Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2017

Ecrire ou ne pas écrire.

Toutes les vies sont extraordinaires même les vies de "simples citoyens".
Je déteste être traitée de "simple citoyen".
Je me demande toujours ce qui permet à ces journalistes ou ces hommes politiques de nous traiter de "simples citoyens".
Eux qui n'auraient aucune audience et encore moins d'importance sans nous.

Je ne suis pas Marguerite Duras qui put écrire des pages et des pages dans son roman "La douleur" sur l'agencement de son placard à produits d'entretien.

Je me souviens seulement de l'eau de Javel.
Je n'ai plus le livre et je n'ai pas envie de le racheter pour savoir sur quels autres produits elle écrivait.

Il me serait facile d'écrire sur les chaussettes orphelines si le problème n'avait pas été réglé chez nous par l'achat exclusif de chaussettes noires.

Je pourrais écrire sur les pulls du Goût, ils font des "bouloches".
Tous, absolument tous !
Je ne sais pas si le Goût est créateur de "bouloches" ou si les pulls sont aujourd'hui de mauvaise qualité.

Finalement on peut écrire sur n'importe quoi.
J'ai écrit sur n'importe quoi...

Commentaires

Bonjour HB
Me revoilà. Je laisse de côté la politique. Quid de sujets plus légers, qui ne risquent pas de faire grincer des dents (ou les dentiers) que parler chaussettes, asperges, pulls, pivoines (pas encore fleuries chez moi, mais presque. Pourvu que la grêle, dans les jours qui viennent, ne me les "bouzillent" pas. Déjà que mon bel hortensia ne fleurira pas à cause de la grêle du mois dernier).
Parlons d'abord des chaussettes des mecs. Tu dis qu'acheter des chaussettes de même couleur résout le problème. Non, ça ne le résout pas, car, tu as beau acheter un lot de 5 paires identiques, bizarrement, au bout de quelques lavages, on arrive plus à réunir des paires identiques. Bizarrement, les couleurs ne sont plus les mêmes. Bizarrement, tu en retrouves des plus courtes. Y'en a aussi qui rétrécissent au bout de 2 ou 3 lavages, pendant que d'autres restent nickel chrome. Y'en a toujours aussi qui s'usent plus vite. Mais, tout ça, c'est voulu, car, j'ai le même problème avec mes mi socquettes achetées chez dé-cat-thon par 4 ou 5 paires.

Quant aux pulls qui boulochent, quand nous avions notre commerce, y'avait toujours des clients à boulouche, souvent les mêmes, qui réclamaient le remboursement de leurs pulls en cachemire ou en laine, prix élevé ou non. Des fois, mon mari remboursait (surtout si c'était un bon client, des fois, pour ne pas avoir à rembourser) il jouait au détective :

- que portez-vous sur votre pull, quel sorte de blouson ou de manteau, des fois, ce sont les matières qui sont incompatibles.. Avez-vous une voiture dont la ceinture pourrait en être la cause ? Bon, avec mr le goût, je sais qu'il ne conduit pas, ni voiture, ni tramway, ni bus, ni avion. Alors, chez lui, ça vient d'autre chose . Fume t-il ? Non ! Donc, la cause ne vient pas qu'il sort 100 fois/ jour son étui à cigarettes. Quand les bouloches sont au même endroit, ça vient forcément de quelque chose. Elémentaire, mon cher Watson !
Ou tout simplement, comme tu dis, ça vient de la qualité. Tout s'perd madame ! Quand je pense que mon mari porte les mêmes pyjamas, achetés il y a plus de 10 ans, ainsi que ses pulls en cachemire, encore neufs. Ca, c'était de la qualité. Bon, hier, j'ai tout de même jeté un pyjama à la poubelle, sans lui demander son avis (je fais ça aussi avec ses chemises) la ceinture étant bouffée, le tissu lâchant un peu partout.
Pour savoir si un homme est fidèle, il suffit de regarder s'il est attaché à ses vieilles choses. Ca, c'est un signe.

Voilà des petits riens qui ne devraient pas nous faire entrer en guerre. Quoique, quoique, ça me fait penser à des repas de famille explosifs qui commencent à cause d'une frite plus longue que l'autre, à cause d'un plat trop chaud, trop froid, à cause du malheureux partage de cuillères en argent de la grand-mère. Mon mari les a récupérées, ainsi qu'une pince à sucre en argent (il attendait depuis si longtemps ces petites cuillères promises par sa grand-mère quand il s'occupait d'elle à 15 ans) ; un si petit héritage....et tant de conflits qui pointent leur nez.

Écrit par : julie | 11/05/2017

Répondre à ce commentaire

Je trouve ton com. excellent. Comme quoi tous les sujets méritent développement.

Écrit par : manouedith | 12/05/2017

Peu importe le sujet pourvu qu'on ait l'envie... d'écrire.
HB Ton blog est un bonheur du jour, j'aime te lire que tu râles ou pas.
Tu es "vraie", tu exprimes ce que tu penses "à l'instant".
La vie c'est comme ça, telle que tu nous la racontes jour après jour.
Merci et continue.
Des bises

Écrit par : Françoise | 11/05/2017

Répondre à ce commentaire

mon dernier cachemire bouloche et ça m'énerve, parce que j'en ai un acheté il y a une dizaine d'années et porté et reporté, qui est comme neuf !

Écrit par : colombine | 11/05/2017

Répondre à ce commentaire

sur n'importe quoi peut être mais si bien écrit et si bien "dosé" !!!

Écrit par : Colette | 11/05/2017

Répondre à ce commentaire

"Simple citoyen" c'est en effet assez réducteur.
J'aime bien quand tu écris n'importe quoi, les bouloches que créé le Goût c'est intéressant ;-) je vous regarde vivre, j'aime bien !

Écrit par : Praline | 11/05/2017

Répondre à ce commentaire

C'est tout un art que de savoir écrire sur n'importe quoi.
Tu es une artiste ( cqfd)

Écrit par : Berthoise | 11/05/2017

Répondre à ce commentaire

Les pulls du "Goût" : les bouloches, c'est regrettable mais...j'ai pire...les pulls de M. Tanette font des taches et...des trous..tous, oui tous, je me dis qu'ils doivent être de mauvaise qualité, pourtant leurs prix me laissaient penser qu'ils pourraient durer longtemps....

Écrit par : tanette2 | 11/05/2017

Répondre à ce commentaire

moi aussi je ne lui achète que des chaussettes de même couleurs! ..(à Robert, pas au Goût!) :)
je suis tout à fait de l'avis de Berthoise !

Écrit par : emiliacelina | 11/05/2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour tous vos récits formidablement écrits
Bonne journée
Christiane

Écrit par : Christiane | 12/05/2017

Répondre à ce commentaire

"Ces petits riens mis bout à bout" qui font une vie... Décidément, le Goût et toi m'amenez à la même chanson! :-)

Écrit par : la baladine | 12/05/2017

Répondre à ce commentaire

Bravo et que vive le n'importe quoi.

Écrit par : la Mère Castor | 17/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire