Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/08/2017

thé au harem.

lakevio.jpg

Voilà...
Je tenais absolument à ce que Mère le voie ,alors malgré les risques, le l’ai emmené dimanche.
Mère a seulement soulevé un sourcil un peu surpris mais s’est rapidement effacée pour nous laisser entrer.
Elle a posé le service à thé sur la table, m’a jeté un regard un peu réprobateur et a demandé à celui qui m’accompagnait s’il voulait bien visiter le jardin.
Dès qu’il eut le dos tourné, Mère a attaqué :
- Qui c’est ce garçon ?
- Celui que j’aime, Mère. C’est lui, j’en suis sûre maintenant.
- Tu te rappelles que je ne t’ai pas élevée pour que tu couches ailleurs que dans ta maison et avec d’autres hommes que ton mari ?
- Ce n’est pas une histoire de coucherie ! C’est une histoire d’amour !
- Ne me prends pas pour une andouille ma fille ! Les histoires d’amour commencent toujours de la même façon : bien…
- Alors tu vois, même toi…
- Elle finissent aussi de la même façon : mal !
- Mais non, tu ne le connais pas, il est…
- Je sais bien comment il est !
- Il est…
- Je sais, merveilleux, tout ça, en plus il… et aussi… J’ai eu ton âge, ma fille !
- Tu ne peux pas savoir ce qu’il est,  ce qu’il fait…
- Ben voyons, je ne sais pas ce qu'il fait… T’es arrivée comment, d’après toi ?
- C’est pas pareil, il…
- Il est comme les autres, il fait comme les autres, comme ton mari, justement.
- Ah non ! Ce n’est pas pareil du tout !
- Oh je sais, c’est ce que je me suis dit quand j’ai profité d’un voyage de ton père à l’étranger… C'était pas pareil du tout...
- Comment, maman ! Tu…
- Et alors ? Ce n’est pas ce que tu fais, peut-être ?
- Mais quand même... Toi...
- Moi quoi ? Tu croyais que j'étais juste ta mère ? 
- Alors, d'après toi, mon grand amour, c’est juste…
- C’est ça, c’est juste, c'est juste juste... Juste bien. Fais juste attention à que ça ne devienne pas juste idiot…



Commentaires

Ah, ah, j'aime beaucoup cette femme (la mère). Il n'y a pas de mal à se faire du bien !:)

Écrit par : lakevio | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

Rien de tel que l'expérience...
Et en faire profiter sa fille, c'est top !!!

Écrit par : Sophie | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

Voilà de bons et sérieux conseils !!! hihihi ! S'apercevoir que sa mère est passé par là elle aussi cause toujours un petit choc !!

Écrit par : Colette | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

Comme m'a dit un jour une dame pleine de sagesse... "La vie vous tend des pièges"...

Écrit par : Pivoine | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

J'apprécie beaucoup ce dialogue.

Bleck

Écrit par : Bleck | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

aïe! C'est mal parti pour lui! J'espère qu'elle écoutera sa mère : rien de mieux que l'exprience pour donner des conseils avisés! Bien imaginé HB !

Écrit par : emiliacelina | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je suis certaine que ma mère a eu elle aussi au moins une liaison, et je ne peux pas l'en blâmer... Au moins, des coups de canif au contrat ont peut-être illuminé sa vie quelques mois. Mon père l'a pressenti et lui a fait des scènes que je ne comprenais pas à l'époque.
Ce n'est que lorsque je suis devenue adulte que l'évidence s'est imposée à moi.
Mais je n'y ai jamais fait allusion et nous n'en avons jamais parlé.

Écrit par : Gwen | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

L'expérience des mères, je ne vais pas dire qu'il n'y a rien de tel, car, la mienne, hum, hum ! Elle a bien fait souffrir mon père.
Quant à une de mes tantes, elle trompait son mari sans vergogne (même qu'elle s'est vanté d'avoir séduit un ex-président) au vu et au su de tout le monde. Je me souviens d'une des dernières confidences de mon oncle. Il nous a dit - dans un moment de cafard je suppose - nous tombions rarement sur ma tante, partie en vadrouille -... "j'ai voulu vivre au delà de mes moyens, elle n'était pas faite pour la campagne, c'était une femme de la ville. Je sais qu'elle me trompe, mais je sais qu'elle revient toujours. Je l'aime".
Ca m'a fait tout drôle d'entendre ça de la bouche de cet oncle d'habitude si taiseux, si renfermé.
Après sa mort, ma tante est partie vivre chez son dernier amant (en insistant) un amant de 30 ans. Ce qu'il a récolté maintenant cet amant, c'est de s'occuper d'elle qui a l'Alzeimer. Je le plains à moitié. Après tout, pendant des années, il a eu tous les avantages, sans les inconvénients. Il ne pensait qu'à se faire du bien. Maintenant, qu'il voit un peu l'autre côté de la barrière des couples pacsés à vie avec tout ce qui va avec. Il tirait une de ces tronches la dernière fois que nous l'avons vu. Je l'aurais presque plaint.

Écrit par : julie | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

Peut-être qu'il est vraiment malheureux de voir ta tante malade, qu'il aimait sûrement sinon il ne serait pas allé se maquer avec quelqu'un qui pouvait être sa mère.
Ta tante n'était sûrement pas tant tante que tentante... ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | 07/08/2017

Ah! Découvrir que sa mère est une femme, et qu'elle pique ses répliques à Catherine Ringer ;-)

Écrit par : La Baladine | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

Quelle vision de l'amour !

Écrit par : Berthoise | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

J'aurais pu écrire le même commentaire que Gwen... j'approuve complètement.
Il est bien ton texte, l'Histoire se renouvelle en permanence :-)

Écrit par : Praline | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

C'est curieux parce qu'il n'y a pas longtemps, j'ai dit à un jeune très proche de moi :

Si tu es tenté un jour... Quoi qu'il advienne, n'avoue jamais. Viens d'abord m'en parler.

Et si elle est tentée un jour... Quoi qu'il se passe... Pardonne.

(Evidemment quand quelqu'un passe son temps à tromper son compagnon, compagne, conjoint, etc. C'est différent, il ou elle ferait mieux de rester célibataire et de profiter!)

Sinon, on commet parfois des erreurs, irréparables, et c'est dommage de gâcher plusieurs vies pour des personnes, dont, après coup, on se rend compte qu'elles n'en valaient pas la peine.

Écrit par : Pivoine | 08/08/2017

Répondre à ce commentaire

Quelle mère ! Elle m'agace à projeter ses désillusions sur l'histoire de sa fille : qu'elle la laisse vivre ! En revanche, quelle étrange idée d'amener son amant chez sa mère (ils ont de drôles de mœurs ces gens-là)

Écrit par : Véro | 10/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire