant FB, ce truc faussement amical qui vous pique vos données et les vend.
Pourtant, j'aime bien écrire des petits trucs sans importance.
Maintenant, j'écris dans le désert du web.

Avant j'aimais mon blog mais c'était avant...

petits riens censure blogs

Commentaires

Houlà !

Bleck

Écrit par : Bleck | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Dommage, parce que moi, j'aime bien tes petits trucs ( j'avais écrit tes petits rien, mais voilà que j'ai un doute existentiel sur "avec s ou sans s" : est-ce qu'on peut mettre un s à rien, zéro, nada ??).

FB, on n'est pas obligé d'en dire beaucoup sur soi, on reprend des infos ou images qui ont plu, et c'est une raison de retrouver les gens qu'on connaît depuis x... années. Surtout quand, comme moi qui ne sort plus du tout, est bien contente d'avoir autre chose que des infos générales.

Écrit par : Sophie | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Mais nous on l'aime ton blog!!!!

Écrit par : manoudanslaforet | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Comme Bleck "houlà !" Il est temps que le vrai printemps arrive ! Je crois que c'est pareil pour tout le monde. J'ai envie de lâcher moi aussi. Je m'accroche à deux lignes comme toi...

Écrit par : Armelle | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Franchement j'aime mieux le blogue maintenant.
Parce que pendant longtemps j'ai écrit avec peu d'écho.
Que mes articles fussent culturels ou non, le prix était le même.
J'avais deux lecteurs qui me commentaient, par bonté d'âme je pense... mais qui ne le font plus...et sans doute deux ou trois lecteurs fidèles mais qui ne commentaient pas.

Donc j'attends vos articles lol.
. Mais je comprends la lassitude...

Écrit par : Pivoine | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

C’est pourtant bien sympa de te lire.

Écrit par : Anita | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
je ne saurai dire maintenant par quel chemin je suis arrivée chez vous un jour
j'espère que cette espèce de grippe claviaire va bientôt vous quitter, pour garder le plaisir de vous lire,

Écrit par : Chani | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Certes, mais nos blogs restent avant tout notre espace, un ptit coin de liberté où s'expriment nos humeurs joyeuses ou non, nos visites ici ou là...et ces blogs permettent aussi des rencontres hélas, virtuelles mais certaines sont vraiment de qualité.
Alors ne nous en privons pas.
Belle journée.

Écrit par : esterina | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Il y a quand même eu une époque où tu aimais ton blog et c'est déjà ça.

Écrit par : filo | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

J' ai découvert votre blog et celui du goût depuis peu et c'est un rendez-vous que j'apprécie beaucoup. J'adore me promener avec vous dans Paris. Je me souviens avec nostalgie de ma jeunesse parisienne. Comme vous j'adore les terrasses des cafés , flâner, raler parce que tout a changé (mon mari idem!) . Alors continuez à écrire s'il vous-plait. Et puis parlez-nous du printemps à Paris qui va finir par arriver et ça bon sang c'est quelque chose.

Écrit par : Nora K | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Ben si tu donnais tes nouvelles de ta belle fille ce serait bien.

Écrit par : mab | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Mab, si tu écrivais ?

Écrit par : heure-bleue | 30/03/2018

Voilà, je débarque après une semaine chargée et que vois-je !? ma chère Heure Bleue négative qui me ferait dire que c'était mieux avant ! Mais non ce n'est pas le désert... allez, réconcilie-toi avec ton blog ;-)
Bonne journée demain avec tes enfants.
Bises de soir d'orage.

Écrit par : Praline | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

pas la frite on dirait HB.! Mais je reconnais depuis un certain temps on sent de la lassitude sur les blogs.
Il va falloir se reprendre....
Mais pas tellement chez toi, tes notes sont toujours ....comment dire...."percutantes" !!! et nous manqueraient énormément , alors , fais comme avant..... raconte..... entre le giboulées le ssoleil est là et vous allez repartir en balades et nous raconter vos rencontres ....

Écrit par : emiliacelina | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Chère Heure-Bleue,
Il pleut. La nuit est tombée. Je suis en "exil" pour quelques jours dans le village des vacances de mon enfance. J'écoute du jazz, je bois du café et je lis vos notes. Des lignes teintées de mélancolie sur le temps qui passe. FB n'est plus en vogue, du moins
chez les jeunes, ils sont sur IG. Le web n'est pas désertique, il pleut depuis mercredi... et vos écrits sont des fleurs magnifiques dans cette gigantesque toile virtuelle.
Les Soirées de Paris, revue culturelle fondée en 1912 par Guillaume Apollinaire, a repris du service depuis plusieurs années sous forme numérique. Dernièrement, il y avait ceci:
http://www.lessoireesdeparis.com/2018/03/26/apollinaire-telerama-prend-les-devants/
Je lis en ce moment "Ivre avec les escargots", un recueil de nouvelles de Valérie Poirier. J'ai également emporté les poèmes de Francis Giauque, le poète habitait à Prêles, à quelques kilomètres d'ici. Je ne vous les prescris pas. Ils aggraveraient votre vague à l'âme.
Je vous souhaite une bonne fin de soirée.
Jean-Jacques'60
Lignières le 30 décembre 2018

Écrit par : jeanjacques666 | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Lignières le 30 décembre 2018 = 30 mars!
Voilà où mène le café bu à outrance

Écrit par : jeanjacques666 | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

le printemps tarde trop...ça plombe...

Écrit par : ang/col | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Tu vois l'effet que ça fait quand les amies désertent... alors s'il te plaît continue de nous régaler avec tes "petits trucs sans importance". Bon week-end. Bises.

Écrit par : tanette2 | 31/03/2018

Répondre à ce commentaire

Fatigue suite à la grippe, manque de soleil = manque de motivation...
Voir nos petits ce we, un peu de chocolat et hop ça va repartir :)
Du moins je te le souhaite +++
Bises et bon we

Écrit par : Fabie | 31/03/2018

Répondre à ce commentaire

Euh suis là ! j'aime ton écriture .... moins de monde ? pas grave. Chez moi c'est bien calme. Mais n'écrit on pas pour nous mêmes en premier ? J'aime comme tu racontes.

Écrit par : mel | 31/03/2018

Répondre à ce commentaire

Heure bleue...Je crois que j'ai flairé la fausse annonce : demain c'est le 1er avril ! C'est bien cela, hein, c'est une blague : On ne va pas voir ainsi disparaître tous ces "petits trucs" qui ne sont pas du tout "sans importance".
A demain (ou après-demain) donc et Joyeuses Pâques à vous deux !

Écrit par : mimazhan | 31/03/2018

Répondre à ce commentaire

Dans toutes ces informations super angoissantes, savoir que le bonheur est le rayon de soleil au bout de sa rue, ou le bonjour de sa vieille voisine est 'un réconfort qui devrait être remboursé par la SS ( heu, tant qu'elle a des sous) :) Alors, continuez!

Écrit par : Nina | 01/04/2018

Répondre à ce commentaire

Je ne vais pas sur FB, je n'ai pas de compte. Je continue à aimer les blogs. Et pourtant, je n'écris plus beaucoup.

Écrit par : Berthoise | 02/04/2018

Répondre à ce commentaire

Avant... il y a très longtemps j'écrivais chaque jour sur mon blog.
C'était d'ailleurs l'objectif dudit blog me prouver que je pouvais écrire, voire inventer...
Aujourd'hui je ne le fais plus. Les mots ne viennent pas...
Ils sont présents dans ma tête, mais la flemme ou l'oubli...
FB j'y vais de moins en moins et toujours en courant...
Le temps passe de plus en plus vite, pourquoi ?
Je lis et regarde à nouveau, mais rarement, la télévision.
Promener les chiens (16 et 14 ans) m'oblige à marcher...
Et voilà comment passe le temps... et les semaines...
Le jour s'en va etc.....

Écrit par : Françoise | 06/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire