Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2017

Après la pluie...

lakevio.jpg

Parlez moi de la pluie, parlez moi du tonnerre mais évitez de me parler de cette rentrée !

Pourtant, tout devrait aller bien.
Je devrais avoir un sourire jusqu'aux couronnes mais...
Un autre déménagement à notre âge, nous en sommes au vingt-deuxième, c'est du souci.
Des cartons à faire, un ours fâché qui a raccroché au nez de son père, une P'tite sœur malade et sous cortisone, ça gâche le plaisir.

Des papiers à jeter.
Des vêtements à jeter.
Trois sacs remplis hier après-midi.
Au bout, un autre appartement, aussi petit mais dans Paris.
Un autre appartement dans un quartier cher au Goût qui se gardera bien ne me parler de Dulcinée et autres lorsqu'il passera devant certaines portes cochères...

Un quartier que je connais mal, voire pas du tout.
Un Goût qui se plaint de la passerelle mais qui prétend que grimper les rues de la colline de Montmartre ne le gêne pas du tout.
Le Goût, quoi...

Aujourd'hui, je ne sais absolument pas ce que racontent ces deux jeunes femmes sous leur parapluie.
Elles parlent peut être d'amour, de travail, des autres, mais je ne les entends pas.
Mon esprit tourne en rond.
Peut-être qu'il remplit des cartons...

Commentaires

Donc tout se précise si vous en êtes à faire les cartons. Fais-toi aider le plus possible, ne va pas t'esquinter le dos !
J'espère que P'tite Soeur va bien vite aller mieux et retourner à l'école. Quant à l'Ours, quel ours sanguin ! ça lui passera mais qu'est-ce que c'est désagréable de se faire raccrocher au nez !
Courage ma Lovely ! bises

Écrit par : Praline | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Un lundi matin pas folichon alors ???

Oui, j'avais vu les grimpettes des rues, et je me disais que c'était du sérieux quand même ; je ne voudrais pas plomber le moral, mais "on ne rajeunit pas ma pov'dame"....

Bon courage.

J'ai eu moins de déménagements que vous, mais plus d'une douzaine et toujours seule (mon mari avait toujours mille choses à faire à ces moments-là !!). Quand j'ai su que l'appartement que je louais était à vendre et donc que je devais acheter ou partir, je n'ai pas hésité. Je ne pouvais pas repartir à la recherche et refaire les cartons.

Écrit par : Sophie | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Que de soucis qui encombrent la tête, alors qu'il faut désencombrer l'appartement...
C'est compliqué un déménagement, alors si en plus vous n'êtes pas soutenus, je comprend que le moral ne soit pas au top !

Écrit par : Fabie | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Tu veux dire qu'il arriverait au Goût d'être de mauvaise foi? Nooon.... Sans blague... ;-)

Écrit par : La Baladine | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai souvent remarqué que l'autre est de mauvaise fois quand on est à court d'argument... ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | 18/09/2017

Oooh le lapsus calami!!! Révélateur!!!

Écrit par : La Baladine | 18/09/2017

Oahh ! L'autre ! Confondre une faute de frappe et un lapsus !

Écrit par : le-gout-des-autres | 18/09/2017

Chère Heure Bleue dont j'aime tant lire les billets et "vivre" les récits chaque jour (ou presque), je vois bien que la semaine commence médiocrement.
C'est vrai que la perspective d'avoir tant et tant de choses à trier, emballer, jeter, etc. est plutôt décourageante et que s'y ajoûtent diverses contrarietés... MAIS ça ne va durer ! Au fond je crois que l'un et l'autre allez être tellement contents d'habiter à Paris-même qu'il faudrait qu'elle vous soutienne et vous aide à supporter ces moments de lassitude morale et physique !
Moi aussi j'y vais de mon conseil : Tâchez de vous faire aider le plus possible et, à moins d'être dans l'urgence, n'allez pas trop vite et "dosez" vos efforts. Ne pensez si possible qu'à vous projeter...là-bas, tout là-haut, avec toutes ces nouveautés à découvrir et aux commodités plus nombreuses que là où vous êtes actuellement : Bientôt, vous verrez, vous nous raconterez vos plaisirs partagés à faire de jolies balades plus aisées grâce aux bus nombreux. Dans votre quartier, certes il y aura des pentes...Vous ralentirez le pas, chausserez de souples ballerines et ferez de fréquentes pauses, voilà tout. Allez ! Bon lundi, bonne semaine et bon courage surtout !

Écrit par : mimazhan | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Au fond, tant qu'on fait encore des cartons, c'est qu'on est encore en forme. Mais dieu, que ça devient hard en vieillissant ! Je ne pensais pas que ce serait aussi dur. Me demande si ça ne vient pas du lévotruc, cette fatigue persistante qui ne me quitte pas.
C'est pour ça que j'ai eu envie de déménager maintenant et ne pas avoir attendu encore 10 ans. Je ne sais toujours pas si je regrette mon ancienne maison ou non. Je n'éprouve rien.
Mon fils le "parisien" adorerait acheter du côté de la Butte Montmartre. Mais, vu les prix, faudrait que man et pa gagnent au loto pour l'aider. Mon fils ainé aimerait bien nous voir, lui, par contre, aller habiter dans sa ville, pour garder Gaby..Parait qu'il n'a plus de nourrice le ptit bout, que les prochaines vacances seront en centre aéré si les grands-parents ne le gardent pas. Nous ferait presque culpabiliser le bougre....comme votre ours..

Écrit par : julie | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Pour une surprise, c'est une surprise ! Je suis ravie pour vous qui redevenez parisiens ! Ne culpabilisez pas : c'est votre vie, votre choix, vos amours. Je serai ravie de traverser Paris pour vous visiter "de votre côté" ! Ou bien on se retrouvera au milieu ou au Nord, comme d'hab !
Et les enfants seront ravis de venir faire les "parisiens" à leur tour.
Grosses bises et courage pour le tri d'avant cartons. C'est pour quand le déménagement ?...

Écrit par : lakevio | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Pour paraphraser ma grand-mère alors vingt-deux déménagements = deux incendies...

La Rose (ma meilleure copine) a connu ça aussi.
A la fin, elle vivait disait elle dans du Louis Caisse'.
Elle a beaucoup d'humour et un mari pigeon voyageur
Et une fille en Afrique...
Mais après le Rwanda qu'elle a quitté pile avant les massacres de 1994, elle a jeté l'éponge et est restée en Belgique.

Courage vous y arriverez bien et j'espère que vous y serez très heureux.

La passerelle ne va pas vous manquer?

(bon dieu! Mais elle est où cette passerelle?).

Est ce qu'il n'y a pas une passerelle aussi près de la Nationale (de Mitterrand) ?

Écrit par : Pivoine | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Si le Goût te fait des soucis lol, tu lui fais monter les escaliers de la station Abbesses.
Plusieurs fois lol.
C'est bon pour le Coeur en réalité...

Mais je ne suis pas près de les oublier...

Écrit par : Pivoine | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

ah remplir des cartons, trier-décider-jeter-garder... je compatis!
bon courage...

Écrit par : Adrienne | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je n'en suis qu'à 3 déménagements depuis ma naissance ! Cette maison que j'habite depuis 1959 et qui me verra finir ma vie est la 4e demeure, mais la seule que nous ayons achetée mon mari et moi. Les 3 autres étaient à mes parents (successivement bien sûr)
Je te souhaite bien du courage, d'autant plus que tu sembles bien seule pour affronter les difficultés d'un déménagement à Montmartre.
Prends soin de toi

Écrit par : Gwen | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

La butte Montmartre... nous l'avons visitée à nouveau début juillet et plus particulièrement la face nord, je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle installation puisque c'est Paris qui vous va.
Si nous en avions la possibilité financière nous aimerions passer à Paris les mois de janvier et février, deux mois en plein Paris et le reste au bord de l'Atlantique ce serait le pied, on peut rêver !

Bleck

Écrit par : Bleck | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Courage à vous deux , entourez vous bien pour ce jour là , ce jour exact , notre maman déménage à bientôt 94 ans , de maison de repos pour une autre , et plein d'autres proches parlent de bouger , bisous d'encouragement

Écrit par : epalobe | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

c'est dommage que le fiston soit si contrarié alors que je vous suppose contents d'enfin habiter Paris.
La fois où nous sommes allés à Paris pour trois jous nous étions allés à Montmartre (sacrés ecaliers) j'avais adoré l'ambiance.
Je disons donc dommage que l'ambiance avec les enfats vous occupe l'esprit!
Mais ous verrez, ça passera .... et vous allez avoir sujet à de jolies notes pour nous surtout si le Goût connait bien le coin et toi non !!!!!
Bon courage, faites attention à vous ... et ne jetez rien que vous regretteriez ensuite!

Écrit par : emiliacelina | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

comment ce fait il que vous ayez accumulé tant de choses inutiles en si peu de temps (depuis votre précédent déménagement) ? Ca me fait peur pour moi le jour où je devrai déménager...pouahhh

Ne pense plus à ton ours (mal lêché) tu as bien raison de profiter des dernières bonnes années qui te restent (comme à moi), il faut penser à soi à nos âges parce qu'après ce sera trop tard. De l'égoïsme donc !

Écrit par : col/ang | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

On est là depuis quatre ans, enfin ça fera quatre ans le jour de notre déménagement.

Écrit par : heure-bleue | 18/09/2017

De l'egoïsme ? Non, il s'agit plutôt de hierachiser vos besoins actuels et surtout d'anticiper sur ceux qui ne manqueront pas de s'amplifier et se multiplier. Tâchez de rester unis dans ces voeux puis leurs réalisations, le reste suivra, nécessairement. Soyez à la fois actifs et patients, efficaces et modérés dans vos efforts : Courage !

Écrit par : mimazhan | 19/09/2017

Dis à l'Ours qu'il a la chance d'avoir des parents vivants: la grand-mère de la meilleure amie de ma fille de 11 ans est morte hier soir, balayée en 3 semaines, à 60 ans...
Alors un pauvre déménagement, hein... (qui va vous rapprochez de Claude?!? :-))

Écrit par : Pascale | 19/09/2017

Répondre à ce commentaire

L'ours fâché, c'est ça qui me fait de la peine. Bon sang mais il n'a pas compris que vous aviez le droit d'avoir votre vie propre ?
Sont insensés ces gosses quand même...hihi!
Ils croient quoi ? qu'on est à leur service jusqu'à la tombe ? ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 19/09/2017

Répondre à ce commentaire

Bien sûr !
Aveugles sont ceux qui pensent que quand on fait un gamin on en prend pour 20 ans !
Mais non !
C'est perpète !
Et il n'y a jamais de remise de peine !

Écrit par : le-gout-des-autres | 19/09/2017

Et en effet, et cela se démultiplie avec les petits-enfants. Mais que font ceux qui en ont deux, trois, cinq, etc. ??? Lol.

Écrit par : Pivoine | 19/09/2017

Répondre à ce commentaire

Wahouuu! Je viens de m'enfiler 4 pages de ton blog, pas 4 articles ! 4 pages, et je dois te dire que c'était un réel plaisir pour moi, alors ne dis plus que ce que tu écris est inintéressant! Cela m'a manqué, mais les jours passent à une vitesse!!!! grr!...Bisous. continue comme ça...vous allez déménager? Je vais voir le Goût maintenant, ensuite j'irai voir où en est la Juju et si elle a toujours un blog.

Écrit par : Tarrah | 19/09/2017

Répondre à ce commentaire

Vous êtes toujours jeunes puisque vous avez des projets que vous concrétisez . Les enfants sont souvent personnels , vous faites bien de penser à vous , de réaliser vos envies . Et Paris , ce n'est pas le bout du monde , l'Ours fera les trajets .

Écrit par : Brigitte | 20/09/2017

Répondre à ce commentaire

Reste à espérer que le déménagement ne se fasse pas sous la pluie !

Écrit par : Véro | 21/09/2017

Répondre à ce commentaire

Reste à espérer que le déménagement ne se fasse pas sous la pluie !

Écrit par : Véro | 21/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire