Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2017

Je me meurs...

Lakevio.jpg

Retirez ce bouquet...
Je meurs.
Doucement de cette maladie de langueur...
Mes mouchoirs si fins sont tachés de sang.

Je suis jeune.
Je suis belle.
Les hommes m'ont aimée, couverte de bijoux, adulée.
Et je meurs...

Dire que j'avais trouvé l'amour, le grand, l'unique et que je n'ai même pas la force de repousser ce bouquet dont l'odeur même me fait souffrir.

Une dernière fois.
Je veux écouter la Traviata une dernière fois.
Il est temps pour moi de quitter la scène.

 

Commentaires

alors là! Tu y vas fort! Une note si triste ..... c'est tout ce que ces violettes t'inspirent ? Ce ne sont pourtant pas des camélias !

Écrit par : emiliacelina | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

J'aurais en effet plutôt pensé à Violettes Impériales plutôt qu'à la Dame aux camélias si tu voulais rester dans le lyrique. Bon d'accord on passe de l'opéra à l'opérette, que diable, l'air est si chargé de soufre que j'ai envie de léger !...
Bises

Écrit par : lakevio | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Moi aussi c'est Luis Mariano qui me chante dans la tête.

Écrit par : mab | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Qui es-tu, Mimi ou Violetta?

Écrit par : Zazie | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Violetta bien sûr

Écrit par : heure-bleue | 24/04/2017

T'as pas le moral ??

Pourtant les violettes, c'est le renouveau.

Ah "Violettes impériales" à Mogador !!!

Écrit par : Sophie | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Opéra ou opérette c'est beau mais c'est ben triste...
Déjà que Juju se fait la malle, toi qui meurs, tiens je m'en vais prendre l'air ;-)

Écrit par : Praline | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Marguerite sors de ce corps...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Finalement, tu es une romantique!

Écrit par : la baladine | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Pauvre bichette.

Écrit par : Berthoise | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Je sens que le Goût va te redonner le... goût de vivre ! Tu n'es ni Mimi ni Violette, et ton heure bleue n'est pas violette !
Ma première idée... la Dame aux camélias bien sûr !

Écrit par : Gwen | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Efficace !!! un petit coup de mou ou au contraire petite pirouette ?? je ne sais, mais c'est bien écrit !

Écrit par : Colette | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

En lisant ton titre j'ai eu peur, mais heureusement c'était pour le "devoir" suggéré par Lakevio. Devoir réussi.

Écrit par : tanette2 | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Je sais bien que le mauve peut être couleur de deuil, mais tout de même... Quel triste destin pour ces violettes de voir la femme dépérir !

Écrit par : Véro | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Une image, une fleur, une association d'idées et voilà un beau texte. Triste mais très beau. Et qui me donne envie d'écouter la Traviata pour la première fois.

Écrit par : V. s. | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

Joli texte

Écrit par : lanabc | 24/04/2017

Répondre à ce commentaire

superbe !

Écrit par : colombine | 25/04/2017

Répondre à ce commentaire

moi même, je ne suis pas rentrée dans la ronde poétique de lakévio, mais j'adore lire ce que les autres en fond. Pour ce billet je reste toute émue et j'adore. On ne peut même plus offrir un joli bouquet de violettes, nous n'en trouvons que rarement chez les fleuristes, moi, je me contente de celles du jardin, mais elles sont très éphémères.

Écrit par : manouedith | 26/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire