Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2017

Vieillir dit-elle

Nous étions beaucoup plus jeunes quand j'ai demandé un jour à une amie " quels avantages y a-t-il à la vieillesse ? "

Elle m'a répondu "Déjà, on n'est pas mort..."

Aujourd'hui, je suis surprise qu'on me demande si je veux m'assoir dans le bus.
Tous les jours je sens mon dos, mes genoux.
Alors je sais maintenant qu'un corps jeune et en bonne santé, on ne le sent pas.
Je sais du coup que vieillir c'est d'abord lutter.

Que garder un blog est un exercice.
Qu'il faut faire travailler son cerveau pour trouver un sujet, l'écrire et passer à autre chose.

Qu'il faut marcher chaque jour et qu'on trouve du plaisir dans une simple promenade.

Qu'il faut grimper au Sacré Cœur par les escaliers.
Rien que pour ne pas décevoir mes deux petites filles.

Rester jeune, c'est aussi être encore la proie des escrocs à la petite semaine.
Je n'ai toujours pas digéré de m'être fait gruger par un faux déménageur.
Franchement, à nos âges...

Vieillir c'est ne plus aimer ce qu'on croise au coin d'une glace.

Ne pas vieillir, c'est encore piquer des crises de fou rire pour rien avec le Goût.

Vieillir c'est avoir toujours la main secourable.
Et pouvoir encore compter sur une main secourable.
Je crois que c'est la plus grande des chances que vieillir avec un compagnon qui arrive encore à vous surprendre.

C'est aussi voir ce compagnon se lever à l'aube demain pour aller jouer le Père Noël dans l'école maternelle de sa petite fille.

vieillir, accepter, lutter

Commentaires

73 ans et gare de Lyon l'autre soir je me suis débarrassée d'un manouche qui voulait me délester de mon sac, un coup de coude, un dégage et même pas peur! Non mais oh petite et vieille faut pas m'emmerder.

Écrit par : mab | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

ah j'aime bien votre blog merci
optimisons
bonnes fetes

Écrit par : Michele | 21/12/2017

Petite, mais big costaud. Bravo.

Écrit par : julie | 21/12/2017

Bravo Mab !

Écrit par : Anita | 21/12/2017

Si ce n'est le corps qui s'étrique et se raidit, vieillir ne me pose aucun problème. Mourir non plus d'ailleurs, nous sommes tous en état de mort imminente. Mais souffrir, ah !, souffrir...me fait très peur !
Pour tout le reste, je suis restée coincée à 16 ans et pas moyen d'en décoller...
Et tu as raison, vieillir avec un compagnon qui surprend encore est un confort inestimable.

Écrit par : Sylvie d L | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

Ce matin décidément c'est à vous deux que je dois offrir de sincères remerciements : Monsieur m'a fait commencer ma journée par un rire régénérant... et Madame m'a amenée à la lire au moins trois fois tant j'ai apprécié toutes ses lignes. C'est très beau et, franchement, ça fait du bien !
Il est évident que vous formez un couple réussi qui s'apporte mutuellement petits et grands trésors d'une vie réellement partagée. Continuez ainsi, longtemps longtemps ENSEMBLE.

Écrit par : mimazhan | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

Les bienfaits que tu évoques à la fin de ton billet sont inestimables.

Je ne pensais jamais à mon âge jusqu'à il y a quelques années. Je bougeais beaucoup. J'avais des tas d'activités. Et, comme dans l'histoire "paf ! la maladie".

Et là, on ne maîtrise plus rien. Donc, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a encore (enfin, je le pense) : la tête !!!!

Écrit par : Sophie | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

ohhhhhhh j'ai pas mis mon commentaire au bon endroit pardon

Écrit par : Michele | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, vieillir à deux quand on s'entend bien, c'est formidable. En plus, quand la santé ne va pas trop mal, que demander de plus à dieu ! Bon, d'accord, la mécanique commence à rouiller, à grincer aux jointures, comme une voiture qui prend de l'âge, ça, c'est certain. Va falloir s'y faire.
En plus, quand tous les deux aiment bloguer, c'est que du plaisir pour vos lecteurs..
Ah si seulement mon mari savait se servir d'internet, comment qu'on pourrait s'étriper en cœur, comment que je pourrais "l'engueuler" en direct sur la toile..et lui venir chougner auprès de ses lecteurs. A une époque, il allait chougner auprès de sa sœur et de sa belle-soeur disant qu'il ne me supportait plus. S'il savait bloguer, là, il aurait du monde pour venir le plaindre. Lui qui aime les femmes qui lui font des compliments, il serait trop content.
Bon, cessons de rêver. Le peu de leçons que je lui ai données, n'ont servi à rien. A la rigueur, apprendre à s'amuser un peu avec la souris..
Oui, ce qui me fait le plus peur, c'est rester seule, n'avoir plus personne avec qui "m'engueuler", geindre, râler ensemble sur l'actualité, souffrir seule dans mon coin si je tombe malade. En ce moment, mon mari est d'une gentillesse, qui en serait presque suspect...J'aime bien cet homme là que je peux mener à ma guise par le bout du nez, qui fait tout ce que je lui demande. Bon, comme le beau temps, ça ne va pas durer, j'en suis sûre. Le démon n'est jamais bien loin qui aime asticoter les couples.
Je pense au pauvre mari de notre copine agathe, qui n'arrive pas à se remettre de la mort de sa femme, qui dit que, plus le temps passe, plus elle lui manque, que c'est comme si c'était la veille qu'elle était morte. Bon, comme il dit, j'ai bientôt 80 ans (me demande même s'il ne les a pas), à mon âge, on ne peut plus penser à recommencer une autre vie. Le pauvre, en plus, n'arrive pas à vendre sa maison.
Bon, sur ce, je vais aller mettre un mot à Mr ton Goût. Il le vaut bien aussi..

Écrit par : julie | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

Juliiiie ! "... rester seule, n'avoir plus personne avec qui m'engueuler...", t'es horrible, tu ne réalises pas ce que tu dis... Moi j'aimerais que mon mari soit là, surtout pour l'aimer encore.

Écrit par : Praline | 21/12/2017

Vieillir; c'est accepter chaque jour les petites restrictions que la vie vous impose et continuer avec le sourire. Il est évident que vieillir à deux main dans la main, épaule contre épaule quand on se comprend d'un seul regard et qu'on peut rire ensemble, c'est inestimable.
Gros bisous à vous deux.

Écrit par : lakevio | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

Je crois que j'ai pris un sale coup au moral cette année. Jamais une fin d'automne ne m'a paru aussi difficile à vivre, ni aussi longue.
Le Goût en Père Noël ? Sympa !

Écrit par : Armelle | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

L'ex de mon compagnon, lui a dit un jour :
"c'est marrant comme les jeunes de notre âge, ont les cheveux blancs" ! :)
C'est bien votre complicité !
J'espère que le Père Noël aura des transports qui fonctionneront demain...

Écrit par : Fabie | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

J’ai lu il y a quelques temps une très bonne chronique Sciences « Les plus riches des maîtres de l'Univers de la Silicon Valley se feraient transfuser du sang de jeunes hommes ou femmes pour rester en bonne santé plus longtemps et vivre plus vieux. On appelle cette transfusion d'un type particulier la "parabiose". Peter Thiel (Paypal) paierait 8000 dollars la transfusion de sang de jeunes de moins de 25 ans. Et il n'est pas le seul. Le rêve de l'immortalité, fantasme ultime de la Silicon Valley ».

Sinon, à défaut de fraiche hémoglobine, rabattons-nous sur ce très cher Ambroce BIERCE(Le dictionnaire du Diable ) :
Vieillesse n. Période de la vie où nous transigeons avec les vices que nous continuons à chérir, tout en repoussant avec horreur ceux que nous n'avons plus la faculté de commettre.

Écrit par : Visiteuse | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

J'adore, il a aussi une définition sur l'amitié superbe, il faudrait que je cherche le bouquin pour la retrouver.

Écrit par : heure-bleue | 21/12/2017

Amitié : Bateau suffisamment grand pour transporter deux personnes quand il fait beau, mais une seule en cas de mauvais temps...
Ce "Dictionnaire du Diable" est une mine.

Écrit par : le-gout-des-autres | 21/12/2017

Autre définition souvent éprouvée.

Antipathie : Sentiment inspiré par l'ami d'un ami.

Écrit par : le-gout-des-autres | 21/12/2017

Oui définitivement Ambroce BIERCE est délicieux. Avec les Shadoks, Winston Churchill et Docteur House, je pense que nous pouvons raisonnablement comprendre le monde qui nous contient…

Écrit par : Visiteuse | 21/12/2017

Excellentes ces définitions, Le Goùt.

Bleck

Écrit par : Bleck | 22/12/2017

Des fois, on vieillit d'un seul coup.

Écrit par : Berthoise | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup ta réflexion sur la vieillesse ! elle me convient tout à fait et je mesure très souvent le bonheur d'avoir un mari aimant !

Écrit par : Colette | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

La Grande Colette a écrit de belles choses sur la vieillesse et notamment que "si tu as jusqu'au bout gardé dans ta main la main amie qui te guide, couche-toi en souriant, dors heureuse, dors privilégiée"... Un jour, on plaisante pour savoir lequel des inséparables restera tout seul dans sa cage. Et puis, le choc d'un infarctus, suivi d'un AVC, et enfin d'une hémorragie stomacale... et les instants partagés deviennent précieux.
"Et qu'est-ce donc que la vieillesse ? Je le saurai. Mais quand elle sera là, elle cessera de m'être intelligible"...
Elle est là. Et je fais le bilan à l'envers : je peux encore me remuer aux cours de gym deux fois par semaine, et parcourir la ville sur mes deux jambes. Mes doigts déformés, gourds et maladroits me traumatisent toutefois. Merci Ordi car le stylo rétif ne se laisse plus guider à ma guise.

Écrit par : Fruitée Intense | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

tenir un blog est un exercice et tu y excelles. C'est un vrai plaisir de te lire parce-que j'aime ta façon de dire ce qui nous semble une évidence mais que l'on n'a pas l'idée d'écrire ou que l'on ne prend pas le temps tout simplement d'y réfléchir!
On te lit et l'on se dit : mais c'est bien vrai tout çà ! .... et ça nous remet les idées en place !

Écrit par : emiliacelina | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

j'ai du mal à écrire sur mon blog. Soit je déballe ce que j'ai dans la tête et j'ai du mal... et oui on vieillit c'est sûr, mais c'est une chance (le seul moyen qu'on ait trouvé de ne pas mourir)

Écrit par : ang/col | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup de plaisir à lire ces lignes. Elles ressemblent à la femme que je connais. :-)

Écrit par : La Baladine | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

Très beau billet. Merci HB.

Écrit par : Anita | 21/12/2017

Répondre à ce commentaire

Mon père disait: tant que je n'aurai pas changé d'oreilles, je ne serai pas vieux.
Il est donc mort jeune, à 84 ans...et c'était vrai: il pétillait toujours même s'il était bien fatigué.
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 22/12/2017

Répondre à ce commentaire

Je suis bien en peine de dire ce que vieillir représente pour moi, à seize ans, j'ai disserté là-dessus et j'étais jeune, insolemment. Longtemps, j'ai dit que j'étais restée à l'âge mental de dix-sept ans, ou de vingt-trois... Ou de trente... Bon, eh bien, de toute façon, on ne sait rien y faire, alors, autant en profiter tant qu'on peut le faire. Et je vous souhaite aussi de longs jours heureux, et un blog x deux qui nous ravit.

Écrit par : Pivoine | 22/12/2017

Répondre à ce commentaire

"La vieillesse est cette échéance dont l'homme se plaît à faire une déchéance." Robert Sabatier.
Très bonnes fêtes de Noèl à vous!

Écrit par : alezandro | 22/12/2017

Répondre à ce commentaire

Je t'adore, HB ! Comment peux-tu dire que tu es vieille quand on te lit et qu'on sait que tes neurones feraient envie à combien de jeunots ?
Vieillir, c'est la seule façon de ne pas mourir jeune...
Ah au fait ! Je suis venue vous dire (à tous les deux) d'aller lire ce que la Bourlingueuse a édité hier soir... Une amie m'a envoyé ce petit bijou à méditer...
Bon Noël !
Chez nous, il passera seulement le 28, seul moment où toute la nombreuse famille sera au complet, mais son habit est prêt, sorti du pressing !

Écrit par : Gwen | 22/12/2017

Répondre à ce commentaire

N'est pas dans les vieux pots etc...
HB tu n'es pas vieille.... parole de vieille LOL

Écrit par : Françoise | 23/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire